Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • www.vivantmag.fr
  • Site d'aide à la diffusion et à la programmation de spectacles vivants couvrant tous le grand Sud Est de la France, dédié aux programmateurs réguliers ou occasionnels, aux compagnies, mais aussi aux spectateurs.
  • Site d'aide à la diffusion et à la programmation de spectacles vivants couvrant tous le grand Sud Est de la France, dédié aux programmateurs réguliers ou occasionnels, aux compagnies, mais aussi aux spectateurs.

Bienvenue

Couv-cata2010 WebBonjour et bienvenue sur le blog de Vivantmag.
Vous y trouverez l'ensemble des commentaires de nos correspondants sur les spectacles qui ont été vus. Ce service est en ligne en accès libre depuis février 2007.
Si vous souhaitez prendre contact avec l'une des compagnies présentées, adressez nous un mail à blog@vivantmag.fr, nous vous adresserons rapidement leur coordonnées.
Découvrez sur le site www.vivantmag.fr, le catalogue des spectacles repérés... et l'ensemble des services de l'Association d'Aide à la Diffusion Interrégionale du Spectacle Vivant, l'AdAdiff.
Le Catalogue Vivant 2013/2014 des Spectacles repérés est disponible...
> Commande en ligne sur le site.

Rechercher

Mode d'emploi...

Avec plus de 1.200 spectacles commentés sur ce blog, les correspondants Vivantmag - AdAdiff, ne se posent pas en censeur du spectacle, loin de là. Nous souhaitons seulement faire partager un point de vue, forcément subjectif, sur les spectacles que nous voyons. Chaque retour de spectacle est ouvert à vos propres commentaires, et n'hésitez pas à en laisser car ils enrichissent ce travail d'échange et de partage d'informations.
Pour faciliter la lecture des spectacles, nous mettons désormais en place un picto permettant de donner notre avis général sur le spectacle. En voici le détail :
Décevant
Moyen
Pas mal...
Bien !
On adore !!! 

les spectacles du Off 2014

Découvrez tous les spectacles commentés par les correspondants de Vivantmag, et présents sur le Off 2014 d'Avignon. Certains ont été vus à leur création, en salle ou sur d'autres festivals, ou sur des précédentes éditions du Off. Grâce à un travail de veille artistique tout au long de l'année, l'Adadiff met à votre disposition son équipe de correspondants et vous permet de disposer d'un regard extérieur et indépendant pour faciliter votre choix. Commentaires ici...

31 mai 2015 7 31 /05 /mai /2015 11:29
Le Roi des sables
Le Roi des sables

Spectacle du collectif Terron (38), vu au Domaine d'O, Montpellier (34), festival Saperlipopette, le 9 Mai à 17h30

D'après l'album de T. Dedieu (2010)

Mise en scène, interprétation : Miguel Garcia Carabias, Núria Alvarez Coll

Création lumière : Marie Caroline Conin

Création sonore et musicale : Marie Caroline Conin et Jul McOisans

Scénographie : Núria Alvarez Coll, Hugo Houben

Genre : Théâtre d'ombres, théâtre visuel

Public : Tous à partir de 6 ans

Durée : 40 min

Jauge : 150 avec gradin (100 scolaires), 80 sans gradin

Création Décembre 2014

Le chapiteau fait salle comble. En décor sur fond et côtés noirs, trois grands panneaux blancs. Une estrade assez haute et des (vrais) châteaux de sable par-ci par-là. Bruits de vagues et chants en fond sonore.

Miguel et Núria nous racontent une histoire, sur un rythme tranquille. En même temps, ils font vivre le récit en manipulant le sable et en créant ombres chinoises et images qui sont projetées sur les panneaux blancs. « Il était une fois »… deux rois cousins. Le roi des bois habite au nord dans la forêt. Le roi des sables habite au bord de la mer dans un château de sable. La nature y est belle et les couchers de soleil magnifiques. Le roi est heureux. En témoignent ses promenades sur la plage, où l'on voit de surprenantes images de ses pieds dont les orteils s'agitent dans l'eau ! Tout y est dit de son plaisir. Mais, dans ce royaume, à chaque équinoxe le vent se déchaîne, le sable vole, éclairs et tonnerre claquent et la tempête dévaste le château. Alors d’une main les comédiens étalent doucement le sable des murailles effondrées. Ainsi, après chaque équinoxe, Miguel et Núria vont chercher des seaux de sable et reconstruisent un château. Le roi le veut toujours plus grand : une ombre chinoise grandiose s'élève sur un des panneaux. En chantonnant, la petite silhouette couronnée du roi monte les escaliers. On rit à le voir se brosser les dents, passer aux toilettes, etc. : une vie paisible renaît. Or un jour le roi des bois rend visite à son cousin et s’étonne de son obstination à vivre dans un milieu si fragile. Mais au cours d'une balade en bord de mer il découvre à son tour la beauté de la nature. Et c'est ensemble que les deux cousins reconstruisent le château à l'équinoxe suivante. Les enfants dans la salle ont ri et beaucoup réagi à ce très beau spectacle.

Miguel et Núria, toujours à vue des spectateurs, mettent en scène à eux deux des scénarios très divers, sans ruptures, et leur occupation de l’espace donne une belle fluidité à l’ensemble. La scénographie épatante n’est pas sans embûches pour les deux comédiens... à commencer par le démoulage de seaux de sable ! Les ombres chinoises, conçues et exécutées par Núria, font rêver, avec une création lumière fantastique. Quant aux images mouvantes d’eau et de pieds, elles résultent d’un procédé invisible aux spectateurs. Face à nous derrière l’estrade dont le couvercle vitré est éclairé par-dessous, Miguel et Núria effleurent de leurs mains un peu d’eau versée sur la vitre tandis que leurs pieds nus bougent sous l’estrade. Les images renvoyées sont magiques. Les créations de lumières, couleurs, bruitages et musique sont excellentes. Enfin, il y a dans ce spectacle une distance humoristique qui en pimente la poésie. Bravo à ces deux artistes formés à l’architecture d’habitats en terre, qui transmettent tant d'émotions à partir de la matière, de la lumière et du travail des mains !

Coup de cœur pour ce merveilleux spectacle où la versatilité du sable se combine à la magie de la lumière et des ombres. Enfants comme adultes peuvent venir y rêver dans une rencontre poétique et drôle avec les éléments et les cycles de la nature. Accessible à tous.

A noter : l’espace scénique ne peut descendre en-dessous de 6x7x2,70m et la salle doit pouvoir faire l’obscurité.

Catherine Polge

Partager cet article

Repost 0

commentaires