Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • www.vivantmag.fr
  • Site d'aide à la diffusion et à la programmation de spectacles vivants couvrant tous le grand Sud Est de la France, dédié aux programmateurs réguliers ou occasionnels, aux compagnies, mais aussi aux spectateurs.
  • Site d'aide à la diffusion et à la programmation de spectacles vivants couvrant tous le grand Sud Est de la France, dédié aux programmateurs réguliers ou occasionnels, aux compagnies, mais aussi aux spectateurs.

Bienvenue

Couv-cata2010 WebBonjour et bienvenue sur le blog de Vivantmag.
Vous y trouverez l'ensemble des commentaires de nos correspondants sur les spectacles qui ont été vus. Ce service est en ligne en accès libre depuis février 2007.
Si vous souhaitez prendre contact avec l'une des compagnies présentées, adressez nous un mail à blog@vivantmag.fr, nous vous adresserons rapidement leur coordonnées.
Découvrez sur le site www.vivantmag.fr, le catalogue des spectacles repérés... et l'ensemble des services de l'Association d'Aide à la Diffusion Interrégionale du Spectacle Vivant, l'AdAdiff.
Le Catalogue Vivant 2013/2014 des Spectacles repérés est disponible...
> Commande en ligne sur le site.

Rechercher

Mode d'emploi...

Avec plus de 1.200 spectacles commentés sur ce blog, les correspondants Vivantmag - AdAdiff, ne se posent pas en censeur du spectacle, loin de là. Nous souhaitons seulement faire partager un point de vue, forcément subjectif, sur les spectacles que nous voyons. Chaque retour de spectacle est ouvert à vos propres commentaires, et n'hésitez pas à en laisser car ils enrichissent ce travail d'échange et de partage d'informations.
Pour faciliter la lecture des spectacles, nous mettons désormais en place un picto permettant de donner notre avis général sur le spectacle. En voici le détail :
Décevant
Moyen
Pas mal...
Bien !
On adore !!! 

les spectacles du Off 2014

Découvrez tous les spectacles commentés par les correspondants de Vivantmag, et présents sur le Off 2014 d'Avignon. Certains ont été vus à leur création, en salle ou sur d'autres festivals, ou sur des précédentes éditions du Off. Grâce à un travail de veille artistique tout au long de l'année, l'Adadiff met à votre disposition son équipe de correspondants et vous permet de disposer d'un regard extérieur et indépendant pour faciliter votre choix. Commentaires ici...

5 juin 2015 5 05 /06 /juin /2015 21:37
Les Balles populaires
Photo Patrick Loyst
Photo Patrick Loyst

Spectacle de la Cie Encore Qui? (44), vu au Domaine d'O, Montpellier (34), festival Saperlipopette, 10 Mai 2015, 17h30

De et avec: Frédéric Pradal

Genre: Jonglerie drôle et poétique, solo

Public: Tous à partir de 7 ans

Durée: 1h (version salle)

Création 2001

La compagnie Encore Qui ? se présente comme cherchant à « créer des spectacles à la lisière du théâtre et de la vie » et c’est bien le cas ici.

Nous voici environ 80 spectateurs en semi-extérieur, sur l’espace « Lire à la plage » du Domaine d’O. Dès son arrivée Frédéric Pradal, qui a l’œil à tout, cible avec beaucoup de drôlerie les jeunes enfants placés trop loin des parents, les téléphones, les appareils photos ! Remue-ménage chez les spectateurs, rires, ambiance ! Il s’arrête chez nous pour présenter son spectacle et s’appelle en réalité Gorky, mais les autres l’appellent « l’autre, le voleur, le Manouche ». C’est un personnage d’emblée attachant, un clown à l’accent rocailleux, qui chamboule poétiquement la grammaire et joue avec les mots. Tout en jonglant et en essayant de régler un accompagnement musical absurdement rétif, il parle. Il voyage beaucoup d’un pays à l’autre, parfois en clandestin. Il en rapporte des expériences dures, mais aussi d'autres styles de jongleries, qu'il nous mime. C'est très drôle de voir nos stéréotypes sur les étrangers transposés dans le jonglage - et ça en pointe bien le côté dérisoire ! Bienveillant et ouvert aux rencontres il a accueilli des amitiés éphémères, s’est posé quelques temps chez un vieillard solitaire, et maintenant il se plie aux désirs d’une jolie balle blanche ramassée au bord du chemin. Le regard toujours souriant et la voix tranquille, ce poète dit des vérités cruelles en nous contant l’histoire de sa vie, histoire à laquelle pour l’instant « il n’a pas trouvé de fin »... Mais le spectacle, lui, a une fin : Gorky en saluant nous signale que « le comédien qui le joue » c‘est Fred ! Nous voilà en plein « paradoxe » et renvoyés à nos fauteuils de spectateurs perplexes. Applaudissements nourris.

Jongleur talentueux, F. Pradal crée un clown étonnant. La jonglerie se veut ici un intermédiaire et rend plus supportable l’image que l'artiste nous renvoie : celle d’un monde absurde et cruel que l’on peut traverser en restant toujours l’étranger, l’autre. Le texte, très beau, dit l’essentiel et les pantomimes sont sobres et intenses. C’est ainsi qu’avec son humour naïf et sa vision poétique de la vie, Gorky sait « regarder l’odeur d’un sourire » et, si quelque balle ou massue lui échappe des mains, c'est que « c'est là que se glissent les "choses importantes" ». D'une balle il fait une compagne et avec son seul chapeau il fait revivre pour nous un vieil ami mort depuis. Nous comprenons que la mort n’est pas pour lui « un départ », et combien le langage politiquement correct tue la langue et les émotions. Le public, qu’il ne lâche jamais, est manifestement embarqué avec lui ! Oui, ce spectacle est paradoxal. Drôle, tendre et touchant, mais aussi triste et dur, il ravit et secoue ! Gorky le personnage n’est-il pas à lui tout seul un très beau poème signé F. Pradal ?

Profond, émouvant et drôle, « Les Balles populaires » est accessible à tous. On garde longtemps avec soi le personnage de Gorky et les talents du « comédien qui le joue ». Notre regard sur « l’autre, le Manouche » ne peut plus rester le même.

Existe en version courte, ou rue : 45 min.

Catherine Polge

Partager cet article

Repost 0
Published by Catherine Polge - dans Spectacle Tout public
commenter cet article

commentaires