Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • www.vivantmag.fr
  • Le blog VivantMag vous offre une veille artistique régulière sur les créations de spectacles vivant en France. Il est destiné aux programmateurs réguliers ou occasionnels, aux compagnies, mais aussi aux spectateurs. Si vous souhaitez nous rejoindre pour chroniquer des spectacles, vous pouvez nous contacter sur le site.
  • Le blog VivantMag vous offre une veille artistique régulière sur les créations de spectacles vivant en France. Il est destiné aux programmateurs réguliers ou occasionnels, aux compagnies, mais aussi aux spectateurs. Si vous souhaitez nous rejoindre pour chroniquer des spectacles, vous pouvez nous contacter sur le site.

Bienvenue

Couv-cata2010 WebBonjour et bienvenue sur le blog de Vivantmag.
Vous y trouverez l'ensemble des commentaires de nos correspondants sur les spectacles qui ont été vus. Ce service est en ligne en accès libre depuis février 2007.
Si vous souhaitez prendre contact avec l'une des compagnies présentées, adressez nous un mail à blog@vivantmag.fr, nous vous adresserons rapidement leur coordonnées.
Découvrez sur le site www.vivantmag.fr, le catalogue des spectacles repérés... et l'ensemble des services de l'Association d'Aide à la Diffusion Interrégionale du Spectacle Vivant, l'AdAdiff.
Le Catalogue Vivant 2013/2014 des Spectacles repérés est disponible...
> Commande en ligne sur le site.

Rechercher

Mode d'emploi...

Avec plus de 1.200 spectacles commentés sur ce blog, les correspondants Vivantmag - AdAdiff, ne se posent pas en censeur du spectacle, loin de là. Nous souhaitons seulement faire partager un point de vue, forcément subjectif, sur les spectacles que nous voyons. Chaque retour de spectacle est ouvert à vos propres commentaires, et n'hésitez pas à en laisser car ils enrichissent ce travail d'échange et de partage d'informations.
Pour faciliter la lecture des spectacles, nous mettons désormais en place un picto permettant de donner notre avis général sur le spectacle. En voici le détail :
Décevant
Moyen
Pas mal...
Bien !
On adore !!! 

les spectacles du Off 2014

Découvrez tous les spectacles commentés par les correspondants de Vivantmag, et présents sur le Off 2014 d'Avignon. Certains ont été vus à leur création, en salle ou sur d'autres festivals, ou sur des précédentes éditions du Off. Grâce à un travail de veille artistique tout au long de l'année, l'Adadiff met à votre disposition son équipe de correspondants et vous permet de disposer d'un regard extérieur et indépendant pour faciliter votre choix. Commentaires ici...

31 juillet 2015 5 31 /07 /juillet /2015 22:20
Ailleurs le caviar est meilleur
Ailleurs le caviar est meilleur

Spectacle de la Cie des Sherpas (34), vu Au festival Off d'Avignon, le 24 Juil.2015, 16h10, au théâtre des Vents.

De et avec : David Baux

Mise en scène : David Baux et Jacopo Faravelli.

Genre : Solo burlesque sans paroles, théâtre d'objets, mime

Public : Tout public dès 8 ans

Durée : 1h

Jauge : de 30 à 300 selon lieux

Création : 2015

Avec finesse et sensibilité D. Baux invite le public à participer aux rêves qui peuplent le sommeil d'un petit monsieur solitaire. Dans son rêve, le voici qui sauve de la casserole la pomme de terre prévue pour son repas... ce tubercule plantureux et l'esseulé tombent amoureux et se marient... la photo de son chien disparu s'anime et l'animal, qui préférait le caviar au Canigou, s'incarne... mais un drame passionnel provoque la mort de la dulcinée suivie de peu par celle du héros... puis par des retrouvailles à trois au paradis des poètes sur un air de Luis Mariano. Dans cette drôle d'intrigue, situations cocasses, mime, détournements d'objets et bande sonore font jaillir une poésie faite d'évocations tendres ou passionnées, nostalgiques ou franchement comiques. C'est tout le talent de ce comédien de nous convier à regarder au-delà du réel brut pour peu que nous le suivions dans ses voyages intérieurs.

D. Baux nous fait rapidement pénétrer dans le rêve d'un homme endormi à table et l'idylle avec la pomme de terre déploie progressivement ses nombreuses facettes : un monde imaginaire s'incarne. J'y ai retrouvé la vie, avec ses moments de joie ou de peine, ses désirs et ses regrets. J'ai beaucoup souri et bien ri, comme lorsque la pomme de terre se prélasse sur une plage tandis que D. Baux équipé en plongeur s'ébat dans sa baignoire. Mais l'émotion m'a prise à la gorge lorsque, revêtu d'un masque de chien et s'incarnant dans l'animal, le comédien s'assied au piano en fixant le public. Regarder le masque en face m'a été difficile tant la présence du regard de l'animal s'est imposée, et le silence a régné dans la salle sur fond de musique triste (adapt. perso. du Concerto Aranjuez). Bravo ! La gestuelle de D. Baux est élégante et précise. Qu'il marche, danse, mange, nage ou vole comme un papillon, c'est comme s'il dessinait les contours de l'imaginaire en nous invitant dans son monde. Pas totalement muet il s'exprime dans un gromelot (langage des clowns) qui en dit plus que des paroles. Ainsi, lorsqu'il nous sert une cérémonie de mariage avec sermon à la clé, impression de réalité et effets comiques se disputent la première place. Très réussi ! Plusieurs détournements d'objets effectués à vue du public introduisent une subtile distance humoristique : couvercle, torchon, cintres, parapluie, panier à salade, etc. révèlent leur potentiel "poético-comique" ! La bande sonore, avec ses bruitages et une dizaine d'extraits musicaux diversifiés, participe à l'émotion et à l'homogénéité du spectacle. L'incroyable apothéose onirique finale se conclut sur un gros plan (presque cinématographique) sur la boîte de caviar. Ceci laisse à penser que le souvenir du chien noir et blanc a quelque chose à voir avec la chaleur (humaine...) dégagée par cette belle création.

Ce spectacle de qualité qui allie rigueur de construction et élégance, autant que comique et émotion, m'a parfois fait penser à Pierre Etaix (dans ses films). Sensible et fin il s'adresse à tout public disposé à se laisser conduire sur les pistes d'un rêve où les multiples émotions de la vie se succèdent et s'entrechoquent. Et pour suivre les traces du caviar, voir le spectacle !

Peut également être joué en appartement.

Catherine Polge

Partager cet article

Repost 0
Published by Catherine Polge - dans Spectacle Tout public
commenter cet article

commentaires