Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • www.vivantmag.fr
  • Site d'aide à la diffusion et à la programmation de spectacles vivants couvrant tous le grand Sud Est de la France, dédié aux programmateurs réguliers ou occasionnels, aux compagnies, mais aussi aux spectateurs.
  • Site d'aide à la diffusion et à la programmation de spectacles vivants couvrant tous le grand Sud Est de la France, dédié aux programmateurs réguliers ou occasionnels, aux compagnies, mais aussi aux spectateurs.

Bienvenue

Couv-cata2010 WebBonjour et bienvenue sur le blog de Vivantmag.
Vous y trouverez l'ensemble des commentaires de nos correspondants sur les spectacles qui ont été vus. Ce service est en ligne en accès libre depuis février 2007.
Si vous souhaitez prendre contact avec l'une des compagnies présentées, adressez nous un mail à blog@vivantmag.fr, nous vous adresserons rapidement leur coordonnées.
Découvrez sur le site www.vivantmag.fr, le catalogue des spectacles repérés... et l'ensemble des services de l'Association d'Aide à la Diffusion Interrégionale du Spectacle Vivant, l'AdAdiff.
Le Catalogue Vivant 2013/2014 des Spectacles repérés est disponible...
> Commande en ligne sur le site.

Rechercher

Mode d'emploi...

Avec plus de 1.200 spectacles commentés sur ce blog, les correspondants Vivantmag - AdAdiff, ne se posent pas en censeur du spectacle, loin de là. Nous souhaitons seulement faire partager un point de vue, forcément subjectif, sur les spectacles que nous voyons. Chaque retour de spectacle est ouvert à vos propres commentaires, et n'hésitez pas à en laisser car ils enrichissent ce travail d'échange et de partage d'informations.
Pour faciliter la lecture des spectacles, nous mettons désormais en place un picto permettant de donner notre avis général sur le spectacle. En voici le détail :
Décevant
Moyen
Pas mal...
Bien !
On adore !!! 

les spectacles du Off 2014

Découvrez tous les spectacles commentés par les correspondants de Vivantmag, et présents sur le Off 2014 d'Avignon. Certains ont été vus à leur création, en salle ou sur d'autres festivals, ou sur des précédentes éditions du Off. Grâce à un travail de veille artistique tout au long de l'année, l'Adadiff met à votre disposition son équipe de correspondants et vous permet de disposer d'un regard extérieur et indépendant pour faciliter votre choix. Commentaires ici...

16 juillet 2015 4 16 /07 /juillet /2015 20:38
L'île sans nom

Spectacle de Johanna Gallard / Compagnie Au fil du Vent (24), vu le 08 Juillet 2015 à 18h30, à L’école du spectateur, dans le cadre du festival OFF d’Avignon

Mise en scène: Johanna Gallard / Bienveillance artistique : Michel Gibé

Interprétation : Johanna Gallard et Julien Nguyen Dinh

Genre : Cirque poétique et sans parole

Public : Tout public à partir de 5 ans

Durée : 50 min

A l’occasion de cette représentation et avec l’accord de l’équipe de L'école du spectateur, nous avons mis en place une expérience hors du commun. Les ateliers d'écriture de Chroniques Culturelles : faire une chronique le même jour du même spectacle par quatre personnes très différentes tant par leurs expériences du spectacle que par leurs parcours de vie. Une règle du jeu était cependant spécifiée, ne pas communiquer entre nous après le spectacle.

Thomas :

Un décor avec un fil suspendu sur un plateau roulant… Nous sommes dans la cour d’une école primaire, beaucoup d’enfants sont dans le public qui est très familial. Arrivé 5 min avant le début du spectacle, le public est déjà assis dans les courts gradins, je prends donc place par terre, l’esprit des festivals d’arts de rue se rappelle à moi.

La musique commence, les cigales se muent, une femme entre en scène cachée par de gros coussins blancs, l’équilibre sur le fil peut commencer, avant d’être rejointe par le second personnage accompagné de son petit coussin rouge, venant vraisemblablement d’un autre monde, celui de la danse, du mime, des mots par le corps.

Une rencontre se crée, ils s’apprivoisent, ne se regardent que dans un second temps après avoir tenté de se fuir. Le monde de l’un, l’équilibre, et le monde de l’autre, la terre et l’eau, semblent intrigant pour l’un, souriant pour l’autre. Il va se jouer pendant une heure un va-et-vient entre ces deux circassiens, l’homme tentant de faire du fil pour découvrir cette femme et cette dernière, pour qui on peut se demander quelques instants si elle sait marcher… autrement que sur son fil.

Derrière une mise en scène épurée mais dynamique, avec un décor sur roulettes permettant aux spectateurs différents points de vue, ce spectacle poétique par sa musicalité et par le bruit des feuilles de platanes de la cour de cette école nous transporte dans un marais où chacun peut imaginer sa localisation.

Ce spectacle muet m’a touché par sa simplicité, l’exercice d’équilibriste bien maîtrisé ne m’a pas cependant surpris mais le mélange de ces deux « mondes » fait de cette représentation un bon moment à passer en famille ou entre amis.

Jawad :

Un doux début de soirée, une légère brise, dans le cadre fort agréable d’une petite cour d’école, de ses platanes et de ses cigales. Le public, principalement de jeunes enfants installés sommairement entre de simples tapis en mousse et quelques bancs, attend sagement autour de la scène ; un plateau en forme d’île juché sur roues dont le décor se résume à un câble tendu et à quelques roseaux.

Entre en scène une comédienne qui évoluera au long de la représentation en équilibre sur le câble. Ce sera l’histoire d’une rencontre avec un comédien se déplaçant lui au sol. Une découverte de l’autre en équilibre et fragilité où chacun s’observe, se teste, se découvre puis s’accompagne.

Sur fond musical, les comédiens très expressifs combinent danse, mime et humour burlesque. Le spectacle, propice aux rires, semble surtout captiver le jeune public. La magie opère et, attentif, mes idées vagabondent au fil de cette jolie histoire. Parfois, le vent souffle un peu plus fort à travers les platanes. Et, tout en m’évoquant un très à propos reflux des vagues, il me rappel à la performance technique de la funambule. Tantôt virtuose enchaînant de rapides pas de danse, tantôt se jouant du déséquilibre dans une apparente fragilité.

Je me suis laissé porter par cette rencontre sans nom qui m’a particulièrement touché de par son évocation de la découverte de l'autre, de la différence.

autre chronique du même spectacle :

Partager cet article

Repost 0
Published by Atelier Chroniques Culturelles - dans Spectacle Jeune Public
commenter cet article

commentaires