Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • www.vivantmag.fr
  • Site d'aide à la diffusion et à la programmation de spectacles vivants couvrant tous le grand Sud Est de la France, dédié aux programmateurs réguliers ou occasionnels, aux compagnies, mais aussi aux spectateurs.
  • Site d'aide à la diffusion et à la programmation de spectacles vivants couvrant tous le grand Sud Est de la France, dédié aux programmateurs réguliers ou occasionnels, aux compagnies, mais aussi aux spectateurs.

Bienvenue

Couv-cata2010 WebBonjour et bienvenue sur le blog de Vivantmag.
Vous y trouverez l'ensemble des commentaires de nos correspondants sur les spectacles qui ont été vus. Ce service est en ligne en accès libre depuis février 2007.
Si vous souhaitez prendre contact avec l'une des compagnies présentées, adressez nous un mail à blog@vivantmag.fr, nous vous adresserons rapidement leur coordonnées.
Découvrez sur le site www.vivantmag.fr, le catalogue des spectacles repérés... et l'ensemble des services de l'Association d'Aide à la Diffusion Interrégionale du Spectacle Vivant, l'AdAdiff.
Le Catalogue Vivant 2013/2014 des Spectacles repérés est disponible...
> Commande en ligne sur le site.

Rechercher

Mode d'emploi...

Avec plus de 1.200 spectacles commentés sur ce blog, les correspondants Vivantmag - AdAdiff, ne se posent pas en censeur du spectacle, loin de là. Nous souhaitons seulement faire partager un point de vue, forcément subjectif, sur les spectacles que nous voyons. Chaque retour de spectacle est ouvert à vos propres commentaires, et n'hésitez pas à en laisser car ils enrichissent ce travail d'échange et de partage d'informations.
Pour faciliter la lecture des spectacles, nous mettons désormais en place un picto permettant de donner notre avis général sur le spectacle. En voici le détail :
Décevant
Moyen
Pas mal...
Bien !
On adore !!! 

les spectacles du Off 2014

Découvrez tous les spectacles commentés par les correspondants de Vivantmag, et présents sur le Off 2014 d'Avignon. Certains ont été vus à leur création, en salle ou sur d'autres festivals, ou sur des précédentes éditions du Off. Grâce à un travail de veille artistique tout au long de l'année, l'Adadiff met à votre disposition son équipe de correspondants et vous permet de disposer d'un regard extérieur et indépendant pour faciliter votre choix. Commentaires ici...

22 juillet 2015 3 22 /07 /juillet /2015 15:49
La Nuit des Reines
La Nuit des Reines

Spectacle de la Cie les Amis de Monsieur (75), vu au Festival d’Avignon 2015, à 15h45, à l’Etincelle, à voir les jours impairs jusqu’au 25 juillet

De : Michel Heim

Avec : Gwenda Guthwasser, Franck Isoart, Renado Nasi, Jean Barlerin, Michel Heim

Mise en scène : Jean Pierre Rouvellat, Hélène Hamon

Genre : Théâtre

Durée : 1h20

Public : Tout public à partir de 12 ans

"L’Emule du Pape", du même auteur, que j’avais vu en 2013, m’avait fait forte impression et fait découvrir le maître de l’alexandrin grivois qu’est Michel Heim. Je ne pouvais rater cette année la reprise de cette pièce bien antérieure, créée en l’an 2000. Il semble que je ne sois pas seule à apprécier le style, il n’y a plus un strapontin de libre dans la salle de l’Etincelle !

Comme à son habitude, Michel Heim tire son inspiration d’une vérité historique à peine malmenée. En l’occurrence, la reine Catherine de Médicis a engagé des tractations de mariage avec Elisabeth 1ère d’Angleterre, vieillissante et surnommée la reine vierge, pour son fils préféré Henri III, afin de l’installer sur le trône d’Angleterre. Aujourd’hui encore la vérité sur la sexualité d’Henri III n’est pas clairement établie. On lui attribue cependant de nombreuses maîtresses, et en effet des relations incestueuses avec sa sœur, la reine Margot, qui en a probablement eu aussi avec ses autres frères, parmi les nombreux amants qu’on lui attribue.

La pièce met en scène la venue à la Cour de France d’Elisabeth, grimée en Sir Andrew, et à qui Michel Heim ne se prive pas de prêter des penchants homosexuels. Elle est accompagnée d’un duc de Buckingham autant à voile qu’à vapeur. La Reine est venue vérifier par elle-même les motivations de la mère et du fils, avant d’aller plus avant dans ce projet de mariage.

Voilà le prétexte à une course effrénée à la séduction autant des hommes envers les femmes, que des femmes envers les femmes, et bien sûr des hommes envers les hommes, puisqu’il semble bien que les frasques sexuelles visant à servir les intérêts réciproques, fassent partie des préoccupations principales de tout cette belle aristocratie !

Encore une fois, nul besoin de décor, sinon un simple trône pour une ou deux scènes, des costumes, fort beaux pour la plupart, pour servir le propos. Ainsi dans la scène d’ouverture, la grande robe de la Reine Margot sert-elle de cache à son frère Henri III en train de lui prodiguer quelques services qui semblent la combler si l’on en croit ses rires et ses gloussements…

D’entrée, le ton est donné, âmes sensibles, vous auriez dû vous abstenir ! C’est osé, irrévérencieux, mais c’est aussi drôle, intelligent, d’une écriture détournant subtilement les conventions du théâtre classique dont Michel Heim a le secret. Ajouté à cela un sens de l’autodérision qu’on ne peut que saluer, qui me semble propre à diminuer les tensions, et à nous guider vers plus de tolérance. A ne pas manquer…

Cathy de Toledo

Partager cet article

Repost 0
Published by Cathy de Toledo - dans Spectacle Tout public
commenter cet article

commentaires