Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • www.vivantmag.fr
  • Site d'aide à la diffusion et à la programmation de spectacles vivants couvrant tous le grand Sud Est de la France, dédié aux programmateurs réguliers ou occasionnels, aux compagnies, mais aussi aux spectateurs.
  • Site d'aide à la diffusion et à la programmation de spectacles vivants couvrant tous le grand Sud Est de la France, dédié aux programmateurs réguliers ou occasionnels, aux compagnies, mais aussi aux spectateurs.

Bienvenue

Couv-cata2010 WebBonjour et bienvenue sur le blog de Vivantmag.
Vous y trouverez l'ensemble des commentaires de nos correspondants sur les spectacles qui ont été vus. Ce service est en ligne en accès libre depuis février 2007.
Si vous souhaitez prendre contact avec l'une des compagnies présentées, adressez nous un mail à blog@vivantmag.fr, nous vous adresserons rapidement leur coordonnées.
Découvrez sur le site www.vivantmag.fr, le catalogue des spectacles repérés... et l'ensemble des services de l'Association d'Aide à la Diffusion Interrégionale du Spectacle Vivant, l'AdAdiff.
Le Catalogue Vivant 2013/2014 des Spectacles repérés est disponible...
> Commande en ligne sur le site.

Rechercher

Mode d'emploi...

Avec plus de 1.200 spectacles commentés sur ce blog, les correspondants Vivantmag - AdAdiff, ne se posent pas en censeur du spectacle, loin de là. Nous souhaitons seulement faire partager un point de vue, forcément subjectif, sur les spectacles que nous voyons. Chaque retour de spectacle est ouvert à vos propres commentaires, et n'hésitez pas à en laisser car ils enrichissent ce travail d'échange et de partage d'informations.
Pour faciliter la lecture des spectacles, nous mettons désormais en place un picto permettant de donner notre avis général sur le spectacle. En voici le détail :
Décevant
Moyen
Pas mal...
Bien !
On adore !!! 

les spectacles du Off 2014

Découvrez tous les spectacles commentés par les correspondants de Vivantmag, et présents sur le Off 2014 d'Avignon. Certains ont été vus à leur création, en salle ou sur d'autres festivals, ou sur des précédentes éditions du Off. Grâce à un travail de veille artistique tout au long de l'année, l'Adadiff met à votre disposition son équipe de correspondants et vous permet de disposer d'un regard extérieur et indépendant pour faciliter votre choix. Commentaires ici...

31 juillet 2015 5 31 /07 /juillet /2015 15:38
Les Fourberies de Scapin
Les Fourberies de Scapin

Spectacle du Théâtre du Kronope (84), vu le 12 juillet 2015 à la Fabrik', Avignon OFF.

Mise en scène : Gui Simon

Avec : Martine Baudry, Loïc Beauche, Fanny Prospero, Anaïs Richetta, Guy Simon et Jérôme Simon

Lumière et musique : FODOR

Genre : Théâtre de masque

Public : Tout public

Durée : 1h35

La scène s’ouvre sur un décor portuaire du siècle de Molière. La composition sonore qui marque le début de la pièce me transporte dans un autre univers, proche d’une esthétique cinématographique. La musique réussira, selon moi, tous ses effets, apparaissant à des moments très bien choisis : elle soutient une scène, ou occupe l’espace le temps d’une transition. S’ajoutant au décor et au son, les costumes contribuent à leur tour au dépaysement. Pas seulement beaux, ils participent à une réelle composition des personnages. Les jeunes premiers et premières sont sur des échasses, montrant leur statut d’observateur. Géronte, le calculateur, se voit affubler d’un crâne caricatural vis-à-vis de sa petite taille. Et le masque de Scapin vient souligner la perversité du personnage. Une vraie réussite de la part des costumières Charlotte Margnoux, Laura Martineau, Anaïs Harqueveaux et Coralie Pastoret.

Tous les comédiens ont très bien tenu leurs rôles. Les acteurs se partageant le rôle de Scapin m’ont ouvert des yeux ronds d’émerveillement. Que ce soit dans le dédoublement du personnage, aux effets d’apparitions et de disparitions quasi magiques, ou bien dans la continuité du jeu (gestuelle et voix) : je salue une véritable performance (sachant qu’en plus ils ne tenaient pas seulement ce rôle !). C’est une lecture innovante des Fourberies de Scapin. Le personnage éponyme, fourbe et intéressé, apparaît dans toute sa complexité.

Ma seule petite déception (s’il en faut une) serait la grue en bois. Bien qu’elle permette quelques figures circassiennes intéressantes, sa taille me semblait empiéter un peu trop sur l’espace de jeu. Peut-être que la scénographie trouverait mieux sa place sur un plateau plus grand ? Les jeux de trappes étaient par contre excellemment bien réussis.

Une pièce à voir pour (re)découvrir Molière.

Doriane Thiéry

Partager cet article

Repost 0
Published by Doriane Thiéry - dans Spectacle Tout public
commenter cet article

commentaires