Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • www.vivantmag.fr
  • Le blog VivantMag vous offre une veille artistique régulière sur les créations de spectacles vivant en France. Il est destiné aux programmateurs réguliers ou occasionnels, aux compagnies, mais aussi aux spectateurs. Si vous souhaitez nous rejoindre pour chroniquer des spectacles, vous pouvez nous contacter sur le site.
  • Le blog VivantMag vous offre une veille artistique régulière sur les créations de spectacles vivant en France. Il est destiné aux programmateurs réguliers ou occasionnels, aux compagnies, mais aussi aux spectateurs. Si vous souhaitez nous rejoindre pour chroniquer des spectacles, vous pouvez nous contacter sur le site.

Bienvenue

Couv-cata2010 WebBonjour et bienvenue sur le blog de Vivantmag.
Vous y trouverez l'ensemble des commentaires de nos correspondants sur les spectacles qui ont été vus. Ce service est en ligne en accès libre depuis février 2007.
Si vous souhaitez prendre contact avec l'une des compagnies présentées, adressez nous un mail à blog@vivantmag.fr, nous vous adresserons rapidement leur coordonnées.
Découvrez sur le site www.vivantmag.fr, le catalogue des spectacles repérés... et l'ensemble des services de l'Association d'Aide à la Diffusion Interrégionale du Spectacle Vivant, l'AdAdiff.
Le Catalogue Vivant 2013/2014 des Spectacles repérés est disponible...
> Commande en ligne sur le site.

Rechercher

Mode d'emploi...

Avec plus de 1.200 spectacles commentés sur ce blog, les correspondants Vivantmag - AdAdiff, ne se posent pas en censeur du spectacle, loin de là. Nous souhaitons seulement faire partager un point de vue, forcément subjectif, sur les spectacles que nous voyons. Chaque retour de spectacle est ouvert à vos propres commentaires, et n'hésitez pas à en laisser car ils enrichissent ce travail d'échange et de partage d'informations.
Pour faciliter la lecture des spectacles, nous mettons désormais en place un picto permettant de donner notre avis général sur le spectacle. En voici le détail :
Décevant
Moyen
Pas mal...
Bien !
On adore !!! 

les spectacles du Off 2014

Découvrez tous les spectacles commentés par les correspondants de Vivantmag, et présents sur le Off 2014 d'Avignon. Certains ont été vus à leur création, en salle ou sur d'autres festivals, ou sur des précédentes éditions du Off. Grâce à un travail de veille artistique tout au long de l'année, l'Adadiff met à votre disposition son équipe de correspondants et vous permet de disposer d'un regard extérieur et indépendant pour faciliter votre choix. Commentaires ici...

9 juillet 2017 7 09 /07 /juillet /2017 09:06
Auto-Psy (de petits crimes innocents)

Présent sur le Festival OFF 2017

Spectacle de la Cie Théâtre Stéphane Gildas (75), vu à Avignon dans le cadre du Off 2015, le 22 Juil., 21h15, Théâtre de l’Alibi.

Pièce de Gérald Gruhn, 2007 ("Auto-Psy", ABS éd.)

Mise en scène : Stéphane Gildas

Interprète : Carine Coulombel

Participation amicale : Giancarlo Ciarapica.

Genre : Theâtre, comédie burlesque

Public : Tous dès 14 ans

Durée : 1h05

Création : 2013

Salle comble (49 places). Une petite fille pleine de candeur et de naïveté détonante raconte et met en actes certains passages de sa vie, sous forme d'une succession de tableaux. Elle grandit et devient adulte au vu du public en le prenant à témoin. Ne connaissant dès sa naissance que la violence, entre un père truand alcoolique, une mère prostituée et une grand-mère maltraitante, elle a élaboré un code de survie dans une totale immoralité. C'est ainsi que sa trajectoire est jonchée de cadavres car elle élimine très naturellement les gêneurs. Le spectateur pourrait vivre une heure d'effroi glaçant et partir pantelant. Hé bien non ! Le spectacle baigne dans une ambiguïté où d'étranges effets comiques surgissent de la confrontation entre la candeur du personnage et les horreurs qu'elle commet de sang-froid. On se surprend donc à rire ou sourire. On est aussi ému car le personnage est touchant et pose un regard assez lucide sur sa vie. Lorsqu'elle finit par tuer involontairement la seule personne susceptible de répondre à ses appels à l'aide, le spectacle laisse le public sur de nombreuses interrogations.

L'interprétation est remarquable. C.Coulombel maintient l'attention du public sans une faille dans un rôle difficile fait d'une très longue narration à la première personne. Le personnage est présent, pathétique et drôle et la comédienne arrive à rendre crédibles les mouvements de tendresse, de souffrance ou d'hésitation de ce personnage terrifiant. Lorsqu'elle parle en petite fille naïve, elle évite tous les pièges (excès, maniérisme, etc.) de ce type de rôle. J'ai apprécié le naturel épatant lorsque la petite dit prendre ses parents pour modèles ou lorsqu'elle s'attache à des détails comme seuls les enfants savent le faire pour interpréter un ensemble. Ainsi, nettoyer un tapis sanglant fait partie de la vie de famille ! Dans une scène excellente, l'arrivée surprise de ses règles la jette violemment dans l'adolescence. C.Coulombel joue alors la crainte, l'étonnement puis l'utilisation cynique de son statut de femme. Du début à la fin, son jeu passe sans rupture de l'enfance à l'âge adulte, des couettes à la tenue sexy, de la naïveté réelle à la rouerie, de l'étonnement à la colère. Il faut souligner le rôle du décor modulable que la comédienne transforme elle-même, passant ainsi rapidement d'un évènement ou d'un type de comportement à un autre. Bravo !

La créativité de la mise en scène soutient l'attention du public tout en respectant cette œuvre difficile. Sur un rythme sans défaillance, la cruauté et le massacre de l'innocence sont traduits dans leur crudité mais avec finesse. J'ai beaucoup apprécié la fin qui nous fait découvrir, comme dans un mouvement panoramique, un psychanalyste dans son fauteuil, tout près du public. Lorsque l'héroïne le tue par mégarde et nie sa mort, cette fin redistribue les cartes en poussant le spectateur à revisiter la pièce sous un autre angle. Et peut-être a-t-elle aussi tué le public ? En tout cas j'en sors vivante et éberluée.

Excellent spectacle, plein d'humour noir mais aussi d'émotions, pathétique et drôle. Cette pièce est pleine d'enseignements sur le regard que les enfants portent sur les adultes, sur la "surdité" des adultes, les relations parents-enfants, la difficulté de grandir et bien sûr la complexité des problèmes liés à la maltraitance et à la violence de la société. A voir. Les âmes sensibles n'ont rien à redouter, grâce à la qualité du jeu et du texte et aux très nombreux moments de grâce de ce spectacle inoubliable.

Catherine Polge

Partager cet article

Repost 0
Published by Catherine Polge - dans Spectacle Tout public
commenter cet article

commentaires