Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • www.vivantmag.fr
  • Site d'aide à la diffusion et à la programmation de spectacles vivants couvrant tous le grand Sud Est de la France, dédié aux programmateurs réguliers ou occasionnels, aux compagnies, mais aussi aux spectateurs.
  • Site d'aide à la diffusion et à la programmation de spectacles vivants couvrant tous le grand Sud Est de la France, dédié aux programmateurs réguliers ou occasionnels, aux compagnies, mais aussi aux spectateurs.

Bienvenue

Couv-cata2010 WebBonjour et bienvenue sur le blog de Vivantmag.
Vous y trouverez l'ensemble des commentaires de nos correspondants sur les spectacles qui ont été vus. Ce service est en ligne en accès libre depuis février 2007.
Si vous souhaitez prendre contact avec l'une des compagnies présentées, adressez nous un mail à blog@vivantmag.fr, nous vous adresserons rapidement leur coordonnées.
Découvrez sur le site www.vivantmag.fr, le catalogue des spectacles repérés... et l'ensemble des services de l'Association d'Aide à la Diffusion Interrégionale du Spectacle Vivant, l'AdAdiff.
Le Catalogue Vivant 2013/2014 des Spectacles repérés est disponible...
> Commande en ligne sur le site.

Rechercher

Mode d'emploi...

Avec plus de 1.200 spectacles commentés sur ce blog, les correspondants Vivantmag - AdAdiff, ne se posent pas en censeur du spectacle, loin de là. Nous souhaitons seulement faire partager un point de vue, forcément subjectif, sur les spectacles que nous voyons. Chaque retour de spectacle est ouvert à vos propres commentaires, et n'hésitez pas à en laisser car ils enrichissent ce travail d'échange et de partage d'informations.
Pour faciliter la lecture des spectacles, nous mettons désormais en place un picto permettant de donner notre avis général sur le spectacle. En voici le détail :
Décevant
Moyen
Pas mal...
Bien !
On adore !!! 

les spectacles du Off 2014

Découvrez tous les spectacles commentés par les correspondants de Vivantmag, et présents sur le Off 2014 d'Avignon. Certains ont été vus à leur création, en salle ou sur d'autres festivals, ou sur des précédentes éditions du Off. Grâce à un travail de veille artistique tout au long de l'année, l'Adadiff met à votre disposition son équipe de correspondants et vous permet de disposer d'un regard extérieur et indépendant pour faciliter votre choix. Commentaires ici...

7 juillet 2017 5 07 /07 /juillet /2017 10:31
Little Red, le petit chaperon rouge à New-York

Présent sur le Festival OFF 2017

Spectacle de l'Atelier Florentin (84), vu le 19 Déc. 2015 à 10h30, au Théâtre du Carré Rondelet, Montpellier (34)

Création : Dorothée Leveau et Anthony Alborghetti

Mise en scène : Salvatore Caltabiano

Jeu : Dorothée Leveau et Anthony Alborghetti

Genre : Théâtre musical

Public : Enfants 6-12 ans

Durée : 50 min.

Création 2015

L'Atelier Florentin propose une comédie musicale pleine d'aventures et de suspens sur le thème du "Petit Chaperon Rouge". Revisité pour les enfants d'aujourd'hui, le texte aborde les dangers de certaines rencontres et la nécessité de savoir dire "non". Comme dans le conte de Perrault, la mère de Little Red envoie sa fille chez Grand-Mère qui habite... de l'autre côté de l'océan, à New York ! Une fois débarquée de l'avion, Little Red doit faire des choix pour arriver à bon port. Bien qu'elle demande l'avis des jeunes spectateurs, elle n'en fait qu'à sa tête. Si bien que ça tourne mal : elle tombe sous le charme du loup, découvre trop tard sa cruauté et arrive enfin chez sa grand-mère aux dents bien trop longues. Tout finit bien grâce à l'intervention de la police mais Little Red a compris la leçon à ses dépens. La musique et les nombreuses chansons, le texte émaillé d'un amusant bilinguisme, l'interactivité, donnent à l'ensemble dynamisme et attractivité. Le message d'alerte n'en passe que mieux.

J'ai découvert ici un spectacle passionnant à tous points de vue. La mise en scène transpose très habilement l'histoire dans notre société, sans pour autant effacer la magie du conte. Selon la tradition, le spectacle s'ouvre comme un livre avec une annonce off, un guitariste, un parchemin déroulé, et "Il était une fois... ". Mais, dès les mots "Un jour, sa mère, etc." le spectateur se retrouve dans notre monde contemporain avec téléphone portable et langage branché devant une mère executive-woman égocentrique et peu préoccupée de sa fille ! C'est alors qu'entrent en scène les narrateurs, sympathiques et drôles : Samantha, sémillante speakerine américaine, et son ex-amoureux Albert. Très entraînants, ils associent anglais et français dans des dialogues pleins d'humour et proposent aux enfants de répéter avec eux chansons ou comptines. J'ai apprécié la qualité du texte, en particulier celui des chansons, savoureuses, cadencées et bien amenées. Little Red est charmante dans ses hésitations et ses réactions. Quant au loup, il est bien crédible et évolue avec naturel dans le cours du spectacle. Tous les personnages sont interprétés avec maestria par les deux comédiens. D. Leveau passe de Little Red à la mère ou à Samantha et A. Alborghetti jongle entre Albert, le loup-homme séducteur, le loup-animal et la grand-mère. J'ai été impressionnée par la promptitude des passages d'un rôle à l'autre. Très réussis, les costumes illustrent chaque personnage, en maintenant un équilibre entre réalisme et poésie. En particulier, la transformation du loup-homme séduisant en loup-animal est épatante. La couleur rouge très présente accentue la note féérique, en parfaite harmonie avec la musique, excellente. Bravo !

Renseignements pris auprès du public, cet excellent spectacle a atteint son but: il alerte les enfants sur le danger de céder à leurs envies du moment sans tenir compte des conseils de prudence et surtout sur la nécessité de savoir dire "NON". Comme le dit le loup "Je parais doux aimant/ Je suis loup bien méchant". Belle démonstration du rôle du théâtre auprès des enfants, "Little Red" fournit une ouverture à la discussion. A conseiller fortement aux enfants comme aux parents..

Catherine Polge

Partager cet article

Repost 0
Published by Catherine Polge - dans Spectacle Jeune Public
commenter cet article

commentaires