Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • www.vivantmag.fr
  • Site d'aide à la diffusion et à la programmation de spectacles vivants couvrant tous le grand Sud Est de la France, dédié aux programmateurs réguliers ou occasionnels, aux compagnies, mais aussi aux spectateurs.
  • Site d'aide à la diffusion et à la programmation de spectacles vivants couvrant tous le grand Sud Est de la France, dédié aux programmateurs réguliers ou occasionnels, aux compagnies, mais aussi aux spectateurs.

Bienvenue

Couv-cata2010 WebBonjour et bienvenue sur le blog de Vivantmag.
Vous y trouverez l'ensemble des commentaires de nos correspondants sur les spectacles qui ont été vus. Ce service est en ligne en accès libre depuis février 2007.
Si vous souhaitez prendre contact avec l'une des compagnies présentées, adressez nous un mail à blog@vivantmag.fr, nous vous adresserons rapidement leur coordonnées.
Découvrez sur le site www.vivantmag.fr, le catalogue des spectacles repérés... et l'ensemble des services de l'Association d'Aide à la Diffusion Interrégionale du Spectacle Vivant, l'AdAdiff.
Le Catalogue Vivant 2013/2014 des Spectacles repérés est disponible...
> Commande en ligne sur le site.

Rechercher

Mode d'emploi...

Avec plus de 1.200 spectacles commentés sur ce blog, les correspondants Vivantmag - AdAdiff, ne se posent pas en censeur du spectacle, loin de là. Nous souhaitons seulement faire partager un point de vue, forcément subjectif, sur les spectacles que nous voyons. Chaque retour de spectacle est ouvert à vos propres commentaires, et n'hésitez pas à en laisser car ils enrichissent ce travail d'échange et de partage d'informations.
Pour faciliter la lecture des spectacles, nous mettons désormais en place un picto permettant de donner notre avis général sur le spectacle. En voici le détail :
Décevant
Moyen
Pas mal...
Bien !
On adore !!! 

les spectacles du Off 2014

Découvrez tous les spectacles commentés par les correspondants de Vivantmag, et présents sur le Off 2014 d'Avignon. Certains ont été vus à leur création, en salle ou sur d'autres festivals, ou sur des précédentes éditions du Off. Grâce à un travail de veille artistique tout au long de l'année, l'Adadiff met à votre disposition son équipe de correspondants et vous permet de disposer d'un regard extérieur et indépendant pour faciliter votre choix. Commentaires ici...

7 octobre 2016 5 07 /10 /octobre /2016 17:29
Espaces insécables (pièce commune)
Source: http://www.ciemodesdemploi.com
Source: http://www.ciemodesdemploi.com

Spectacle de la compagnie Modes d’emploi, vu dans le cadre du Festival Plein Feux sur la jeune création, Théâtre de l’Opprimé, le 16 septembre 2016

Texte : écriture collective

Mise en scène : Johanne Débat

Interprétation : Léo Boulay, Alix Kuentz, Claire Marx, Ana Torralbo

Genre : Théâtre

Public : Adulte

Durée : 1h20

Parfois le désœuvrement a du bon : dénicher, alors que la saison théâtrale n’a pas encore repris, une belle performance. Il s’agit de "Espaces insécables (pièce commune)" par la compagnie Modes d’emploi.

Le dispositif scénique est simple : quatre comédiens, un plateau encombré de cartons de déménagement, de lampes en tout genre, d’un fauteuil et de chaises, de quelques nippes et d’un paperboard. Cet espace est celui du jeu : jeu théâtral qui, pour aborder la question délicate du deuil, va s’appuyer sur le jeu du loup-garou. Cette mise à distance permet paradoxalement l’implication du public dans la réflexion : nous sommes les villageois. Surtout, elle autorise l’irrévérence et donc la catharsis.

Les scènes de jeu de loup-garou fonctionnent comme des intermèdes entre deux types de situations aussi jubilatoires que profondes : le stage collectif pour réussir son oraison funèbre et l’entretien d’embauche d’un préposé aux services funéraires de la ville de Paris. La première situation ponctue tout le spectacle. Elle permet aux personnages de s’incarner. Il y a Marie, d’abord timorée, qui anticipe, dans l’ordre du trauma, le décès de son chien Hubert puis de son père. Il y a Hélène, manifestement fâchée avec les hommes, rétive et obsédée par l’argent. Il y a Samuel, gentil paumé et qui vient, délégué par son ami sourd et muet. Et enfin notre fringant animateur. Autour du paperboard, ça balance : tout ce que vous n’aviez jamais osé dire sur cette grave question est verbalisé dans un texte haut en couleur : "On dit que la vie a un prix, on oublie de dire que la mort a un coût" nous assène ainsi Hélène. Face à l’épreuve, même anticipée, chacun se révèle et la farce tourne peu à peu à l’émotion. Les frontières entre le jeu et la possible réalité s’estompent. Chacun se retrouve irrémédiablement seul, confronté à lui-même. La pièce se vide inexorablement comme une maison que l’on vide après un décès, les lampes s’éteignent comme le souffle de la vie.

Le jeu est généreux, varié et subtil. Les personnages sont bien campés. La réflexion est d’autant plus intelligente qu’elle passe par l’humour et la mise en situation. Seul bémol : les transitions entre le jeu du loup-garou et les situations ne fonctionnent pas bien. Par la note d’intention, j’en comprends intellectuellement la nécessité. Pour de vrai, ce n’est pas clair. Mais la jeune compagnie Modes d’emploi, à l’aune de ce beau spectacle, est prometteuse. Et il faut saluer ici l’initiative du Théâtre de l’Opprimé : offrir un bel espace à de jeunes compagnies méritantes et à un moment de l’année où, faute d'autres sollicitations, le public est disponible pour une belle rencontre.

Catherine Wolff

Partager cet article

Repost 0
Published by Catherine Wolff - dans Spectacle Adultes
commenter cet article

commentaires