Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • www.vivantmag.fr
  • Le blog VivantMag vous offre une veille artistique régulière sur les créations de spectacles vivant en France. Il est destiné aux programmateurs réguliers ou occasionnels, aux compagnies, mais aussi aux spectateurs. Le blog est édité par l'association Adadiff Casi, dédié au spectacle vivant et à la médiation culturelle. Si vous souhaitez nous rejoindre pour chroniquer des spectacles, vous pouvez nous contacter sur le site ou par mail à contact@vivantmag.fr
  • Le blog VivantMag vous offre une veille artistique régulière sur les créations de spectacles vivant en France. Il est destiné aux programmateurs réguliers ou occasionnels, aux compagnies, mais aussi aux spectateurs. Le blog est édité par l'association Adadiff Casi, dédié au spectacle vivant et à la médiation culturelle. Si vous souhaitez nous rejoindre pour chroniquer des spectacles, vous pouvez nous contacter sur le site ou par mail à contact@vivantmag.fr

Bienvenue

Couv-cata2010 WebBonjour et bienvenue sur le blog de Vivantmag.
Vous y trouverez l'ensemble des commentaires de nos correspondants sur les spectacles qui ont été vus. Ce service est en ligne en accès libre depuis février 2007.
Si vous souhaitez prendre contact avec l'une des compagnies présentées, adressez nous un mail à blog@vivantmag.fr, nous vous adresserons rapidement leur coordonnées.
Découvrez sur le site www.vivantmag.fr, le catalogue des spectacles repérés... et l'ensemble des services de l'Association d'Aide à la Diffusion Interrégionale du Spectacle Vivant, l'AdAdiff.
Le Catalogue Vivant 2013/2014 des Spectacles repérés est disponible...
> Commande en ligne sur le site.

Rechercher

Mode d'emploi...

Avec plus de 1.200 spectacles commentés sur ce blog, les correspondants Vivantmag - AdAdiff, ne se posent pas en censeur du spectacle, loin de là. Nous souhaitons seulement faire partager un point de vue, forcément subjectif, sur les spectacles que nous voyons. Chaque retour de spectacle est ouvert à vos propres commentaires, et n'hésitez pas à en laisser car ils enrichissent ce travail d'échange et de partage d'informations.
Pour faciliter la lecture des spectacles, nous mettons désormais en place un picto permettant de donner notre avis général sur le spectacle. En voici le détail :
Décevant
Moyen
Pas mal...
Bien !
On adore !!! 

les spectacles du Off 2014

Découvrez tous les spectacles commentés par les correspondants de Vivantmag, et présents sur le Off 2014 d'Avignon. Certains ont été vus à leur création, en salle ou sur d'autres festivals, ou sur des précédentes éditions du Off. Grâce à un travail de veille artistique tout au long de l'année, l'Adadiff met à votre disposition son équipe de correspondants et vous permet de disposer d'un regard extérieur et indépendant pour faciliter votre choix. Commentaires ici...

10 juillet 2017 1 10 /07 /juillet /2017 23:35
Au bout du rouleau

Spectacle de Boni and Prod (13), vu le 9 juillet 2017, dans le cadre du Festival Off d'Avignon, au théâtre des Carmes à 15h.

Auteurs et interprètes : Gérard Dubouche et Didier Landucci
Metteur en scène : François Bourcier

Genre : Théâtre
Public : Adulte
Durée : 1h20

Un chômeur, monsieur Loiseau, joué par Didier Landucci (l’un des deux "Bonimenteurs" que l’on connaît dans d’autres registres), a kidnappé le PDG du leader mondial du papier toilette. Il compte, par cet acte, obliger le magnat du PQ à lire un message pour dénoncer les méfaits liés à cette industrie : déforestation, pollution, et autres effets indirects. Ce huis clos teinté d’humour, nous offre ainsi un plaidoyer contre la sur-consommation, la croissance, la télévision et autres serviteurs du grand capital.

Le registre théâtral choisi, complété d’un dispositif vidéo d’images projetées pour apporter un peu de poésie graphique, permet des échanges argumentés où chacun défend son point de vue. Par exemple, sur les contradictions des consommateurs qui, sachant bien que le tabac tue, continuent de fumer? J’ai pour ma part, un peu regretté que le preneur d’otage puisse être perçu comme un personnage un peu simplet et illettré face au professionnalisme du grand patron, joué avec justesse par Gérard Dubouche. J’ai ressenti même de l’empathie (parfois) pour ce grand capitaine d’industrie, froid et cynique, dont le souci principal est de développer son entreprise et dont les arguments ne sont pas tous insensés.

Mais les ressorts de l’histoire font basculer la seconde partie du spectacle, vers des échanges plus justes, plus humains, et portés par une tension dramatique qui se conclut dans une émotion très forte, sans pour autant vous divulguer la fin ici. On y parle de ne plus être sous pression, de la tragédie du Hamster qui tourne en rond dans sa roue sans jamais avancer, pour vivre simplement sa vie, et de l’engagement citoyen de chacun pour faire sa part, à l’image du Colibri de Pierre Rabhi.

Le changement citoyen est dans la conscience de chacun, et les chemins empruntés pour prendre cette direction sont multiples. Ce type de spectacle permet certainement de faire un pas vers ces prises de conscience, qui me semblent être un premier pas pour ensuite trouver des solutions.

Eric Jalabert

 

Partager cet article

Repost0

commentaires