Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • www.vivantmag.fr
  • Le blog VivantMag vous offre une veille artistique régulière sur les créations de spectacles vivant en France. Il est destiné aux programmateurs réguliers ou occasionnels, aux compagnies, mais aussi aux spectateurs. Le blog est édité par l'association Adadiff Casi, dédié au spectacle vivant et à la médiation culturelle. Si vous souhaitez nous rejoindre pour chroniquer des spectacles, vous pouvez nous contacter sur le site ou par mail à contact@vivantmag.fr
  • Le blog VivantMag vous offre une veille artistique régulière sur les créations de spectacles vivant en France. Il est destiné aux programmateurs réguliers ou occasionnels, aux compagnies, mais aussi aux spectateurs. Le blog est édité par l'association Adadiff Casi, dédié au spectacle vivant et à la médiation culturelle. Si vous souhaitez nous rejoindre pour chroniquer des spectacles, vous pouvez nous contacter sur le site ou par mail à contact@vivantmag.fr

Bienvenue

Couv-cata2010 WebBonjour et bienvenue sur le blog de Vivantmag.
Vous y trouverez l'ensemble des commentaires de nos correspondants sur les spectacles qui ont été vus. Ce service est en ligne en accès libre depuis février 2007.
Si vous souhaitez prendre contact avec l'une des compagnies présentées, adressez nous un mail à blog@vivantmag.fr, nous vous adresserons rapidement leur coordonnées.
Découvrez sur le site www.vivantmag.fr, le catalogue des spectacles repérés... et l'ensemble des services de l'Association d'Aide à la Diffusion Interrégionale du Spectacle Vivant, l'AdAdiff.
Le Catalogue Vivant 2013/2014 des Spectacles repérés est disponible...
> Commande en ligne sur le site.

Rechercher

Mode d'emploi...

Avec plus de 1.200 spectacles commentés sur ce blog, les correspondants Vivantmag - AdAdiff, ne se posent pas en censeur du spectacle, loin de là. Nous souhaitons seulement faire partager un point de vue, forcément subjectif, sur les spectacles que nous voyons. Chaque retour de spectacle est ouvert à vos propres commentaires, et n'hésitez pas à en laisser car ils enrichissent ce travail d'échange et de partage d'informations.
Pour faciliter la lecture des spectacles, nous mettons désormais en place un picto permettant de donner notre avis général sur le spectacle. En voici le détail :
Décevant
Moyen
Pas mal...
Bien !
On adore !!! 

les spectacles du Off 2014

Découvrez tous les spectacles commentés par les correspondants de Vivantmag, et présents sur le Off 2014 d'Avignon. Certains ont été vus à leur création, en salle ou sur d'autres festivals, ou sur des précédentes éditions du Off. Grâce à un travail de veille artistique tout au long de l'année, l'Adadiff met à votre disposition son équipe de correspondants et vous permet de disposer d'un regard extérieur et indépendant pour faciliter votre choix. Commentaires ici...

29 octobre 2018 1 29 /10 /octobre /2018 13:52
Wee Too Quartet
http://www.citemusique-marseille.com

 

Concert performance, vu le 5 octobre 2018 à 20h30 à l’AJMI (Avignon, 84), présenté à l’AJMI et à la Cité de la Musique à Marseille suite à une résidence de création de 4 jours, dans le cadre des séries « Just Listen ».

Avec :

Musiciens :
Luc Bouquet à la batterie : attentif et conscient,
Bernard Santacruz à la contrebasse : dans une écoute perpétuelle,
Simon Sieger au clavier Fender Rhodes : totalement présent,
Sabir Mateen au saxophone : profond et inspiré.

Danseurs :
Geneviève Sorin : un calme expressif et souffrant,
Katherine Josephau : la vie envers et contre tout,
Sherwood Chen : une intériorité puissante et manifeste.

Arts Visuels :
Sylvia Eustache Rools : gracieuse, au silence assourdissant.

Genre : Free Jazz + Guests (arts visuels, danse)
Public : Public averti
Durée : 1h05

En regardant ce spectacle, j'ai ressenti tout ce qui n'y est pas dit et que l'on peut se raconter sans faille. Oui du premier au dernier geste, de la première à la dernière note tout se crée dans l'imprévisible et la cohérence.

Sylvia sort des os d'un sac, apparente incongruité. Mais quand elle en fait glisser un autour de chaque danseur, cela me provoque un sentiment profond et terrible. « Ils dansent avec la mort » me dis-je ; lieu commun que je chasse, aussitôt remplacé par la force des ossements. Et un sens apparaît : Sylvia, douceur occultée, et les os, horreur envahissante, représentent le monde intérieur des êtres dont les mouvements révéleront les lourds traumatismes.

La douleur se vit dans une momentanée perte de raison. Depuis l’immobilité jusqu’à un apaisement qui n'est pas encore une résilience.

Entre temps, c'est un combat. Les trois danseurs, selon leur nature, s'accrochent. D'abord sans repères, leurs gestes vifs, saccadés, figurent des troubles psychiatriques. Mais la vie n'abdique pas et les voilà mimant maladroitement des gestes du quotidien. Katherine et Geneviève s'y acharnent tandis que Sherwood reste impassible et combattant.

Puis les corps tentent de se soutenir, de se reconnaître mais en ont perdu l'expérience.

Jamais ils n'abandonnent. Et Geneviève déploie alors un long tissu blanc, signe d'apaisement. Les danseurs évoluent autour, mais pas dessus comme si cet espace était sacré... ou tabou.

Ils sont prêts de nouveau à s'écouter. Et Sylvia se remanifeste. Bienveillance et sourire lumineux pour chacun, qui se termine par une étreinte douce pour Sherwood. Une paix nouvelle semble promise, un jour...

Ce spectacle m'a attrapée dès le début. Sur scène, quatre musiciens talentueux, partie prenante d'une histoire informulée. Quand Katherine s'élance et tourne frénétiquement, Luc la suit jusqu’où elle voudra aller.

Musique riche, inventive, accordée aux corps jusqu'au dernier solo de Sabir qui me laisse encore un moment auprès de ces belles personnes.

Valérie Lorenzo

 

Partager cet article
Repost0

commentaires