Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • www.vivantmag.fr
  • Le blog VivantMag vous offre une veille artistique régulière sur les créations de spectacles vivant en France. Il est destiné aux programmateurs réguliers ou occasionnels, aux compagnies, mais aussi aux spectateurs. Le blog est édité par l'association Adadiff Casi, dédié au spectacle vivant et à la médiation culturelle. Si vous souhaitez nous rejoindre pour chroniquer des spectacles, vous pouvez nous contacter sur le site ou par mail à contact@vivantmag.fr
  • Le blog VivantMag vous offre une veille artistique régulière sur les créations de spectacles vivant en France. Il est destiné aux programmateurs réguliers ou occasionnels, aux compagnies, mais aussi aux spectateurs. Le blog est édité par l'association Adadiff Casi, dédié au spectacle vivant et à la médiation culturelle. Si vous souhaitez nous rejoindre pour chroniquer des spectacles, vous pouvez nous contacter sur le site ou par mail à contact@vivantmag.fr

Bienvenue

Couv-cata2010 WebBonjour et bienvenue sur le blog de Vivantmag.
Vous y trouverez l'ensemble des commentaires de nos correspondants sur les spectacles qui ont été vus. Ce service est en ligne en accès libre depuis février 2007.
Si vous souhaitez prendre contact avec l'une des compagnies présentées, adressez nous un mail à blog@vivantmag.fr, nous vous adresserons rapidement leur coordonnées.
Découvrez sur le site www.vivantmag.fr, le catalogue des spectacles repérés... et l'ensemble des services de l'Association d'Aide à la Diffusion Interrégionale du Spectacle Vivant, l'AdAdiff.
Le Catalogue Vivant 2013/2014 des Spectacles repérés est disponible...
> Commande en ligne sur le site.

Rechercher

Mode d'emploi...

Avec plus de 1.200 spectacles commentés sur ce blog, les correspondants Vivantmag - AdAdiff, ne se posent pas en censeur du spectacle, loin de là. Nous souhaitons seulement faire partager un point de vue, forcément subjectif, sur les spectacles que nous voyons. Chaque retour de spectacle est ouvert à vos propres commentaires, et n'hésitez pas à en laisser car ils enrichissent ce travail d'échange et de partage d'informations.
Pour faciliter la lecture des spectacles, nous mettons désormais en place un picto permettant de donner notre avis général sur le spectacle. En voici le détail :
Décevant
Moyen
Pas mal...
Bien !
On adore !!! 

les spectacles du Off 2014

Découvrez tous les spectacles commentés par les correspondants de Vivantmag, et présents sur le Off 2014 d'Avignon. Certains ont été vus à leur création, en salle ou sur d'autres festivals, ou sur des précédentes éditions du Off. Grâce à un travail de veille artistique tout au long de l'année, l'Adadiff met à votre disposition son équipe de correspondants et vous permet de disposer d'un regard extérieur et indépendant pour faciliter votre choix. Commentaires ici...

18 juin 2019 2 18 /06 /juin /2019 23:09
J'arrive en fuyant
Yann Gouhier photography

Spectacle produit par la Cie Amère Babel, vu le vendredi 29 avril 2019 au Centre Paris Anim’ Les Halles (Paris I°).

 

Choregraphie : Baya Noun.

Danseurs : Olivier Bonnard. Margot Lamy. Ginot Tojiva

Genre : Danse.
Lumieres : Rémi Prin

Durée : 1H30

 

Ce moment partagé avec ces trois danseurs est un rappel à la vie menée par les migrants, incorporant la peur, la joie, parfois fugace, et les questions d’identités.

Nous arrivons devant un espace scénique très sobre, constitué uniquement d’un petit tas de galets blancs sur le devant de la scène, éclairé par une douche lumineuse, et d’une guirlande de plume dans le fond. Les danseurs sont déjà sur scène alors que le public s’installe : ils sont mobiles, ils discutent, ils s’entraînent, mais n’interagissent pas avec le public. Après les paroles de la chorégraphe qui avoue vouloir donner plus d’ampleur à son spectacle en y ajoutant plusieurs danseurs, le noir se fait et la magie opère.

Plusieurs tableaux s’enchaînent, tous très différents les uns des autres, mais exprimant différentes émotions pouvant être ressenties par ceux dont il est effectivement question. La chorégraphie nous fait voyager entre la fuite, la peur, la différence, la douleur, l’insouciance de la jeunesse, les souvenirs, le rejet, le mensonge. Le spectateur est complètement happé dans ce cocon de souvenirs et de sentiments. La musique, créée par Matthias Froidefond, Ginot Tojiva et Ali Benmoussa, et qui se mélange parfaitement avec ce qui se déroule sur la scène n’est pas étrangère à ce ressenti. Répétitive, avec des variations presque imperceptibles, elle emporte tout avec elle, qu’elle soit oppressante, ou plus douce.

La perte de repères, l’incompréhension face à la guerre, et l’espoir presque idyllique de retrouver une vie normale sont représentés. Le lien qui rattache à ce qu’est la « maison » est brisé, Impossible d’y vivre, impossible de la quitter. On ressent une vraie dualité à travers les trois danseurs, partagés entre toutes ces émotions. Ils sont tous trois dans une véritable osmose, comme s’ils se confondaient presque en une seule personne. Ils sont à la fois tout le monde, et à la fois personne.

         La musique est entrecoupée par des témoignages en voix additionnelles, qui se mêlent au mouvement. Ces voix sont interprétées par Olivier Bonnard, Nicole Bouhired, Redha Bouhired, Matthias Foidefond, Margot Lamy, Serena Moccafighe, Ginot Tojiva et Baya Noun elle-même. Au début, le discours rapporté par les voix est tellement fondu dans la musique qu’il est impossible de comprendre les paroles, et puis, petit à petit, la phrase prend forme. Ces témoignages donnent encore plus de force à la scène.  « Je suis le témoin du massacre » et « le martyr de la cartographie », notamment, résonnent dans la mémoire des spectateurs

 

La compagnie nous fait voyager dans les émotions à travers les différents personnages, forcés de voir la réalité; le spectateur repart bercé par la musique qui résonne encore. Le message fort qui découle de cette pièce n’est pas fait pour ne durer que le temps de la représentation. Il est fait pour s’imprégner et mène à une réelle réflexion.

Partager cet article
Repost0

commentaires