Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • www.vivantmag.fr
  • Le blog VivantMag vous offre une veille artistique régulière sur les créations de spectacles vivant en France. Il est destiné aux programmateurs réguliers ou occasionnels, aux compagnies, mais aussi aux spectateurs. Le blog est édité par l'association Adadiff Casi, dédié au spectacle vivant et à la médiation culturelle. Si vous souhaitez nous rejoindre pour chroniquer des spectacles, vous pouvez nous contacter sur le site ou par mail à contact@vivantmag.fr
  • Le blog VivantMag vous offre une veille artistique régulière sur les créations de spectacles vivant en France. Il est destiné aux programmateurs réguliers ou occasionnels, aux compagnies, mais aussi aux spectateurs. Le blog est édité par l'association Adadiff Casi, dédié au spectacle vivant et à la médiation culturelle. Si vous souhaitez nous rejoindre pour chroniquer des spectacles, vous pouvez nous contacter sur le site ou par mail à contact@vivantmag.fr

Bienvenue

Couv-cata2010 WebBonjour et bienvenue sur le blog de Vivantmag.
Vous y trouverez l'ensemble des commentaires de nos correspondants sur les spectacles qui ont été vus. Ce service est en ligne en accès libre depuis février 2007.
Si vous souhaitez prendre contact avec l'une des compagnies présentées, adressez nous un mail à blog@vivantmag.fr, nous vous adresserons rapidement leur coordonnées.
Découvrez sur le site www.vivantmag.fr, le catalogue des spectacles repérés... et l'ensemble des services de l'Association d'Aide à la Diffusion Interrégionale du Spectacle Vivant, l'AdAdiff.
Le Catalogue Vivant 2013/2014 des Spectacles repérés est disponible...
> Commande en ligne sur le site.

Rechercher

Mode d'emploi...

Avec plus de 1.200 spectacles commentés sur ce blog, les correspondants Vivantmag - AdAdiff, ne se posent pas en censeur du spectacle, loin de là. Nous souhaitons seulement faire partager un point de vue, forcément subjectif, sur les spectacles que nous voyons. Chaque retour de spectacle est ouvert à vos propres commentaires, et n'hésitez pas à en laisser car ils enrichissent ce travail d'échange et de partage d'informations.
Pour faciliter la lecture des spectacles, nous mettons désormais en place un picto permettant de donner notre avis général sur le spectacle. En voici le détail :
Décevant
Moyen
Pas mal...
Bien !
On adore !!! 

les spectacles du Off 2014

Découvrez tous les spectacles commentés par les correspondants de Vivantmag, et présents sur le Off 2014 d'Avignon. Certains ont été vus à leur création, en salle ou sur d'autres festivals, ou sur des précédentes éditions du Off. Grâce à un travail de veille artistique tout au long de l'année, l'Adadiff met à votre disposition son équipe de correspondants et vous permet de disposer d'un regard extérieur et indépendant pour faciliter votre choix. Commentaires ici...

22 avril 2019 1 22 /04 /avril /2019 23:40
La Mouette
La Mouette

Spectacle de la Compagnie l’Elan (Paris XI°) vu au Théâtre du Nord-Ouest parisien (Paris IX°) le jeudi 14 Mars.

 

 

Mise en scène : Jean-Luc Jeener

Texte : Anton Tchekhov

Comédiens : Pierre Bès de Berc- Didier Bizet- Laurence Hétier- Yves Jouffroy- Pauline Maudroux- Isabelle Miller- Rémi de Monvel- Selma Noret- Terraz- Rémi Picard- Thomas Sans- et Dominique Vasserot

Genre : Théâtre

Durée : 2H30

 

Venir au Théâtre du Nord-Ouest (TNO) est à chaque fois un réel plaisir. On pénètre dans ce lieu comme dans un temple dédié à l’art théâtral et aux mots qui résonnent. La présence quasi permanente de Jean-Luc Jeener qui revendique depuis toujours un théâtre de l’incarnation et de la vérité psychologique rajoute à ce lieu une âme très sensible et subtile. Qui plus est, le lieu est beau. Par ailleurs, il fête ses 22 ans d’existence cette année ! Et il aurait été l’écrin, autrefois, du temps où il n’était qu’un club, de la rencontre entre Edith Piaf et Marcel Cerdan.

 

Lovés dans des fauteuils sans âge dans l’attente de l’ouverture de la salle, on savoure l’ambiance particulière du lieu en feuilletant négligemment des ouvrages de Jean-Luc, posés ici et là.

Est-il nécessaire de présenter l’intrigue de « la Mouette » ? Cette pièce, tellement nécessaire, est remarquablement interprétée par tous les comédiens sans exception, des plus jeunes aux plus expérimentés.

La comédienne qui interprète le personnage de la mouette ainsi que le régisseur du domaine m’ont particulièrement touchée.

Dès l’ouverture de la salle, on nous prévient qu’en fin de représentation, nous serons appelés à nous rendre dans une autre salle, plus intime. Le lieu s’y prête et il aurait été dommage en effet de ne pas l’exploiter.

On quitte donc une grande salle au décor dépouillé dans laquelle les comédiens virevoltent avec aisance pour se retrouver dans une petite pièce aux allures de boudoir. Le spectateur est tout proche des personnages et cela apporte indéniablement autre chose à la pièce. Un petit escalier qui descend au sous-sol a été choisi par le metteur en scène pour être le lieu où la jeune artiste tourmentée va se donner la mort.

Dès le début de la pièce, le spectateur est confronté aux amours impossibles des personnages. Les comédiens sont beaux et incarnés. Ils nous touchent d’emblée. La part accordée à l’Art, à la Littérature et aux affres de la Création sont les thèmes essentiels qui surgissent à travers la souffrance qu’ils génèrent dans les personnages ; souffrance dont les comédiens savent parfaitement rendre compte :

-« On vit. On meurt. Et entre temps, qu’est-ce qu’on fait … ? » 

-«  Il faut refaire encore ce que l’on aime... ».

La liberté de l’artiste, son statut mais aussi sa place aux premières loges qui le met à la merci du premier porteur de fusil venu sont autant de thèmes défendus par Tchekhov et qui sont subtilement mis en valeur par les comédiens et la mise en scène de Jean-Luc Jeener.

Le texte de Tchekhov est sans coupe. 

On quitte la pièce-boudoir baignés par un ensemble très agréable et les mots de Tchekhov résonnent avec force .On a envie d’y rester.

Moi qui ne peux pas vivre une journée sans un petit « courant d’art » quel qu’il soit, j’ai été gâtée.

Les amoureux de Tchekov doivent y courir et ceux qui le connaissent moins, aussi.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires