Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • www.vivantmag.fr
  • Le blog VivantMag vous offre une veille artistique régulière sur les créations de spectacles vivant en France. Il est destiné aux programmateurs réguliers ou occasionnels, aux compagnies, mais aussi aux spectateurs. Le blog est édité par l'association Adadiff Casi, dédié au spectacle vivant et à la médiation culturelle. Si vous souhaitez nous rejoindre pour chroniquer des spectacles, vous pouvez nous contacter sur le site ou par mail à contact@vivantmag.fr
  • Le blog VivantMag vous offre une veille artistique régulière sur les créations de spectacles vivant en France. Il est destiné aux programmateurs réguliers ou occasionnels, aux compagnies, mais aussi aux spectateurs. Le blog est édité par l'association Adadiff Casi, dédié au spectacle vivant et à la médiation culturelle. Si vous souhaitez nous rejoindre pour chroniquer des spectacles, vous pouvez nous contacter sur le site ou par mail à contact@vivantmag.fr

Bienvenue

Couv-cata2010 WebBonjour et bienvenue sur le blog de Vivantmag.
Vous y trouverez l'ensemble des commentaires de nos correspondants sur les spectacles qui ont été vus. Ce service est en ligne en accès libre depuis février 2007.
Si vous souhaitez prendre contact avec l'une des compagnies présentées, adressez nous un mail à blog@vivantmag.fr, nous vous adresserons rapidement leur coordonnées.
Découvrez sur le site www.vivantmag.fr, le catalogue des spectacles repérés... et l'ensemble des services de l'Association d'Aide à la Diffusion Interrégionale du Spectacle Vivant, l'AdAdiff.
Le Catalogue Vivant 2013/2014 des Spectacles repérés est disponible...
> Commande en ligne sur le site.

Rechercher

Mode d'emploi...

Avec plus de 1.200 spectacles commentés sur ce blog, les correspondants Vivantmag - AdAdiff, ne se posent pas en censeur du spectacle, loin de là. Nous souhaitons seulement faire partager un point de vue, forcément subjectif, sur les spectacles que nous voyons. Chaque retour de spectacle est ouvert à vos propres commentaires, et n'hésitez pas à en laisser car ils enrichissent ce travail d'échange et de partage d'informations.
Pour faciliter la lecture des spectacles, nous mettons désormais en place un picto permettant de donner notre avis général sur le spectacle. En voici le détail :
Décevant
Moyen
Pas mal...
Bien !
On adore !!! 

les spectacles du Off 2014

Découvrez tous les spectacles commentés par les correspondants de Vivantmag, et présents sur le Off 2014 d'Avignon. Certains ont été vus à leur création, en salle ou sur d'autres festivals, ou sur des précédentes éditions du Off. Grâce à un travail de veille artistique tout au long de l'année, l'Adadiff met à votre disposition son équipe de correspondants et vous permet de disposer d'un regard extérieur et indépendant pour faciliter votre choix. Commentaires ici...

18 juin 2019 2 18 /06 /juin /2019 22:53
Retours et le père de l'enfant de la mère

 

Pascal Victor

Un spectacle produit par le Quai (CDN Angers pays de la Loire) vu le 15 juin 2019 au Théâtre du Rond Point (Paris, VIII°)

 

Texte : Fredrik Brattberg

Mise en scène : Frédéric Bélier-Garcia

Comédiens : Jean-Charles Clichet, Camille Chamoux, Dimitri Doré

Genre : théâtre

Public : adulte

Durée : 1H30

 

 

Le mois de juin est décidément propice aux jolies découvertes ! Ce soir deux petites pièces inédites en France : « Retours » et « le père de l’enfant de la mère » du norvégien Frédrik Brattberg.

 

Les deux pièces ont en commun le thème de la parentalité. « Retours » est un conte cruel et absurde. Un couple fait le deuil de son fils disparu, Gustav. Mais Gustav réapparait. Les parents reprennent « leur vie de tous les jours ».Puis Gustav disparaît  à nouveau et  à nouveau réapparaît. Et ainsi de suite jusqu’à ce que les parents, toujours plus froids et indifférents devant cet éternel retour, finissent par faire disparaître l’ado une bonne fois pour toute. « Le père de l’enfant de la mère », plus ancré dans la réalité, n’en n’est pas moins acerbe. La pièce raconte la compétition sournoise que se livrent les parents pour obtenir l’amour exclusif de leur bébé.

Le dispositif scénique est simple et ingénieux. Dans « Retours », des cloisons dessinent un intérieur des années 70. Côté cours, la cuisine en formica ; côté jardin, le salon avec baie vitrée et canapé. Le téléphone à fil est l’accessoire central. Pour passer au second opus, la baie vitrée devient support photo d’un cliché réunissant papa, maman et bébé au lit. Pendant ce temps, les techniciens déchassent les cloisons et dessinent avec les cadres munis de néons oranges un nouvel intérieur, ouvert sur l’extérieur. Le poupon, le vélo et le vase constitueront les trois nouveaux accessoires de jeu.

Dans les deux pièces, la langue de Fredrik Brattberg use à l’envie de répétitions. Cette mélopée étrange, faite de répliques et de scènes qui se rejouent  avec d’infimes variations, augmente l’intensité dramatique, inverse les points de vue, et fait terriblement rire. Dans « retours », les vacheries s’enchaînent et vont crescendo ; dans « le père de l’enfant de la mère », les petites phrases du quotidien répétées à la nausée génèrent un malaise insoutenable. C’est une partition en or pour trois comédiens d’excellence. D’une intonation ou d’une gestuelle discrète, ils soulignent toute la nuance du non-dit de la répétition. Dans le non-dit, Dimitri Doré qui manipule la marionnette de la petite Frida (l’enfant du deuxième couple) est stupéfiant.

« Retours » et « le père de l’enfant de la mère » ont été réunis avec bonheur. Les deux pièces, merveilleusement interprétées et mises en scène, résonnent au plus profond de notre propre expérience de parent.

Partager cet article
Repost0

commentaires