Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • www.vivantmag.fr
  • Le blog VivantMag vous offre une veille artistique régulière sur les créations de spectacles vivant en France. Il est destiné aux programmateurs réguliers ou occasionnels, aux compagnies, mais aussi aux spectateurs. Le blog est édité par l'association Adadiff Casi, dédié au spectacle vivant et à la médiation culturelle. Si vous souhaitez nous rejoindre pour chroniquer des spectacles, vous pouvez nous contacter sur le site ou par mail à contact@vivantmag.fr
  • Le blog VivantMag vous offre une veille artistique régulière sur les créations de spectacles vivant en France. Il est destiné aux programmateurs réguliers ou occasionnels, aux compagnies, mais aussi aux spectateurs. Le blog est édité par l'association Adadiff Casi, dédié au spectacle vivant et à la médiation culturelle. Si vous souhaitez nous rejoindre pour chroniquer des spectacles, vous pouvez nous contacter sur le site ou par mail à contact@vivantmag.fr

Bienvenue

Couv-cata2010 WebBonjour et bienvenue sur le blog de Vivantmag.
Vous y trouverez l'ensemble des commentaires de nos correspondants sur les spectacles qui ont été vus. Ce service est en ligne en accès libre depuis février 2007.
Si vous souhaitez prendre contact avec l'une des compagnies présentées, adressez nous un mail à blog@vivantmag.fr, nous vous adresserons rapidement leur coordonnées.
Découvrez sur le site www.vivantmag.fr, le catalogue des spectacles repérés... et l'ensemble des services de l'Association d'Aide à la Diffusion Interrégionale du Spectacle Vivant, l'AdAdiff.
Le Catalogue Vivant 2013/2014 des Spectacles repérés est disponible...
> Commande en ligne sur le site.

Rechercher

Mode d'emploi...

Avec plus de 1.200 spectacles commentés sur ce blog, les correspondants Vivantmag - AdAdiff, ne se posent pas en censeur du spectacle, loin de là. Nous souhaitons seulement faire partager un point de vue, forcément subjectif, sur les spectacles que nous voyons. Chaque retour de spectacle est ouvert à vos propres commentaires, et n'hésitez pas à en laisser car ils enrichissent ce travail d'échange et de partage d'informations.
Pour faciliter la lecture des spectacles, nous mettons désormais en place un picto permettant de donner notre avis général sur le spectacle. En voici le détail :
Décevant
Moyen
Pas mal...
Bien !
On adore !!! 

les spectacles du Off 2014

Découvrez tous les spectacles commentés par les correspondants de Vivantmag, et présents sur le Off 2014 d'Avignon. Certains ont été vus à leur création, en salle ou sur d'autres festivals, ou sur des précédentes éditions du Off. Grâce à un travail de veille artistique tout au long de l'année, l'Adadiff met à votre disposition son équipe de correspondants et vous permet de disposer d'un regard extérieur et indépendant pour faciliter votre choix. Commentaires ici...

15 juin 2021 2 15 /06 /juin /2021 22:30
Points communs

Points communs

Olympicorama, le handball

 

Un spectacle produit par la Compagnie Vertical Détour (93) vu le 14 juin 2021  à la Villette.

 

Texte : Frédéric Ferrer

Comédiens : Frédéric Ferrer

Genre : Conférence gesticulée

Public : tout public

Durée : officiellement 1H30 (mais 2H ce soir)

 

 

Et de trois ! 3 sur 5 : pas mal pour une non-adepte revendiquée du sport mais qui peu à peu convertit ses amis à cette extraordinaire discipline. Et finalement grâce au Covid, je vais finir par participer à l’intégrale. Mais de quoi s’agit-il, diantre ? D’ « Olympicorama » de Frédéric Ferrer et de son projet un peu fou de présenter en vue des JO de 2024, 4 disciplines olympiques par saison théâtrale (une date unique à chaque fois) jusqu’au début de l’évènement sportif. Après « le 100m » et le « marathon » (chroniqués), Frédéric Ferrer nous invite ce soir à découvrir les subtilités du handball.

 

-Le dispositif de base est le même, le décor itou. A cour, un pupitre avec ordinateur pour la conférence gesticulée. A jardin, un coin interviewe pour l’accueil, en seconde partie, d’un sportif de haut niveau, spécialiste de la discipline. En fond de scène, un écran.

- Sonorisé, Frédéric Ferrer entreprend sa conférence. La crise sanitaire ayant fortement perturbé le planning du projet, il commence par rappeler aux néophytes (une moitié de salle) le cadre de sa démarche. Un historique de l’Olympisme annonce la couleur. « L’Olympisme comme miroir du monde », cette jolie formule pourrait être la marque de fabrique de Frédéric Ferrer : une alliance magique d’érudition, de pensées sur le monde et d’absurde.

En 45 minutes chrono, Frédéric Ferrer nous raconte la genèse du handball, sa compromission avec le nazisme, ses règles revisitées pour en tourner la page, sa complexité. Voilà pour le côté docte. Mais Frédéric Ferrer est un vulgarisateur hors pair et un homme de théâtre. La partie scientifique est donc « enrobée » de tout un dispositif : le fameux powerpoint d’abord sans lequel notre professeur tournesol ne saurait étayer sa démonstration ! Chaque propos est illustré de façon obsessionnelle au cas où, par exemple, nous ne saurions à quoi ressemble un chat ou une vache. Tiens d’ailleurs, le saviez-vous : « un ballon, c’est un chat dans une vache ». Je vous laisse résoudre l’énigme démêlée par Frédéric Ferrer au gré d’une de ses innombrables digressions.

Les digressions sont le deuxième procédé théâtral. Plus drôles les unes que les autres, elles ne sont jamais gratuites mais permettent au contraire de faire le tour de la question jusque dans ses ramifications les plus politiquement incorrectes. C’est ainsi que Pierre de Coubertin en prend sérieusement pour son grade : à défaut de concurrent, Monsieur s’est auto-médaillé d’or dans la catégorie littérature, sous pseudo allemand (en 1912), et par la plume négrière de sa femme. Bonjour l’esprit olympique !

Il n’en n’est pas de même pour les invités du soir, Bertrand Gille et Laurent Meunier, au palmarès impressionnant. Très posés et très pédagogues, ils explicitent, images d’archives à l’appui, les subtilités d’un sport de feinte que je n’aurais jamais imaginé si stratégique. Frédéric Ferrer se prête courageusement au jeu en qualité de goal ; on rit de bonne grâce à ses dépens mais la démonstration est imparable.

 

-Après les 100 m et le marathon, je m’étais promis de revenir combler mes lacunes dans le domaine sportif. Une fois encore, le spectacle était à la hauteur de mes attentes. Mieux, mes amis m’ont décerné les lauriers du meilleur choix de spectacle. Le sport en salle ( !), avec Frédéric Ferrer, c’est facile !

 

Catherine Wolff

Partager cet article
Repost0

commentaires