Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • www.vivantmag.fr
  • Le blog VivantMag vous offre une veille artistique régulière sur les créations de spectacles vivant en France. Il est destiné aux programmateurs réguliers ou occasionnels, aux compagnies, mais aussi aux spectateurs. Le blog est édité par l'association Adadiff Casi, dédié au spectacle vivant et à la médiation culturelle. Si vous souhaitez nous rejoindre pour chroniquer des spectacles, vous pouvez nous contacter sur le site ou par mail à contact@vivantmag.fr
  • Le blog VivantMag vous offre une veille artistique régulière sur les créations de spectacles vivant en France. Il est destiné aux programmateurs réguliers ou occasionnels, aux compagnies, mais aussi aux spectateurs. Le blog est édité par l'association Adadiff Casi, dédié au spectacle vivant et à la médiation culturelle. Si vous souhaitez nous rejoindre pour chroniquer des spectacles, vous pouvez nous contacter sur le site ou par mail à contact@vivantmag.fr

Bienvenue

Couv-cata2010 WebBonjour et bienvenue sur le blog de Vivantmag.
Vous y trouverez l'ensemble des commentaires de nos correspondants sur les spectacles qui ont été vus. Ce service est en ligne en accès libre depuis février 2007.
Si vous souhaitez prendre contact avec l'une des compagnies présentées, adressez nous un mail à blog@vivantmag.fr, nous vous adresserons rapidement leur coordonnées.
Découvrez sur le site www.vivantmag.fr, le catalogue des spectacles repérés... et l'ensemble des services de l'Association d'Aide à la Diffusion Interrégionale du Spectacle Vivant, l'AdAdiff.
Le Catalogue Vivant 2013/2014 des Spectacles repérés est disponible...
> Commande en ligne sur le site.

Rechercher

Mode d'emploi...

Avec plus de 1.200 spectacles commentés sur ce blog, les correspondants Vivantmag - AdAdiff, ne se posent pas en censeur du spectacle, loin de là. Nous souhaitons seulement faire partager un point de vue, forcément subjectif, sur les spectacles que nous voyons. Chaque retour de spectacle est ouvert à vos propres commentaires, et n'hésitez pas à en laisser car ils enrichissent ce travail d'échange et de partage d'informations.
Pour faciliter la lecture des spectacles, nous mettons désormais en place un picto permettant de donner notre avis général sur le spectacle. En voici le détail :
Décevant
Moyen
Pas mal...
Bien !
On adore !!! 

les spectacles du Off 2014

Découvrez tous les spectacles commentés par les correspondants de Vivantmag, et présents sur le Off 2014 d'Avignon. Certains ont été vus à leur création, en salle ou sur d'autres festivals, ou sur des précédentes éditions du Off. Grâce à un travail de veille artistique tout au long de l'année, l'Adadiff met à votre disposition son équipe de correspondants et vous permet de disposer d'un regard extérieur et indépendant pour faciliter votre choix. Commentaires ici...

28 juillet 2021 3 28 /07 /juillet /2021 18:06
source catalogue off 2021

source catalogue off 2021

Spectacle de la Compagnie 42 Production (75) vu au théâtre La Luna, le 22 juillet 2021 à 13 h 40. Dans le cadre du Festival OFF d'Avignon du 7 au 31 juillet. 

 

Avec le soutien de la Fondation Raymond Devos

 

Textes de Raymond Devos

Adaptation originale : Elliot Jenicot et Laurence Fabre

Interprète : Elliot Jenicot

Lumière :  Quentin Rigot

Costume : Corine Vervondel

Genre : seul en scène   

Public : à partir de 7 ans

Durée : 1 h15

 

Elliot Jenicot, ancien pensionnaire de la Comédie-Française, rend ici hommage à son compatriote belge, le magicien des mots, que fut Raymond Devos. Il a lui-même suivi un parcours similaire en bien des points. D’abord artiste de rue, passé par la case music-hall, formé au clown et à la pantomime, il commence sa carrière en duo avec Olivier Taquin dans les années 80, avant d’entreprendre une carrière solo en 1992 sous le nom d’Elliot.

Plateau nu, habillé de pendillons noirs, un fauteuil crapaud, avec un petit coussin rouge. Sur le côté, accroché à un pendillon, une rose rouge. J’apprendrai plus tard qu’elle symbolise le début de carrière de Raymond Devos au cabaret La Rose Rouge à Paris.

Alors qu’apparaît Elliot Jenicot, on entend la chanson « Oui, je crois » de Mireille Matthieu. Surprenant ! L’homme annonce d’emblée « qu’il s’est fait tout seul, et qu’il s’est raté ! » C’est l’un des sketches les plus connus de Raymond Devos. Bien d’autres vont suivre, certains très connus, d’autres beaucoup moins. Certainement pas facile de faire un choix dans un répertoire de plus de 250 textes. Laurence Fabre précise dans sa note de mise en scène que les textes choisis l’ont été pour leur grande théâtralité. Ils composent les deux tiers du spectacle, les liaisons et adaptations étant le fruit de sa collaboration avec Elliot.

Le comédien qui se tient sous nos yeux fait beaucoup penser à Yves Montand en tour de chant, grand et mince, intégralement vêtu de noir, cheveux bruns coiffés en arrière. Il met à profit tout le vaste espace scénique pour nous offrir non une suite de sketches, mais un vrai spectacle, où l’écriture personnelle et les textes originaux de Devos s’enchaînent pour dérouler avec fluidité cette pièce en un acte, une histoire de vie, la sienne, émaillée de réussites et d’échecs, d’envies, de déceptions, de questionnements, de coups de folie… L’objectif de Laurence Fabre de « faire que la folie de Devos et celle de Jenicot ne soient plus qu’une » est parfaitement réussi.

Ce véritable show man exploite les innombrables facettes de son talent,  comédien,  mime,  danseur, claquettiste et chanteur… L’attention du spectateur est constamment sollicitée, tant visuelle qu’auditive, il faut cependant rester concentré pour ne pas perdre une miette des facéties verbales, jeux de mots et absurdités, qui font le sel des textes du célèbre Devos. Heureusement Elliot de temps en temps, marque des pauses, guettant la réaction du public. Afin de vérifier que personne ne se perd en route !

Ovation debout pour cette prestation, aussi élégante que son talentueux interprète, pleine de nostalgie et de sensibilité, servie par une mise en scène sobre et précise. Une plongée dans les méandres de notre belle langue et tout ce qu’elle permet quand on sait l’approfondir et quand on sait la manier avec art.

Un regret cependant : 1 h 15, c’est finalement très court, enfin pour le spectateur ! Mais peut-être aurons-nous droit un jour à un deuxième opus, que l’impressionnante liste des sketches de Devos permet sans problème.  Et j’ai plein de titres à proposer pêchés au hasard de cette liste, « Et vous demandez si ça va ? », « J'ai du printemps dans les doigts de pieds », « L'étrange comportement de mes plantes » … Déjà tout un programme !

 

Cathy de Toledo

Partager cet article
Repost0

commentaires