Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • www.vivantmag.fr
  • Le blog VivantMag vous offre une veille artistique régulière sur les créations de spectacles vivant en France. Il est destiné aux programmateurs réguliers ou occasionnels, aux compagnies, mais aussi aux spectateurs. Le blog est édité par l'association Adadiff Casi, dédié au spectacle vivant et à la médiation culturelle. Si vous souhaitez nous rejoindre pour chroniquer des spectacles, vous pouvez nous contacter sur le site ou par mail à contact@vivantmag.fr
  • Le blog VivantMag vous offre une veille artistique régulière sur les créations de spectacles vivant en France. Il est destiné aux programmateurs réguliers ou occasionnels, aux compagnies, mais aussi aux spectateurs. Le blog est édité par l'association Adadiff Casi, dédié au spectacle vivant et à la médiation culturelle. Si vous souhaitez nous rejoindre pour chroniquer des spectacles, vous pouvez nous contacter sur le site ou par mail à contact@vivantmag.fr

Bienvenue

Couv-cata2010 WebBonjour et bienvenue sur le blog de Vivantmag.
Vous y trouverez l'ensemble des commentaires de nos correspondants sur les spectacles qui ont été vus. Ce service est en ligne en accès libre depuis février 2007.
Si vous souhaitez prendre contact avec l'une des compagnies présentées, adressez nous un mail à blog@vivantmag.fr, nous vous adresserons rapidement leur coordonnées.
Découvrez sur le site www.vivantmag.fr, le catalogue des spectacles repérés... et l'ensemble des services de l'Association d'Aide à la Diffusion Interrégionale du Spectacle Vivant, l'AdAdiff.
Le Catalogue Vivant 2013/2014 des Spectacles repérés est disponible...
> Commande en ligne sur le site.

Rechercher

Mode d'emploi...

Avec plus de 1.200 spectacles commentés sur ce blog, les correspondants Vivantmag - AdAdiff, ne se posent pas en censeur du spectacle, loin de là. Nous souhaitons seulement faire partager un point de vue, forcément subjectif, sur les spectacles que nous voyons. Chaque retour de spectacle est ouvert à vos propres commentaires, et n'hésitez pas à en laisser car ils enrichissent ce travail d'échange et de partage d'informations.
Pour faciliter la lecture des spectacles, nous mettons désormais en place un picto permettant de donner notre avis général sur le spectacle. En voici le détail :
Décevant
Moyen
Pas mal...
Bien !
On adore !!! 

les spectacles du Off 2014

Découvrez tous les spectacles commentés par les correspondants de Vivantmag, et présents sur le Off 2014 d'Avignon. Certains ont été vus à leur création, en salle ou sur d'autres festivals, ou sur des précédentes éditions du Off. Grâce à un travail de veille artistique tout au long de l'année, l'Adadiff met à votre disposition son équipe de correspondants et vous permet de disposer d'un regard extérieur et indépendant pour faciliter votre choix. Commentaires ici...

25 juillet 2021 7 25 /07 /juillet /2021 18:18
Source catalogue Off 2021

Source catalogue Off 2021

Spectacle de la RIDZ Compagnie (83), vu au Théâtre de l’Entrepôt, le 21 juillet 2021 à 9 h 45. Dans le cadre du Festival OFF d'Avignon du 7 au 31 juillet.

 

Direction artistique : Simonne Rizzo

Création/interprétation :  Anne Brinon, Claire Chastaing, Dalila Cortes, Benjamin Tricha ou Thomas Queyrens  

Dessins : William Bruet

Costumes : Corinne Ruiz

Scénographie numérique : Michaël « Caillou » Varlet

Composition Musicale : Jérôme Hoffman

Collaboration univers plastique : Ivan Mathis, KOSKA

Musique : Joe Hisaishi

Genre : Œuvre picturale chorégraphiée  

Public : à partir de 6 ans

Durée : 50 min

 

Simonne Rizzo signe ici son premier spectacle inspiré de l’univers du cinéaste d'animation japonais Hayao Miyazaki, œuvre qui s’adresse prioritairement au jeune public. Le teaser du spectacle ayant éveillé ma curiosité, j’ai décidé de faire une incursion matinale au théâtre de l’Entrepôt. 

Tout commence dans le noir dans une ambiance musicale « création du monde » si j’ose dire. Peu à peu, la lumière donne des coups de pinceau sur ce qui semble être un corps, puis plusieurs corps. Finalement trois filles, un garçon, s’extirpent de cet enchevêtrement, comme une naissance laborieuse.

Je pressens déjà que je vais vivre une grande émotion, alors que se dévoile progressivement un décor quelque peu magique. Ce ne sont pourtant « que » des kakémonos qui tombent du plafond, sur lesquels sont dessinées des formes en noir et blanc, œuvres de William Bruet, reflets d’un univers paisible, peut-être une forêt préservée...

Une dizaine de tableaux se succèdent, tous magnifiques, curieux, drôles, qui interrogent, portés par des créations musicales qui mettent à profit avec brio les techniques modernes de synthétisation et de distorsion de la musique et des sons, livrant un univers sonore minéral, électrique, très sensoriel.  Parfois, seulement le silence, des corps qui épousent l’environnement, se croisent, juste une ambiance esthétique. Et je remarque d’un coup que le décor évolue,  « bouge »… sans bouger ! Qu’une lune à peine teintée de roux saute d’un kakémono à l’autre. Que les formes  tracées sur ces panneaux, prennent vie… Ou disparaissent complètement, pour laisser place à la pluie, l’orage, la neige, au défilé des saisons. Remarquable travail de scénographie et jeux de lumière savamment dosés.

Les « bestioles » et autres animaux qui peuplent ce lieu hors du temps surgissent, créatures étranges parfois sans bras, amibiennes. Des masques indéfinissables complètent les costumes. Les danseurs sont le plus souvent vêtus de blanc, mais un peu de couleur s’invite parfois : bleu, gris bleuté, violet, par touches. Soudain des tâches de lumière violettes apparaissent en cercle sur le sol, bientôt reliées au ciel par des rayons lumineux de même teinte. Les danseurs entrent et sortent de cette cage virtuelle. C’est du plus bel effet…

Il faut juste se laisser porter et savourer ce « voyage en terre inconnue » esthétique, surprenant et apaisant à la fois, en souhaitant que cela dure longtemps !

On ne peut que saluer l’immense travail réalisé par les concepteurs de ce projet qui offrent ainsi aux danseurs un écrin où leur art peut s’exprimer pleinement, pour finalement livrer tous ensemble au public, petites et grandes personnes, un moment d’émotion sans pareil.  

Et merci à Simonne Rizzo de permettre aux néophytes dont je suis, de leur rendre l’univers de la danse accessible, de manière poétique.

 

Cathy de Toledo

Partager cet article
Repost0

commentaires