Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • www.vivantmag.fr
  • Le blog VivantMag vous offre une veille artistique régulière sur les créations de spectacles vivant en France. Il est destiné aux programmateurs réguliers ou occasionnels, aux compagnies, mais aussi aux spectateurs. Le blog est édité par l'association Adadiff Casi, dédié au spectacle vivant et à la médiation culturelle. Si vous souhaitez nous rejoindre pour chroniquer des spectacles, vous pouvez nous contacter sur le site ou par mail à contact@vivantmag.fr
  • Le blog VivantMag vous offre une veille artistique régulière sur les créations de spectacles vivant en France. Il est destiné aux programmateurs réguliers ou occasionnels, aux compagnies, mais aussi aux spectateurs. Le blog est édité par l'association Adadiff Casi, dédié au spectacle vivant et à la médiation culturelle. Si vous souhaitez nous rejoindre pour chroniquer des spectacles, vous pouvez nous contacter sur le site ou par mail à contact@vivantmag.fr

Bienvenue

Couv-cata2010 WebBonjour et bienvenue sur le blog de Vivantmag.
Vous y trouverez l'ensemble des commentaires de nos correspondants sur les spectacles qui ont été vus. Ce service est en ligne en accès libre depuis février 2007.
Si vous souhaitez prendre contact avec l'une des compagnies présentées, adressez nous un mail à blog@vivantmag.fr, nous vous adresserons rapidement leur coordonnées.
Découvrez sur le site www.vivantmag.fr, le catalogue des spectacles repérés... et l'ensemble des services de l'Association d'Aide à la Diffusion Interrégionale du Spectacle Vivant, l'AdAdiff.
Le Catalogue Vivant 2013/2014 des Spectacles repérés est disponible...
> Commande en ligne sur le site.

Rechercher

Mode d'emploi...

Avec plus de 1.200 spectacles commentés sur ce blog, les correspondants Vivantmag - AdAdiff, ne se posent pas en censeur du spectacle, loin de là. Nous souhaitons seulement faire partager un point de vue, forcément subjectif, sur les spectacles que nous voyons. Chaque retour de spectacle est ouvert à vos propres commentaires, et n'hésitez pas à en laisser car ils enrichissent ce travail d'échange et de partage d'informations.
Pour faciliter la lecture des spectacles, nous mettons désormais en place un picto permettant de donner notre avis général sur le spectacle. En voici le détail :
Décevant
Moyen
Pas mal...
Bien !
On adore !!! 

les spectacles du Off 2014

Découvrez tous les spectacles commentés par les correspondants de Vivantmag, et présents sur le Off 2014 d'Avignon. Certains ont été vus à leur création, en salle ou sur d'autres festivals, ou sur des précédentes éditions du Off. Grâce à un travail de veille artistique tout au long de l'année, l'Adadiff met à votre disposition son équipe de correspondants et vous permet de disposer d'un regard extérieur et indépendant pour faciliter votre choix. Commentaires ici...

9 novembre 2014 7 09 /11 /novembre /2014 15:47

Spectacle de la compagnie "Kerozen et Gazoline" (34), vue le 4 Oct. 2014, 16h30, dans le cadre de "La Fête à Michel", St  Jean de Vedas (34).Abus de souffle

 

Création : Kerozen et Gazoline

Jeu : Elise Zinguarelli

 

vivant-3-toiles-4Genre : Solo burlesque

Durée : 40 min

Public : Tous à partir de 5 ans

Jauge : 500 max.

Création 2014


Aujourd'hui c'est la fête chez Kerozen et Gazoline, compagnie et école de cirque : tous les artistes s'appellent Michel et nous accueillent revêtus de  tenue de chantier. De 16h à 21h, nous assistons à quatre spectacles joués dans des espaces scéniques différents : « Abus de souffle » et « Le Magic Sporting Club », de la Cie Kerozen et Gazoline, « Murielle et Myriam » de la Cie Zerafa et « « Les The Closh » du Collectihihihif. Aux entractes, tout le monde se désaltère à la buvette. L’ambiance est à la bonne humeur. Premier spectacle de l'après-midi,  "Abus de souffle" nous emmène à l'intérieur, devant une scène décorée de nombreux ballons de baudruche. Tout est blanc et orange, ce qui produit une belle luminosité.  

 

Sur un mode burlesque et poétique, Elise Zinguarelli danse sa vie rêvée, jonglant avec ballons de baudruche et hula-hoop : séduction, rencontre, vie à deux... Elle oscille entre euphorie et déprime et tout semble finir comme dans les contes par un mariage avec marche nuptiale, mais dans un bel éclat de rire car l'humour est au rendez-vous de ce spectacle. 

 

La mise en scène allie sur un rythme soutenu le charme, burlesque et humour. Et quels talents chez Elise ! Une voix off lui donne quelques bons conseils pour mener sa vie de femme. Mais Elle préfère s'échapper dans la fantaisie et nous faire entrer au royaume de l’illusion en gonflant d'aériennes et lumineuses baudruches orange ou blanches : que va-t-il en sortir ? un aspirateur, un oiseau, un homme... suspenses...surprises... !. Enfants et adultes sont fascinés. Dansante et souple elle jongle par contact avec ses ballons, et son cerceau prend vie autour de sa taille. Rapide et vive, elle scande ses déplacements avec des gestes comme suspendus. C'est brillant, varié, toujours surprenant et souvent très drôle, comme ces danses burlesques au cerceau sur l'air de "Hava Naguila", ou en play-back sur "Give me your love". Humour et poésie associés donnent de très beaux instants et ouvrent toutes les éventualités, du domaine prosaïque de l'épilation, jusqu’au plus existentiel de l'orientation sexuelle. Si les conseils off accentuent astucieusement le décalage humoristique entre rêve et réalité, j'ai cependant regretté que le (bon) texte sur "les questions obscures" concernant la femme, ait ralenti le rythme. Mais « Abus de souffle »  est bien sûr voué à évoluer. Bruitages et musique font totalement corps avec le poétique et le burlesque et les couleurs blanc et orange dégagent de la bonne humeur. 

 

Ce très beau spectacle, élégant et plein de finesse, est riche en émotions et en performances artistiques de qualité. Il apporte un souffle à la fois poétique et humoristique aux discours sur les femmes. A conseiller à tous ceux qui aiment à la fois rire et rêver. (Spectacle autonome qui peut se jouer aussi en extérieur ombragé)

 

Catherine Polge 

Partager cet article

Repost0

commentaires