Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • www.vivantmag.fr
  • Site d'aide à la diffusion et à la programmation de spectacles vivants couvrant tous le grand Sud Est de la France, dédié aux programmateurs réguliers ou occasionnels, aux compagnies, mais aussi aux spectateurs.
  • Site d'aide à la diffusion et à la programmation de spectacles vivants couvrant tous le grand Sud Est de la France, dédié aux programmateurs réguliers ou occasionnels, aux compagnies, mais aussi aux spectateurs.

Bienvenue

Couv-cata2010 WebBonjour et bienvenue sur le blog de Vivantmag.
Vous y trouverez l'ensemble des commentaires de nos correspondants sur les spectacles qui ont été vus. Ce service est en ligne en accès libre depuis février 2007.
Si vous souhaitez prendre contact avec l'une des compagnies présentées, adressez nous un mail à blog@vivantmag.fr, nous vous adresserons rapidement leur coordonnées.
Découvrez sur le site www.vivantmag.fr, le catalogue des spectacles repérés... et l'ensemble des services de l'Association d'Aide à la Diffusion Interrégionale du Spectacle Vivant, l'AdAdiff.
Le Catalogue Vivant 2013/2014 des Spectacles repérés est disponible...
> Commande en ligne sur le site.

Rechercher

Mode d'emploi...

Avec plus de 1.200 spectacles commentés sur ce blog, les correspondants Vivantmag - AdAdiff, ne se posent pas en censeur du spectacle, loin de là. Nous souhaitons seulement faire partager un point de vue, forcément subjectif, sur les spectacles que nous voyons. Chaque retour de spectacle est ouvert à vos propres commentaires, et n'hésitez pas à en laisser car ils enrichissent ce travail d'échange et de partage d'informations.
Pour faciliter la lecture des spectacles, nous mettons désormais en place un picto permettant de donner notre avis général sur le spectacle. En voici le détail :
Décevant
Moyen
Pas mal...
Bien !
On adore !!! 

les spectacles du Off 2014

Découvrez tous les spectacles commentés par les correspondants de Vivantmag, et présents sur le Off 2014 d'Avignon. Certains ont été vus à leur création, en salle ou sur d'autres festivals, ou sur des précédentes éditions du Off. Grâce à un travail de veille artistique tout au long de l'année, l'Adadiff met à votre disposition son équipe de correspondants et vous permet de disposer d'un regard extérieur et indépendant pour faciliter votre choix. Commentaires ici...

31 juillet 2014 4 31 /07 /juillet /2014 11:29

blog-affreux.jpgCompagnie des Dramaticules (94). Vu à 22h30 au GiraSole le 25/07/2014.


Scénario et mise en scène : Jérémie Le Louët (à partir d'un travail collectif)

Avec : Julien Buchy, Anthony Courret, Noémie Guedj, Jérémie Le Louët et David Maison

 

VIVANT-3-COEURS-5Genre : Théâtre

Durée : 1h45

 

Dans la grande salle du GiraSole, le public s’installe face à lui-même. En effet, en fond de scène, un immense écran nous renvoie en différé l’image des gradins et du public qui s’installe… Nous allons être face à nous-mêmes et à notre diversité. En fond musical, il m’a semblé reconnaître un discours d’Hitler… La soirée s’annonce surprenante. Il s’agit d’un spectacle hors du commun, sous-titré « une satire de la vie culturelle française » et qui nous propose de nous interroger sur notre état de spectateurs, sur la culture et sur ceux qui la font. C’est sacrément original, drôle et intelligent.

Un spectacle surprenant et qui impacte, comme je les aime.

 

Pour lancer la machine, Jérémie Le Louet, auteur, metteur en scène et comédien de talent, vient nous crier un texte extrait du « Manifeste du futurisme », texte provocateur de Filippo Tommaso Marinetti datant de 1909. C’est le cri de vitalité d’une jeunesse non entendue et prônant l’urgence, le mouvement et la guerre contre la mièvrerie et l’immobilisme de l’institution. Après un bref salut, le comédien vient s’assoir face à nous et nous propose dix minutes d’échanges, de réaction autour de ce texte, alors que le spectacle vient à peine de commencer… Après ce séisme révolutionnaire, cet échange, symbole de la démocratie partagée mais manipulée, vient mettre en avant les points de vue de deux spectateurs, l’un fervent admirateur de « ceux qui passent à la télé » et l’autre professeur de Français, défenseur de la Culture avec un grand C.

On se laisse emporter avec délectation dans ce dispositif qui nous surprend et qui ne manque pas de nous interpeller.


L’enchaînement se fait sur la présentation de la saison du théâtre, où l’on découvre des propositions artistiques fort contemporaines : le comédien, nu sur scène et la tête enduit de Nutella, pour un travail en cours devant déboucher sur un spectacle de 8h (avec un entracte heureusement). On est dans une caricature (à peine), mais c’est drôle et ça parle à tout le monde. Puis nous voilà transportés dans le bureau d’un directeur de théâtre, un homme de pouvoir, un chien, qui reçoit avec dédain une compagnie pour financer son spectacle. Là encore, l’exagération ne déforme qu’à peine la réalité. Enfin, et parce que la compagnie ne recule pas devant l’autodérision, nous découvrons le travail d’un metteur en scène tyrannique qui prépare un « Phèdre » avec ses comédiens. Engagement, compromission, aliénation, rapport de force… les compagnies n’échappent pas à la loi du genre…

 

Les enchaînements sont habiles, la forme originale et le fond nous interroge vraiment. C’est un théâtre accessible, surprenant, qui nous fait rire jaune, noir ou vert, mais qui nous parle à nous-mêmes. C’est à recommander pour les programmateurs qui sont aussi prêts à se moquer d’eux-mêmes et à surprendre leur public.

Merci et bravo pour ce moment héroïque.

 

Eric jalabert

Partager cet article

Repost 0
Published by eric jalabert - dans Spectacle Tout public
commenter cet article

commentaires