Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • www.vivantmag.fr
  • Site d'aide à la diffusion et à la programmation de spectacles vivants couvrant tous le grand Sud Est de la France, dédié aux programmateurs réguliers ou occasionnels, aux compagnies, mais aussi aux spectateurs.
  • Site d'aide à la diffusion et à la programmation de spectacles vivants couvrant tous le grand Sud Est de la France, dédié aux programmateurs réguliers ou occasionnels, aux compagnies, mais aussi aux spectateurs.

Bienvenue

Couv-cata2010 WebBonjour et bienvenue sur le blog de Vivantmag.
Vous y trouverez l'ensemble des commentaires de nos correspondants sur les spectacles qui ont été vus. Ce service est en ligne en accès libre depuis février 2007.
Si vous souhaitez prendre contact avec l'une des compagnies présentées, adressez nous un mail à blog@vivantmag.fr, nous vous adresserons rapidement leur coordonnées.
Découvrez sur le site www.vivantmag.fr, le catalogue des spectacles repérés... et l'ensemble des services de l'Association d'Aide à la Diffusion Interrégionale du Spectacle Vivant, l'AdAdiff.
Le Catalogue Vivant 2013/2014 des Spectacles repérés est disponible...
> Commande en ligne sur le site.

Rechercher

Mode d'emploi...

Avec plus de 1.200 spectacles commentés sur ce blog, les correspondants Vivantmag - AdAdiff, ne se posent pas en censeur du spectacle, loin de là. Nous souhaitons seulement faire partager un point de vue, forcément subjectif, sur les spectacles que nous voyons. Chaque retour de spectacle est ouvert à vos propres commentaires, et n'hésitez pas à en laisser car ils enrichissent ce travail d'échange et de partage d'informations.
Pour faciliter la lecture des spectacles, nous mettons désormais en place un picto permettant de donner notre avis général sur le spectacle. En voici le détail :
Décevant
Moyen
Pas mal...
Bien !
On adore !!! 

les spectacles du Off 2014

Découvrez tous les spectacles commentés par les correspondants de Vivantmag, et présents sur le Off 2014 d'Avignon. Certains ont été vus à leur création, en salle ou sur d'autres festivals, ou sur des précédentes éditions du Off. Grâce à un travail de veille artistique tout au long de l'année, l'Adadiff met à votre disposition son équipe de correspondants et vous permet de disposer d'un regard extérieur et indépendant pour faciliter votre choix. Commentaires ici...

2 décembre 2013 1 02 /12 /décembre /2013 12:13

Ce-que-j-appelle-oubli--vu-le-18-octobre-2013-a-Sortie-O.jpg

Spectacle vu le 18 octobre 2013 à Sortie Ouest (Béziers - 34).

 

Texte : Laurent Mauvignier

Conception et jeu : Alex Selmane

Collaboration artistique : Michel Quidu

Coproduction : ACB Scène nationale de Bar le Duc, avec le soutien du Théâtre de la Mauvaise Tête de Marvejols. Avec le soutien de Réseau en scène Languedoc-Roussillon dans le cadre de son accompagnement collectif En Jeux.


VIVANT2-toiles-3Genre : Théâtre

Durée : 1 h 30

 

 

 

 

Je ne connaissais ni les textes de Laurent Mauvignier, ni le jeu d’Alex Selmane. Deux raisons suffisantes pour me rendre sur les lieux du crime commis d’office par ces deux amoureux du théâtre contemporain.

 

Jour de décembre 2009 dans un supermarché de Lyon : un homme marginalisé emprunte une bière dans un rayon. Il ne le sait pas encore, mais c’est sa dernière boisson. Quatre vigiles lui bondissent dessus, le tabassent et le tuent. Vendredi soir à Béziers, ce drame s’est joué dans une église, lieu témoin par excellence, univers froid et rempli de lumière blanche comme dans les supermarchés, justement. Tout le paradoxe entre la lumière et la mort, la croyance et la certitude, l’écho que personne n’entend, l’oubli, le conscient. Le drame fait partie du spectacle de notre monde, et nous sommes ce monde. Mauvignier ne cherche ni à nous faire porter le poids de l’indignation, ni les voix de la victime ou du bourreau. Jamais il ne dit ce qui est bien ou mal, il témoigne. C’est lui qui est indigné. Mais évidemment, nous le sommes surement tous et toutes. Car le spectateur devient témoin à son tour. C’est ce qu’a parfaitement compris Alex Selmane dans ce monologue qui raconte la scène sous tous ses angles, en parlant aussi bien des faits, des lieux, que de la victime ou de ses bourreaux. Le spectateur est ainsi invité à écouter, en silence, comme le frère de la victime disparue.

 

Les deux gars ont une approche plutôt "spéciale" du fait divers et de la banalité. Jouer un drame de supermarché dans une église, le paradoxe est grand. Et plutôt habile. Laurent Mauvignierl’auteur, le raconte dans un style littéraire dépourvu de points ; si puissant qu’il porte tout le sens et les représentations des scènes de cruauté jusqu’à l’épure, un peu comme quand le prélat prononce son dernier ave maria. Et Alex Selmane, le comédien, l’interprète de manière si suspendue et minimaliste que, presque mort dans lui-même et dans un état semi-religieux, plongé parfois dans le noir dans ce décor mis à nu, il installe un espace silencieux, étrange et pur entre le public et lui.

C’est peut-être dans ces langueurs que je me suis perdue justement, regrettant souvent que l'interprétation du comédien ne soit pas plus brutale, plus enragée face à l'injustice. La pièce invite à être témoin de l’absurde, de l’atroce, du monde... Comment ne pas être indigné ?! Voilà pourquoi je pense que la pièce est par trop moralisatrice. Elle ne donne aucune piste face à l'incapacité de répondre à ces questions triviales et maintes fois rebattues : "combien valait-il de bières ? Au final, dis ?" Il est évident que l'on n'imagine pas une seconde que l'on puisse tuer quelqu'un pour des bières ! Les faits sont scandaleux, estomaquant. Les scènes décrites sont d'une violence barbare, alors pourquoi enfoncer des portes ouvertes sans envoyer ses tripes ? Le comédien, presque statique, rend le témoignage suspendu. J’ai eu l’impression de glisser petit à petit dans une forme d’engourdissement de mes sens, à la fois témoin de l’absurde, de l’atroce, du monde et des injustices de la vie, et pourtant incapable de trouver une réponse ou une solution. C'est peut-être ça être abasourdi.

Partager cet article

Repost 0
Published by Danielle Krupa - Allez Zou ! - dans Spectacle Adultes
commenter cet article

commentaires