Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • www.vivantmag.fr
  • Site d'aide à la diffusion et à la programmation de spectacles vivants couvrant tous le grand Sud Est de la France, dédié aux programmateurs réguliers ou occasionnels, aux compagnies, mais aussi aux spectateurs.
  • Site d'aide à la diffusion et à la programmation de spectacles vivants couvrant tous le grand Sud Est de la France, dédié aux programmateurs réguliers ou occasionnels, aux compagnies, mais aussi aux spectateurs.

Bienvenue

Couv-cata2010 WebBonjour et bienvenue sur le blog de Vivantmag.
Vous y trouverez l'ensemble des commentaires de nos correspondants sur les spectacles qui ont été vus. Ce service est en ligne en accès libre depuis février 2007.
Si vous souhaitez prendre contact avec l'une des compagnies présentées, adressez nous un mail à blog@vivantmag.fr, nous vous adresserons rapidement leur coordonnées.
Découvrez sur le site www.vivantmag.fr, le catalogue des spectacles repérés... et l'ensemble des services de l'Association d'Aide à la Diffusion Interrégionale du Spectacle Vivant, l'AdAdiff.
Le Catalogue Vivant 2013/2014 des Spectacles repérés est disponible...
> Commande en ligne sur le site.

Rechercher

Mode d'emploi...

Avec plus de 1.200 spectacles commentés sur ce blog, les correspondants Vivantmag - AdAdiff, ne se posent pas en censeur du spectacle, loin de là. Nous souhaitons seulement faire partager un point de vue, forcément subjectif, sur les spectacles que nous voyons. Chaque retour de spectacle est ouvert à vos propres commentaires, et n'hésitez pas à en laisser car ils enrichissent ce travail d'échange et de partage d'informations.
Pour faciliter la lecture des spectacles, nous mettons désormais en place un picto permettant de donner notre avis général sur le spectacle. En voici le détail :
Décevant
Moyen
Pas mal...
Bien !
On adore !!! 

les spectacles du Off 2014

Découvrez tous les spectacles commentés par les correspondants de Vivantmag, et présents sur le Off 2014 d'Avignon. Certains ont été vus à leur création, en salle ou sur d'autres festivals, ou sur des précédentes éditions du Off. Grâce à un travail de veille artistique tout au long de l'année, l'Adadiff met à votre disposition son équipe de correspondants et vous permet de disposer d'un regard extérieur et indépendant pour faciliter votre choix. Commentaires ici...

14 janvier 2013 1 14 /01 /janvier /2013 16:50

alma-parens_cendrillon--web-.jpg

Spectacle de la compagnie Alma Parens (Oullins - 69), vu le mardi 13 novembre 2012 à La Rampe-La Ponatière (Echirolles) lors d'une séance scolaire.  

 

 Conception, textes, réalisation : Emmanuelle Prager
 Musique originale : Gérard Lecointe
 Image : Louise Kelh
 Scénographie, décors : Guillaume Ponroy
 

Avec : Amandine Trenc, Nobuyoshi Shima, Jacques Ponthus, Benoît Poly...

  

A partir de 9-10 ans
Durée : 1h

vivant-3-toiles-4.jpg

La compagnie Alma Parens a été fondée assez récemment mais, si on regarde de près la distribution, on retrouve des noms figurant dans une autre formation : Les percussions-claviers de Lyon ! Ingrédients d’une porosité et d’une circulation des inspirations... De fait, nous reconnaissons un coup de patte déjà appréhendé pendant le spectacle "Trois contes" (vu lors d’une saison précédente à la Ponatière). Une fois de plus La Rampe-La Ponatière d’Echirolles invite des artistes qui ont mis pied sur le plateau antérieurement, ce qui permet, à nous spectateurs, d’évaluer la distance parcourue, la continuité, voire les spécificités des propositions annoncées.

 

Décidément, la scène lyonnaise aime effectuer des croisements entre les arts ! Un pied dans le passé avec une histoire de Perrault et un type de chant (le lyrique) peu proposé à un public d’enfants ou de jeunes, un pied dans le présent avec le recours à l’image.

Un sur-plateau en prolongement d’un piano noir, des musiciens dans la pénombre, une histoire qui commence sur l’écran puis une enfant descend les marches d’un escalier de pierres. Nous allons la suivre de son enfance insouciante griffée par la perte de sa mère, à son entrée dans l’adolescence. Tout ceci en complémentarité et en partenariat entre ce qui est montré à l’écran et ce qui se passe sur scène. Du traitement proposé se dégage une poétique : images de ciels tourmentés, "peintures de paysages", rouge du sofa et des robes, vers qui nous baladent vers Baudelaire... Nous avons perçu des clins d’oeil mélodiques à Jacques Demy et à Peau d’Ane, et des miroirs de Blanche-Neige ou d’Alice. Ajoutons à cela un travail "architectural" (par l'utilisation de lignes, de tracés...) et pictural (par des couleurs et des atmosphères). Le tout ficelé dans notre monde actuel, dans ses décalages et dans la diversité des facettes qui le composent : une tranche hip-hop, des jeunes d’origines différentes à l'écran, l’urbanité des quartiers populaires... Il nous est offert une lecture-interprétation du conte autour des notions d’intérieur-extérieur, d'apparences et de perceptions, de relativité des images, de miroir(s) et de regard(s). Cendrillon va se construire, éveiller ses sens, se révéler par le truchement de son voyage intérieur, de ses rêves, et de celles et ceux qu’elle côtoiera, qu’il s’agisse de ses proches ou de nouvelles rencontres.

 

Ce spectacle, riche et complexe, ne joue pas la carte de la facilité. Il propose aux spectateurs de s’approprier l’histoire et les questionnements qu’elle suscite. Nous aurons été sensibles à la griffe tout en regrettant un peu de n’avoir pas toujours pu entendre distinctement les paroles des chansons... Car même si il est possible de se laisser porter, on risque aussi de décrocher à certains moments. En tout cas, le conte, dans son genre, est toujours source d’inspiration et reste intemporel !

 

La Rampe-La Ponatière, c'est par ici :http://www.larampe-echirolles.fr/

Partager cet article

Repost 0
Published by Véronique Pédréro - dans Spectacle Tout public
commenter cet article

commentaires