Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • www.vivantmag.fr
  • Site d'aide à la diffusion et à la programmation de spectacles vivants couvrant tous le grand Sud Est de la France, dédié aux programmateurs réguliers ou occasionnels, aux compagnies, mais aussi aux spectateurs.
  • Site d'aide à la diffusion et à la programmation de spectacles vivants couvrant tous le grand Sud Est de la France, dédié aux programmateurs réguliers ou occasionnels, aux compagnies, mais aussi aux spectateurs.

Bienvenue

Couv-cata2010 WebBonjour et bienvenue sur le blog de Vivantmag.
Vous y trouverez l'ensemble des commentaires de nos correspondants sur les spectacles qui ont été vus. Ce service est en ligne en accès libre depuis février 2007.
Si vous souhaitez prendre contact avec l'une des compagnies présentées, adressez nous un mail à blog@vivantmag.fr, nous vous adresserons rapidement leur coordonnées.
Découvrez sur le site www.vivantmag.fr, le catalogue des spectacles repérés... et l'ensemble des services de l'Association d'Aide à la Diffusion Interrégionale du Spectacle Vivant, l'AdAdiff.
Le Catalogue Vivant 2013/2014 des Spectacles repérés est disponible...
> Commande en ligne sur le site.

Rechercher

Mode d'emploi...

Avec plus de 1.200 spectacles commentés sur ce blog, les correspondants Vivantmag - AdAdiff, ne se posent pas en censeur du spectacle, loin de là. Nous souhaitons seulement faire partager un point de vue, forcément subjectif, sur les spectacles que nous voyons. Chaque retour de spectacle est ouvert à vos propres commentaires, et n'hésitez pas à en laisser car ils enrichissent ce travail d'échange et de partage d'informations.
Pour faciliter la lecture des spectacles, nous mettons désormais en place un picto permettant de donner notre avis général sur le spectacle. En voici le détail :
Décevant
Moyen
Pas mal...
Bien !
On adore !!! 

les spectacles du Off 2014

Découvrez tous les spectacles commentés par les correspondants de Vivantmag, et présents sur le Off 2014 d'Avignon. Certains ont été vus à leur création, en salle ou sur d'autres festivals, ou sur des précédentes éditions du Off. Grâce à un travail de veille artistique tout au long de l'année, l'Adadiff met à votre disposition son équipe de correspondants et vous permet de disposer d'un regard extérieur et indépendant pour faciliter votre choix. Commentaires ici...

26 juillet 2014 6 26 /07 /juillet /2014 13:24

Ces gens-laLili Label Compagnie (63), Avignon Off, L'Entrepôt, 24 Juillet 2014, 10h.

 

Conception et mise en scène: Françoise Glière

Jeu et manipulaion: Claudia Urrutia, Fabrice Roumier

Scénographie: Françoise Glière, Violette Graveline

Lumières: Catherine Reverseau

 

VIVANT-3-COEURS-5Genre: Théâtre, objets, marionnettes

Public: tous à partir de 8 ans

Durée: 1h10

Création: fin 2013

Lauréat du prix Tournesol du festival off 2014, catégorie saltimbanques

 

Qui sont ces gens-là ? un homme et une femme arrêtent leur carriole sur un terrain abandonné, déballent des objets quotidiens et construisent un abri. Leur langue est inconnue, mais Léna et Didjo leurs deux jeunes enfants parlent français. Pendant que les adultes, avec une complicité amoureuse, aménagent un confort sommaire, les enfants jouent, font des bêtises et se font gronder. Ce sont des scènes de la vie ordinaire... sauf que le bruit du périphérique au-dessus est parfois assourdissant... sauf que le père a faim, de cette faim qui vous fait chercher un moindre croûton et le refuser à votre femme... sauf que la police les contrôle avec brutalité en pleine nuit et revient saccager leur installation dans la violence et les cris. Alors ils remballent et repartent, dans une magnifique scène onirique. Qui sont ces gens-là ? Des étrangers, des immigrés sans toit.

 

D'emblée les deux comédiens surprennent. Ils parlent une langue inconnue, qu'ils ont complètement inventée et qu'ils rendent étonnamment compréhensible grâce aux intonations et aux gestes: magnifique communication au-delà des langages. Voici qu'une fois le campement installé, les enfants apparaissent derrière la carriole, marionnettes toutes simples, faites d'un coussin carré de couleur neutre, avec mains, pieds et tête. Leurs yeux pétillent. Claudia et Fabrice impriment aux figurines de véritables attitudes d'enfants qui jouent, se battent, se font des confidences, questionnent les adultes. Ce spectacle est truffé de moments magiques, comme lorsqu'après un brutal contrôle d'identité les parents ereintés s'assoupissent. Alors, nichés dans leurs bras Lena et Didjo redressent la tête et chuchotent de terribles secrets, avec la crudité naïve de leur âge ! En quelques touches sensibles, Françoise Glière exprime le déchirement de ces enfants précocément immergés dans la violence faite à leurs parents. Comme beaucoup d'enfants d'immigrés, Léna et Didjo parlent deux langues, circulent entre deux cultures. Ils sont terriblement crédibles.


La scénographie évoque durement l'extrême pauvreté et l'errance, mais permet à une poésie du quotidien de rendre la vie supportable et même belle. De quelques objets disparates les enfants font un jouet, tout comme leurs parents ré-inventent gaiement leur intimité avec des matériaux de bric et de broc. Une journée "normale" peut suivre son cours, avec ses rituels et ses cérémonials. Une ambiance chaleureuse émerge alors dans des éclairages souvent nocturnes. La sonorisation exprime ici plus qu'un accompagnement. Elle est chargée de sens, comme lorsque l'extrême violence de la destruction du campement fait écho aux bombardements qui ont chassé ce couple de leur pays. Ces "étranges étrangers" nous deviennent proches. Ils essaient de vivre, c'est tout. Subtil, le jeu des comédiens et de leurs marionnettes m'a prise dans leur filet : comment maintenant détourner le regard de ces gens-là ?


Ce spectacle, superbe à tous points de vue, débarrasse le regard des scories de la peur de la différence, qui conduit trop souvent au rejet et à la violence. Il est accessible à tous les publics et ne peut qu'être conseillé fortement. La légèreté de sa scénographie lui permet de s'adapter a une diversité de lieux d'accueil. 

 

Catherine Polge

Partager cet article

Repost 0
Published by Catherine Polge - dans Spectacle Tout public
commenter cet article

commentaires