Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • www.vivantmag.fr
  • Site d'aide à la diffusion et à la programmation de spectacles vivants couvrant tous le grand Sud Est de la France, dédié aux programmateurs réguliers ou occasionnels, aux compagnies, mais aussi aux spectateurs.
  • Site d'aide à la diffusion et à la programmation de spectacles vivants couvrant tous le grand Sud Est de la France, dédié aux programmateurs réguliers ou occasionnels, aux compagnies, mais aussi aux spectateurs.

Bienvenue

Couv-cata2010 WebBonjour et bienvenue sur le blog de Vivantmag.
Vous y trouverez l'ensemble des commentaires de nos correspondants sur les spectacles qui ont été vus. Ce service est en ligne en accès libre depuis février 2007.
Si vous souhaitez prendre contact avec l'une des compagnies présentées, adressez nous un mail à blog@vivantmag.fr, nous vous adresserons rapidement leur coordonnées.
Découvrez sur le site www.vivantmag.fr, le catalogue des spectacles repérés... et l'ensemble des services de l'Association d'Aide à la Diffusion Interrégionale du Spectacle Vivant, l'AdAdiff.
Le Catalogue Vivant 2013/2014 des Spectacles repérés est disponible...
> Commande en ligne sur le site.

Rechercher

Mode d'emploi...

Avec plus de 1.200 spectacles commentés sur ce blog, les correspondants Vivantmag - AdAdiff, ne se posent pas en censeur du spectacle, loin de là. Nous souhaitons seulement faire partager un point de vue, forcément subjectif, sur les spectacles que nous voyons. Chaque retour de spectacle est ouvert à vos propres commentaires, et n'hésitez pas à en laisser car ils enrichissent ce travail d'échange et de partage d'informations.
Pour faciliter la lecture des spectacles, nous mettons désormais en place un picto permettant de donner notre avis général sur le spectacle. En voici le détail :
Décevant
Moyen
Pas mal...
Bien !
On adore !!! 

les spectacles du Off 2014

Découvrez tous les spectacles commentés par les correspondants de Vivantmag, et présents sur le Off 2014 d'Avignon. Certains ont été vus à leur création, en salle ou sur d'autres festivals, ou sur des précédentes éditions du Off. Grâce à un travail de veille artistique tout au long de l'année, l'Adadiff met à votre disposition son équipe de correspondants et vous permet de disposer d'un regard extérieur et indépendant pour faciliter votre choix. Commentaires ici...

10 août 2011 3 10 /08 /août /2011 15:04

Chalon dans la rue (71) Festival du 20 au 24 juillet 2011

Y’a plus d’saison, ma bonne dame !

Pourtant, l’été le plus pluvieux depuis 30 ans mais qui a permis d’irriguer enfin nos terres agricoles, n’a pas empêché les spectateurs et les professionnels de se rendre nombreux au 1er festival de rue de France. Plus de 1.500 professionnels enregistrés, dont la liste est fournie à tous, ce qui en fait un outil de travail pointu et très apprécié.

 Petit retour sur quelques spectacles vus pendant le festival…

 

blog-Bar-a-momes-chalon.jpgDans le jardin des kids, j’ai pu découvrir le bar à mômes, où un barman bien apprêté propose de transformer l’eau sèche en eau mouillée, accompagnée de pastilles déshydratées de sirop. Le tout grâce à un frigo nucléaire de conception Russo-japonaise ( !). Un bar à consigne original qui « n’est pas magique, mais technologique » et qui m’a beaucoup plu.

 

 

 

 

 

 

blog-Velodroom-chalon.jpg Non loin de là, les Belges du Velodroom nous invitent à partager sous un chapiteau et avec beaucoup d’humour, une course cycliste où deux équipes de spectateurs s’affrontent en pédalant devant un écran, permettant ainsi d’accélérer la projection des films, qui sont eux-mêmes d’une belgitude remarquable.

 

Dans le même parc, découverte du nouveau spectacle des Transformateurs, qui nous offrent avec ce Bas/Haut un spectacle Burlesque sur la maladresse et l’échec, autour de la construction d’une maison en kit. Sans un mot mais accompagné de (très/trop) nombreux bruitages,

 Blog-triplettes-chalon.jpgun trio oscillant entre Pieds Nickelés, Chaplin et Tarantino, construit une maison à partir d’une structure en bois…Très visuel, mais un peu décevant connaissant le potentiel de la compagnie.

 

Un peu plus loin, les Triplettes rendent hommage à leurs grands parents disparus, et font leurs numéros aériens sur un portique de plus de 10 mètres. Mêlant humour et prestation circassienne, ils nous offrent un beau moment de poésie visuelle dans leur duo monocycle et suspension, proposant un ballet élastique très applaudi. Le lâcher de cendres sur trapèze, mériterait quant à lui d’être plus fourni pour un final plus fort.

 Dans un autre univers, Raoul Lambert nous invite dans sa minuscule caravane à découvrir ses petits numéros de magie, néanmoins impressionnants, accompagnés de ses bandes sons improbables, qu’il teste auprès du public avant sa représentation du soir. Le personnage, au regard perçant, est très attachant et  nous invite dans une ambiance toute personnelle.

 

blog-Emma-Chalon.jpgCoup de chapeau à Emma la Clown, qui nous propose une séance de voyance déjantée dans une magnifique caravane qui s’ouvre pour offrir son intérieur à l’image d’Emma qui propose le passé, le présent et l’avenir en 45 mn, telle une exploration intérieure en terminant par un final fumeux…

Une belle découverte également, avec Jacky Coup’d’boule, qui nous propose un personnage odieux, kidnappant un enfant pendant le spectacle et jouant avec son public avec délectation : drôle, rythmé, provocateur… un bon rôle pour Jacky !

 

 

 

Enfin, Les Quidams nous ont offert dans le In une nouvelle création, une grande procession blanche amenée sous le charme d’une superbe joueuse de flûte traversière.

Musique tribale et hypnotique, structures lumineuses comme marque de fabrique de la compagnie, poésie et feu, les créatures lourdes et élégantes accompagnant un Sisyphe  moderne, rencontrent les ballons fantômes pour un final visuel mais parfois ennuyeux. C’est toute la limite de ces spectacles, qui malgré l’extraordinaire qualité du travail et la poésie visuelle proposée, ont du mal à trouver un vrai rythme de spectacle et où les messages (cette terre révélée au final sous son drap blanc ?) viennent parfois perturber le rêve.

 

En tout cas, même si cette année je n’ai pas eu vraiment de coup de cœur, Chalon reste un festival qui ne vole pas sa réputation et qui permet la rencontre, la découverte et offre ainsi, sans prétention, la possibilité à chacun de trouver son émotion.

A recommander à tout ceux qui dans les villes et les villages, font aussi de la rue sans le savoir…

 

Infos : www.chalondanslarue.com

 

Photo Missanna

Partager cet article

Repost 0
Published by eric jalabert - dans Bilan Festival
commenter cet article

commentaires