Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • www.vivantmag.fr
  • Le blog VivantMag vous offre une veille artistique régulière sur les créations de spectacles vivant en France. Il est destiné aux programmateurs réguliers ou occasionnels, aux compagnies, mais aussi aux spectateurs. Le blog est édité par l'association Adadiff Casi, dédié au spectacle vivant et à la médiation culturelle. Si vous souhaitez nous rejoindre pour chroniquer des spectacles, vous pouvez nous contacter sur le site ou par mail à contact@vivantmag.fr
  • Le blog VivantMag vous offre une veille artistique régulière sur les créations de spectacles vivant en France. Il est destiné aux programmateurs réguliers ou occasionnels, aux compagnies, mais aussi aux spectateurs. Le blog est édité par l'association Adadiff Casi, dédié au spectacle vivant et à la médiation culturelle. Si vous souhaitez nous rejoindre pour chroniquer des spectacles, vous pouvez nous contacter sur le site ou par mail à contact@vivantmag.fr

Bienvenue

Couv-cata2010 WebBonjour et bienvenue sur le blog de Vivantmag.
Vous y trouverez l'ensemble des commentaires de nos correspondants sur les spectacles qui ont été vus. Ce service est en ligne en accès libre depuis février 2007.
Si vous souhaitez prendre contact avec l'une des compagnies présentées, adressez nous un mail à blog@vivantmag.fr, nous vous adresserons rapidement leur coordonnées.
Découvrez sur le site www.vivantmag.fr, le catalogue des spectacles repérés... et l'ensemble des services de l'Association d'Aide à la Diffusion Interrégionale du Spectacle Vivant, l'AdAdiff.
Le Catalogue Vivant 2013/2014 des Spectacles repérés est disponible...
> Commande en ligne sur le site.

Rechercher

Mode d'emploi...

Avec plus de 1.200 spectacles commentés sur ce blog, les correspondants Vivantmag - AdAdiff, ne se posent pas en censeur du spectacle, loin de là. Nous souhaitons seulement faire partager un point de vue, forcément subjectif, sur les spectacles que nous voyons. Chaque retour de spectacle est ouvert à vos propres commentaires, et n'hésitez pas à en laisser car ils enrichissent ce travail d'échange et de partage d'informations.
Pour faciliter la lecture des spectacles, nous mettons désormais en place un picto permettant de donner notre avis général sur le spectacle. En voici le détail :
Décevant
Moyen
Pas mal...
Bien !
On adore !!! 

les spectacles du Off 2014

Découvrez tous les spectacles commentés par les correspondants de Vivantmag, et présents sur le Off 2014 d'Avignon. Certains ont été vus à leur création, en salle ou sur d'autres festivals, ou sur des précédentes éditions du Off. Grâce à un travail de veille artistique tout au long de l'année, l'Adadiff met à votre disposition son équipe de correspondants et vous permet de disposer d'un regard extérieur et indépendant pour faciliter votre choix. Commentaires ici...

1 juillet 2014 2 01 /07 /juillet /2014 15:35

Dans la loge de CyranoSpectacle de la Compagnie des Auteurs Acteurs (33) vu le 8 Décembre 2013 à 18h au théâtre du Carré Rondelet (Montpellier - 34).

Présent au festival Avignon Off 2014


D'après la pièce d'Edmond Rostand  (1897)

Adaptation et mise en scène : Frank Bertrand

Avec : Patrick Guichard

Musique : enregistrements  de Mozart

 

VIVANT-3-COEURS-5Durée : 1h15

Genre : théâtre

Public : tous à partir de 12 ans

Création 2012

 

Le carré Rondelet fait salle pleine. Nous sommes installés devant un décor de loge de théâtre, sobrement meublée d’une petite table et d’un porte-manteau. Un acteur se prépare à jouer Cyrano de Bergerac et se remémore toute la pièce, ce qui l’amène à jouer pas loin d’une dizaine de personnages.

 

L’intrigue est connue. Cyrano, qui se juge repoussant à cause d’un nez dont tout le monde se moque, est amoureux de Roxane, sa cousine qui aime et est aimée de Christian. Cyrano, qui n’ose avouer sa flamme, se trouve pris pour confident par chacun des deux amoureux. Pire encore, il accepte d’écrire et même de déclamer dans l’ombre des poèmes d’amour à la place de Christian, qui en est incapable. Celui-ci meurt à la guerre. Torturé par ses sentiments et piégé par sa supercherie, Cyrano continuera à rendre visite à Roxane retirée au couvent. Celle-ci découvrira trop tard la vérité.

 

Le parti-pris de Frank Bertrand est ici de réduire le foisonnement de personnages et de décors de la pièce originale. J'ai beaucoup apprécié son adaptation qui garde le découpage en 5 actes mais ne retient que les personnages essentiels, ce qui rend la narration plus concise et accessible à tous. A l'amorce de chaque acte, Patrick Guichard annonce au public les didascalies (consignes de l’auteur). Il plante ainsi à chaque fois un décor imaginaire, et rappelle par la même occasion qu'il "joue à jouer". Tout au long de la pièce c'est avec le même brio qu'il maîtrise la distanciation de l'acteur et l’incarnation des personnages. Avec une aisance époustouflante, il passe d’un personnage à l'autre et rappelle sa présence sans créer de décalage gênant. Il donne chair à un Cyrano complexe, touchant, parfois clownesque ou provoquant, chevaleresque, déçu, grave ou souffrant, et endosse les autres rôles avec autant de sensibilité, utilisant habilement quelques accessoires significatifs. J’ai gardé la curieuse sensation d’avoir vu plusieurs comédiens sur scène, tant le jeu était vif et complexe. J'ai apprécié chez Patrick Guichard son jeu précis et puissant (voix, gestuelle et mimiques), et j'ai ressenti comme une implication de tout son être dans sa façon d'exprimer des émotions. Lorsqu’à la dernière scène Cyrano est redevenu l’acteur Guichard, "dénudé" de ses personnages, une grande émotion m'a saisie. Cette brillante représentation a été littéralement ovationnée par le public, tous âges confondus.  

 

Au-delà de l'originalité de l'adaptation et de la grande qualité de l'interprétation, ce spectacle propose aussi une intéressante réflexion sur le métier d'acteur, et peut ouvrir sur de nombreux débats. La sobriété de sa scénographie lui permet de s'adapter à de nombreux lieux et de toucher une grande diversité de publics. 

Partager cet article
Repost0

commentaires