Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • www.vivantmag.fr
  • Site d'aide à la diffusion et à la programmation de spectacles vivants couvrant tous le grand Sud Est de la France, dédié aux programmateurs réguliers ou occasionnels, aux compagnies, mais aussi aux spectateurs.
  • Site d'aide à la diffusion et à la programmation de spectacles vivants couvrant tous le grand Sud Est de la France, dédié aux programmateurs réguliers ou occasionnels, aux compagnies, mais aussi aux spectateurs.

Bienvenue

Couv-cata2010 WebBonjour et bienvenue sur le blog de Vivantmag.
Vous y trouverez l'ensemble des commentaires de nos correspondants sur les spectacles qui ont été vus. Ce service est en ligne en accès libre depuis février 2007.
Si vous souhaitez prendre contact avec l'une des compagnies présentées, adressez nous un mail à blog@vivantmag.fr, nous vous adresserons rapidement leur coordonnées.
Découvrez sur le site www.vivantmag.fr, le catalogue des spectacles repérés... et l'ensemble des services de l'Association d'Aide à la Diffusion Interrégionale du Spectacle Vivant, l'AdAdiff.
Le Catalogue Vivant 2013/2014 des Spectacles repérés est disponible...
> Commande en ligne sur le site.

Rechercher

Mode d'emploi...

Avec plus de 1.200 spectacles commentés sur ce blog, les correspondants Vivantmag - AdAdiff, ne se posent pas en censeur du spectacle, loin de là. Nous souhaitons seulement faire partager un point de vue, forcément subjectif, sur les spectacles que nous voyons. Chaque retour de spectacle est ouvert à vos propres commentaires, et n'hésitez pas à en laisser car ils enrichissent ce travail d'échange et de partage d'informations.
Pour faciliter la lecture des spectacles, nous mettons désormais en place un picto permettant de donner notre avis général sur le spectacle. En voici le détail :
Décevant
Moyen
Pas mal...
Bien !
On adore !!! 

les spectacles du Off 2014

Découvrez tous les spectacles commentés par les correspondants de Vivantmag, et présents sur le Off 2014 d'Avignon. Certains ont été vus à leur création, en salle ou sur d'autres festivals, ou sur des précédentes éditions du Off. Grâce à un travail de veille artistique tout au long de l'année, l'Adadiff met à votre disposition son équipe de correspondants et vous permet de disposer d'un regard extérieur et indépendant pour faciliter votre choix. Commentaires ici...

22 juillet 2013 1 22 /07 /juillet /2013 15:16

Devadasi-2013.jpg

Spectacle de la compagnie Raghunath Manet, vu au théâtre Golovine le 20 juillet 2013 dans le cadre du festival Off d’Avignon.

Avec : Raghunath Manet et Valli

 

VIVANT2-toiles-3

Genre : danse

Tout public

 

 

 

 

Raghunat Manet est un maître de Bharata Natyam (danse classique de l'Inde du Sud) reconnu dans le monde entier et défendant l’identité indienne à travers ses performances. Surnommé le « Noureev indien » il tend à faire découvrir sa culture et à la transmettre au-delà des clichés. C’est donc avec une impatiente excitation que je suis allé découvrir pour la première fois ce monstre sacré, dans cette belle salle avignonnaise dédiée à la danse.


Sur une voix off, le danseur arrive seul en sari, découvrant à l’aide d’une lanterne le mur de Shiva. Puis une jeune femme arrive (Manimégalai, la fille de Madhavi dans le célèbre roman de l’Anneau) et semble attendre ses instructions. Revenant dans un costume traditionnel jaune et orange, ils échangent en indien (plus précisément, en tamoul) et se mettent à danser, percutant le sol de leurs pieds aux chevilles cernées de grelots, dans une rythmique parfaite et envoûtante. Puis, prenant en main un instrument à deux résonnateurs (la Vinâ, l'un des plus anciens instruments indiens), Raghunat Manet nous joue un long morceau aux sonorités de guitare électrique, nous offrant une belle montée en puissance.

 Manimégalai est en fait là pour apprendre la musique et la danse chez le maître, afin d'être consacrée danseuse de temple (ou "Devadasi", d’où le nom du spectacle) et épouse du dieu Shiva. "Transmettre" est la ligne directrice du maître. Au final la belle Manimégalai refusera de devenir Devadasi, jouera dans des films de Bollywood mais, rattrapée par son destin, elle rejoindra son maître pour reprendre la danse sacrée.

J’ai puisé tout cela dans la présentation du spectacle car je n’arrivais pas toujours à suivre le sens, alors même que le maître tente, par de curieuses expressions du visage où par quelques mots en français, de nous tendre des passerelles pour accéder à son univers. "Ensemble", "s’unir", "donner", puis un bestiaire d’animaux et d’autres mots sont traduits dans notre langue pour nous permettre de trouver du sens, mais me faisant lâcher prise avec l’émotion. 

Même sans être spécialiste de danse, j’ai apprécié cette formidable énergie maitrisée, cette synchronisation parfaite des corps et cette répétition des mouvements si particulière et si codifiée de la danse indienne. De ce spectacle reste une découverte qui, si elle ne m’a pas touché personnellement, portera longtemps l’empreinte d’une rencontre, d’un don offert par un grand maître que le public a longuement applaudi à la fin du spectacle.

Partager cet article

Repost 0
Published by eric jalabert - dans Spectacle Tout public
commenter cet article

commentaires