Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • www.vivantmag.fr
  • Site d'aide à la diffusion et à la programmation de spectacles vivants couvrant tous le grand Sud Est de la France, dédié aux programmateurs réguliers ou occasionnels, aux compagnies, mais aussi aux spectateurs.
  • Site d'aide à la diffusion et à la programmation de spectacles vivants couvrant tous le grand Sud Est de la France, dédié aux programmateurs réguliers ou occasionnels, aux compagnies, mais aussi aux spectateurs.

Bienvenue

Couv-cata2010 WebBonjour et bienvenue sur le blog de Vivantmag.
Vous y trouverez l'ensemble des commentaires de nos correspondants sur les spectacles qui ont été vus. Ce service est en ligne en accès libre depuis février 2007.
Si vous souhaitez prendre contact avec l'une des compagnies présentées, adressez nous un mail à blog@vivantmag.fr, nous vous adresserons rapidement leur coordonnées.
Découvrez sur le site www.vivantmag.fr, le catalogue des spectacles repérés... et l'ensemble des services de l'Association d'Aide à la Diffusion Interrégionale du Spectacle Vivant, l'AdAdiff.
Le Catalogue Vivant 2013/2014 des Spectacles repérés est disponible...
> Commande en ligne sur le site.

Rechercher

Mode d'emploi...

Avec plus de 1.200 spectacles commentés sur ce blog, les correspondants Vivantmag - AdAdiff, ne se posent pas en censeur du spectacle, loin de là. Nous souhaitons seulement faire partager un point de vue, forcément subjectif, sur les spectacles que nous voyons. Chaque retour de spectacle est ouvert à vos propres commentaires, et n'hésitez pas à en laisser car ils enrichissent ce travail d'échange et de partage d'informations.
Pour faciliter la lecture des spectacles, nous mettons désormais en place un picto permettant de donner notre avis général sur le spectacle. En voici le détail :
Décevant
Moyen
Pas mal...
Bien !
On adore !!! 

les spectacles du Off 2014

Découvrez tous les spectacles commentés par les correspondants de Vivantmag, et présents sur le Off 2014 d'Avignon. Certains ont été vus à leur création, en salle ou sur d'autres festivals, ou sur des précédentes éditions du Off. Grâce à un travail de veille artistique tout au long de l'année, l'Adadiff met à votre disposition son équipe de correspondants et vous permet de disposer d'un regard extérieur et indépendant pour faciliter votre choix. Commentaires ici...

4 mars 2014 2 04 /03 /mars /2014 18:07

Don Quichotte (BAO)Spectacle du collectif Le BAO (34), vu le 13 Déc. 2013, 19h, au théâtre La Vista, Montpellier.


D’après le roman en 2 parties de Miguel de Cervantes (1605 et 1615)

Adaptation et mise en scène : Matthieu Penchinat

Interprètes : Olivier Capelier (Sancho Pansa), Julia Malançon (Dulcinea et d’autres personnages), Christophe Pujol (Don Quichotte) et Benoit Ramos (Conteur)

  

VIVANT2-toiles-3

Costumes : Marcelle Guerrero

Genre : théâtre clownesque

Durée : 1h20

Public : tous à partir de 8 ans

 

Création 2013  (2è représentation)

 

Le BAO, collectif d'artistes créé en 2006, se fédère autour de projets très diversifiés allant de l’improvisation à la création de texte, pour tous ou pour jeunes publics. Ici, il entreprend une relecture d’un des plus grands textes de la littérature. Pour cette nouvelle pièce, une cinquantaine de spectateurs étaient présents à La Vista.

 

L'intrigue est connue :  Alonso Quijano, gentilhomme espagnol, devient obsédé par la lecture des romans de chevalerie qu'il finit par prendre pour la réalité. Il décide un jour de se faire chevalier errant, sous le nom de Don Quichotte, selle son vieux cheval Rossinante et se fait escorter d’un écuyer, Sancho Pansa, paysan naïf attiré par ses promesses. Ayant juré fidélité à Dulcinée du Toboso, paysanne jamais rencontrée, Don Quichotte part à la recherche d’aventures chevaleresques en redresseur de torts. Tantôt halluciné, tantôt en plein rêve, et négligeant les avis réalistes de Sancho, Don Quichotte se ridiculise, provoque des catastrophes, risque sa vie au cours de combats bien connus comme celui contre les moulins à vent. Dans la seconde partie du roman, la mort est souvent évoquée et les proches de Don Quichotte le mystifient pour le ramener à la raison et l'obliger à rester chez lui. Reconnaissant sa "folie", il meurt paisiblement dans son lit. Les nombreuses adaptations de ce roman se limitent souvent à la première partie, la plus riche en péripéties à potentiel comique.

 

Matthieu Penchinat adapte avec succès le roman dans sa totalité, surmontant la difficulté d'articuler deux parties de tonalités si différentes. Malgré quelques longueurs un peu gênantes (qui seront certainement revues au cours des futures représentations) il y a du rythme. Les scènes sélectionnées dans cette adaptation s'articulent à merveille grâce au rôle du conteur. Il s'adresse au public, mais est aussi interpellé, contredit ou malmené par les comédiens qui vont jusqu'à le chasser, pour imposer leur jeu de clown jusqu'aux limites de l'absurde. Au-delà du ressort comique, cet effet de mise en scène fait avancer l'intrigue tout en impliquant le public.

Le duo Quichotte-Pansa, contrasté et complice, est en perpétuelle tension ; que ce soit dans les conversations, les gestuelles, les mimiques ou dans le plus fort de l'action. Ainsi, l’épisode des moulins se réduit-il à la répétition des bonds et des chutes de Christophe Pujol, accompagnés par les lents mouvements de tête d'Olivier Capelier. On nous montre peu, mais tout est dit avec une concision burlesque hilarante.

Dans le jeu de Christophe Pujol, j'ai perçu la gravité du personnage incompris évoluant dans un entre-deux, poursuivant pathétiquement son rêve et se cognant dangereusement au réel. De son côté, Sancho, par ses craintes, offrait un miroir à mes appréhensions. Quant à Julia Malançon, elle illustre à travers plusieurs personnages inénarrables une vie paysanne où l’esprit chevaleresque n’a pas du tout cours, et c’est extrêmement drôle ! Ont aussi contribué à la réusssite de cette quasi-première, des costumes créatifs, une scénographie légère et une originalité dans la distribution des rôles (interchangeables !).

 

Avec une adaptation dynamique et ambitieuse, une mise en scène inventive et l'association originale de trois clowns et d'un conteur, cette toute jeune pièce me semble très prometteuse. D'un grand comique, ce Don Quichotte assez original fait découvrir les aspects attachants du héros et de son écuyer. Mais, entre les rêves et les cruels rappels à l’ordre de la réalité, n’est-ce pas un peu de notre vie dont il s’agit, tiraillés que nous sommes par le désir de vivre nos folies ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Catherine Polge - dans Spectacle Tout public
commenter cet article

commentaires