Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • www.vivantmag.fr
  • Le blog VivantMag vous offre une veille artistique régulière sur les créations de spectacles vivant en France. Il est destiné aux programmateurs réguliers ou occasionnels, aux compagnies, mais aussi aux spectateurs. Si vous souhaitez nous rejoindre pour chroniquer des spectacles, vous pouvez nous contacter sur le site.
  • Le blog VivantMag vous offre une veille artistique régulière sur les créations de spectacles vivant en France. Il est destiné aux programmateurs réguliers ou occasionnels, aux compagnies, mais aussi aux spectateurs. Si vous souhaitez nous rejoindre pour chroniquer des spectacles, vous pouvez nous contacter sur le site.

Bienvenue

Couv-cata2010 WebBonjour et bienvenue sur le blog de Vivantmag.
Vous y trouverez l'ensemble des commentaires de nos correspondants sur les spectacles qui ont été vus. Ce service est en ligne en accès libre depuis février 2007.
Si vous souhaitez prendre contact avec l'une des compagnies présentées, adressez nous un mail à blog@vivantmag.fr, nous vous adresserons rapidement leur coordonnées.
Découvrez sur le site www.vivantmag.fr, le catalogue des spectacles repérés... et l'ensemble des services de l'Association d'Aide à la Diffusion Interrégionale du Spectacle Vivant, l'AdAdiff.
Le Catalogue Vivant 2013/2014 des Spectacles repérés est disponible...
> Commande en ligne sur le site.

Rechercher

Mode d'emploi...

Avec plus de 1.200 spectacles commentés sur ce blog, les correspondants Vivantmag - AdAdiff, ne se posent pas en censeur du spectacle, loin de là. Nous souhaitons seulement faire partager un point de vue, forcément subjectif, sur les spectacles que nous voyons. Chaque retour de spectacle est ouvert à vos propres commentaires, et n'hésitez pas à en laisser car ils enrichissent ce travail d'échange et de partage d'informations.
Pour faciliter la lecture des spectacles, nous mettons désormais en place un picto permettant de donner notre avis général sur le spectacle. En voici le détail :
Décevant
Moyen
Pas mal...
Bien !
On adore !!! 

les spectacles du Off 2014

Découvrez tous les spectacles commentés par les correspondants de Vivantmag, et présents sur le Off 2014 d'Avignon. Certains ont été vus à leur création, en salle ou sur d'autres festivals, ou sur des précédentes éditions du Off. Grâce à un travail de veille artistique tout au long de l'année, l'Adadiff met à votre disposition son équipe de correspondants et vous permet de disposer d'un regard extérieur et indépendant pour faciliter votre choix. Commentaires ici...

1 juillet 2014 2 01 /07 /juillet /2014 12:25

la-megere-apprivoisee.pngSpectacle de la compagnie Les têtes de Bois (34), vu au théâtre La Vista (Montpellier - 34) le 16 novembre 2012.

Présent sur le Off 2013 et 2014

 

Tout Public à partir de 12 ans

Durée : 2 h 05

Nouvelle création

 

D’après : William Shakespeare

Adapté et mis en scène par : Mehdi Benabdelouhab

Avec : Valeria Emanuele, Laurence Landra, Maud Curassier, Pablo Facundo Melillo, Jean Bard, Grégory Nardella, Medhi Benabdelouhab

Musique de : Adil Kaced

VIVANT-3-COEURS-5.jpg

En prologue un comédien, sorte de Monsieur Loyal, précise les choix de  la compagnie pour mettre en scène cette adaptation en français, bien évidemment, de cette  pièce immortalisée dans le film de F. Zerrifelli en 1968 (interprété par Liz Taylor et Richard Burton). Il choisit dans le public un spectateur qui sera le Christopher Sly, manant ivrogne de  l’œuvre originale, et à qui l’histoire va être contée.

 

L’espace scénique est occupé par une belle structure de bois peinte en rose cérusé, réminiscence d’un tréteau de commedia dell’arte. Constitué d’éléments mobiles ajustables en fonction des scènes, cet espace présente une sorte de mezzanine/balcon surplombant l’entrée d’une demeure protégée par un rideau. Au bas se trouvent des éléments pouvant servir d’estrades, de tables, ou autres. Sur scène, le musicien Adil Kaced accompagne en live tout le spectacle.

Nous sommes à Padoue devant la maison de Baptista, père de deux filles à marier. La cadette, Bianca, est convoitée par deux prétendants : Hortensio et Gremio. Mais le père ne pourra consentir au mariage que lorsque sa fille aînée, l’irascible Catherina, sera mariée. Arrive  en ville le jeune seigneur Lucencio et son valet Tranio. Le jeune homme tombe éperdument amoureux de Bianca, dès qu’il l’aperçoit. Arrivent également Petruchio, gentilhomme désargenté, et son valet Grumio. Petruchio cherche femme à marier, de préférence riche. Son ami Hortensio lui suggère de demander la main de Catherina, ce qui lui permettrait d’épouser alors Bianca, non sans informer le bouillant Petruchio du caractère exécrable de la demoiselle, ce qui stimule encore davantage le bonhomme !

 

La rencontre entre Catherina et Petruchio est un réel affrontement. Il faut avouer que Valeria Emanuele et Grégory Nardella ont la fougue qui sied à ces deux personnages, et leur face à face n’est pas sans rappeler celui de Rosy Varte et Bernard Noël dans l’adaptation de Vitalie en 1964 (pour ceux en âge de s’en souvenir !). Non découragé, Petruchio décide de « mater » la belle. A peine marié, il  l’emmène sine die dans son domaine à Vérone, où il entreprend de la « dresser », lui infligeant les pires privations…  Pendant ce temps, le jeune Lucencio, déguisé en maître de philosophie, séduit la belle Bianca et l’épouse en secret. Hortensio, évincé, jette son dévolu sur une veuve qu’il épouse. A l’issue du « dressage », Petruchio et Catherina rentrent chez Baptista et retrouvent tous les protagonistes pour un dîner au cours duquel Petruchio parvient à prouver l’efficacité de ses méthodes pour amener une épouse au respect et à la dévotion envers son époux.

 

Si cette pièce a été taxée de misogynie, cette dernière scène y est probablement pour beaucoup. Elle fait l’apologie de l’épouse soumise à son seigneur et maître, soucieuse seulement de son bien être. La tirade de Catherina à l’adresse de ses congénères reflète, il faut bien le reconnaître, des  mœurs d’un autre temps… Je n’aurais pas trouvé choquant d’en rester au triomphe de l’amour entre deux êtres vrais, aux caractères bien trempés, et sur l’idée de la femme « conquise » par un homme à sa mesure, plutôt que « soumise » par la force. Plus de modernité certes, mais peut être moins de fidélité à l’œuvre originale… 


Cette deuxième (mais déjà bien ficelée) représentation publique de cette longue pièce en 5 actes (que la compagnie a réduite à 2h) était un pur bonheur ! Les costumes de Sonia Sivel sont  magnifiques, le jeu des comédiens est juste, et l’accompagnement musical est déjà tout un spectacle !  Bref, on ne s’ennuie pas une seconde et on retrouve la maîtrise et la qualité de travail déjà rencontrées dans d’autres créations de la compagnie : "Isabelle, Trois Caravelles, un Charlatan" et bien sûr,  "Volpone".

A noter que les Têtes de Bois ont fait  appel, sous forme de concours, à l’Ecole Supérieure des Métiers Artistiques de Montpellier pour la réalisation de l’affiche du spectacle, très réussie. Tous les projets proposés par les élèves font l’objet d’une exposition présentée dans le hall du théâtre La Vista.

Partager cet article

Repost 0
Published by cathy de Toledo - dans Spectacle Tout public
commenter cet article

commentaires