Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • www.vivantmag.fr
  • Site d'aide à la diffusion et à la programmation de spectacles vivants couvrant tous le grand Sud Est de la France, dédié aux programmateurs réguliers ou occasionnels, aux compagnies, mais aussi aux spectateurs.
  • Site d'aide à la diffusion et à la programmation de spectacles vivants couvrant tous le grand Sud Est de la France, dédié aux programmateurs réguliers ou occasionnels, aux compagnies, mais aussi aux spectateurs.

Bienvenue

Couv-cata2010 WebBonjour et bienvenue sur le blog de Vivantmag.
Vous y trouverez l'ensemble des commentaires de nos correspondants sur les spectacles qui ont été vus. Ce service est en ligne en accès libre depuis février 2007.
Si vous souhaitez prendre contact avec l'une des compagnies présentées, adressez nous un mail à blog@vivantmag.fr, nous vous adresserons rapidement leur coordonnées.
Découvrez sur le site www.vivantmag.fr, le catalogue des spectacles repérés... et l'ensemble des services de l'Association d'Aide à la Diffusion Interrégionale du Spectacle Vivant, l'AdAdiff.
Le Catalogue Vivant 2013/2014 des Spectacles repérés est disponible...
> Commande en ligne sur le site.

Rechercher

Mode d'emploi...

Avec plus de 1.200 spectacles commentés sur ce blog, les correspondants Vivantmag - AdAdiff, ne se posent pas en censeur du spectacle, loin de là. Nous souhaitons seulement faire partager un point de vue, forcément subjectif, sur les spectacles que nous voyons. Chaque retour de spectacle est ouvert à vos propres commentaires, et n'hésitez pas à en laisser car ils enrichissent ce travail d'échange et de partage d'informations.
Pour faciliter la lecture des spectacles, nous mettons désormais en place un picto permettant de donner notre avis général sur le spectacle. En voici le détail :
Décevant
Moyen
Pas mal...
Bien !
On adore !!! 

les spectacles du Off 2014

Découvrez tous les spectacles commentés par les correspondants de Vivantmag, et présents sur le Off 2014 d'Avignon. Certains ont été vus à leur création, en salle ou sur d'autres festivals, ou sur des précédentes éditions du Off. Grâce à un travail de veille artistique tout au long de l'année, l'Adadiff met à votre disposition son équipe de correspondants et vous permet de disposer d'un regard extérieur et indépendant pour faciliter votre choix. Commentaires ici...

9 novembre 2011 3 09 /11 /novembre /2011 08:54

La Compagnie Premier Acte, installée à Villeurbanne (69),  a présenté sa création 2011 sur la scène de la Rampe d’Echirolles (38). Nous étions à la représentation du mercredi 19 octobre 2011.

  premier acte le maitre de la pluie blog 01

- Tout public à partir de 9-10 ans
- Durée : 1h

 

Distribution :
- Adaptation du conte de Bénédicte Vilgrain
- Adapatation et mise en scène : Sarkis Tcheumlekdjian
- Jeu : Ophélie Begnis, Jennifer Cabassu, Clementine Jolivet et Claire Neel
- Musique originale : Gilbert Gandil
- Univers sonore : Bertrand Neyret
- Scénographie et costumes : Marie-Pierre Morel-Lab
- Masques : Marie Muyard
- Vidéo : Catherine Demeure
- Régie lumières : Pascal Krieg et Sébastien Béraud

 

 

VIVANT2-toiles-3.jpg

 

Il était une fois un palais crénelé d’étoiles, et dans ce palais vivait un Empereur qui pendant longtemps permit à son royaume d’être à l’abri de la sécheresse. Jusqu’au jour où celui-ci imagina avoir un pouvoir incommensurable sur le monde qui l’entourait, s’intéressant essentiellement aux filles et ne se préoccupant plus de veiller au fragile équilibre de la Terre. Et tout se dérégla, sans que revienne le printemps. Pour réparer sa bévue, il envoya alors Tch’e Song quérir une perle au fond de l’océan afin que les saisons retrouvent leur rythme.

En arrière-scène : une toile comme une aquarelle, un sol tendu de tissus blancs, des vêtements et des visages grèges. Immédiatement, nous sommes emmené(e)s dans un univers qui évoque l’Opéra chinois par la gestuelle empruntée, les costumes arborés et les sonorités de la langue. Les petites percus indiquent les changements de scènes, comme si nous tournions les pages d’un livre d’images.

Beau travail au plan des costumes et masques qui confèrent au spectacle une esthétique indéniablement poétique : une proposition gestuelle de valeur. Toutefois, nous n’avons pas été absolument transporté(e)s dans la proposition, éprouvant une gêne liée à la "traduction" quasi systématique des dialogues entre les personnages. N’eut-il pas mieux valu laisser davantage de place et de confiance aux gestes, notamment lorsque le héros traverse des paysages et fait des rencontres ? Y-avait-il absolue nécessité d’expliquer ce qui se passait ? Le public, même composé d’enfants, aurait peut-être mis du sens de lui-même. Du coup, les rebondissements de l’histoire n’ont pas véritablement fonctionné, du moins pour nous. Une certaine confusion quant à ce qui entraîne la décadence de l’empereur : sans le texte de présentation du spectacle, nous n’aurions pas forcément compris de quoi il s’agissait... Les difficultés tiennent probablement au genre du récit qui mêle beaucoup d’éléments philosophiques et symboliques qu’il ne nous est pas toujours aisé de décrypter.

Dès lors des questions subsistent :
- comment aborder l’épure d’un genre tout en la rendant accessible et compréhensible à un jeune public ?
- comment établir un rapport satisfaisant entre implicite et explicite ?

 

Web la Rampe : http://www.ville-echirolles.fr/sortir/larampe/larampe.html

Partager cet article

Repost 0
Published by Véronique Pédréro - dans Spectacle Jeune Public
commenter cet article

commentaires