Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • www.vivantmag.fr
  • Site d'aide à la diffusion et à la programmation de spectacles vivants couvrant tous le grand Sud Est de la France, dédié aux programmateurs réguliers ou occasionnels, aux compagnies, mais aussi aux spectateurs.
  • Site d'aide à la diffusion et à la programmation de spectacles vivants couvrant tous le grand Sud Est de la France, dédié aux programmateurs réguliers ou occasionnels, aux compagnies, mais aussi aux spectateurs.

Bienvenue

Couv-cata2010 WebBonjour et bienvenue sur le blog de Vivantmag.
Vous y trouverez l'ensemble des commentaires de nos correspondants sur les spectacles qui ont été vus. Ce service est en ligne en accès libre depuis février 2007.
Si vous souhaitez prendre contact avec l'une des compagnies présentées, adressez nous un mail à blog@vivantmag.fr, nous vous adresserons rapidement leur coordonnées.
Découvrez sur le site www.vivantmag.fr, le catalogue des spectacles repérés... et l'ensemble des services de l'Association d'Aide à la Diffusion Interrégionale du Spectacle Vivant, l'AdAdiff.
Le Catalogue Vivant 2013/2014 des Spectacles repérés est disponible...
> Commande en ligne sur le site.

Rechercher

Mode d'emploi...

Avec plus de 1.200 spectacles commentés sur ce blog, les correspondants Vivantmag - AdAdiff, ne se posent pas en censeur du spectacle, loin de là. Nous souhaitons seulement faire partager un point de vue, forcément subjectif, sur les spectacles que nous voyons. Chaque retour de spectacle est ouvert à vos propres commentaires, et n'hésitez pas à en laisser car ils enrichissent ce travail d'échange et de partage d'informations.
Pour faciliter la lecture des spectacles, nous mettons désormais en place un picto permettant de donner notre avis général sur le spectacle. En voici le détail :
Décevant
Moyen
Pas mal...
Bien !
On adore !!! 

les spectacles du Off 2014

Découvrez tous les spectacles commentés par les correspondants de Vivantmag, et présents sur le Off 2014 d'Avignon. Certains ont été vus à leur création, en salle ou sur d'autres festivals, ou sur des précédentes éditions du Off. Grâce à un travail de veille artistique tout au long de l'année, l'Adadiff met à votre disposition son équipe de correspondants et vous permet de disposer d'un regard extérieur et indépendant pour faciliter votre choix. Commentaires ici...

28 juillet 2014 1 28 /07 /juillet /2014 16:57

les-demi-freres-enchantent-nougaro.jpgHappyprod (75), Avignon Off 2014, théâtre Au coin de la Lune,  le 23.07 à 16h15


Avec : Laurent Conoir et Mehdi Bourayou (piano)

 

VIVANT-3-COEURS-5Genre : Spectacle musical

Durée : 1h10

Tout public à partir de 10 ans

 

Pour clôturer mon périple en Avignon, quelques chansons de Nougaro me paraissaient bienvenues. J’avais eu un petit aperçu des talents d’instrumentiste de Mehdi Bourayou qui intervenait dans « Mangez-le si vous voulez », d’après l’œuvre de Jean Teulé, pas franchement le même genre ! Alors, pourquoi pas ??

 

Surprise, ceci n’est pas un concert, enfin si, quand même, mais pas que !! Sur scène, un piano, au centre en fond de scène, un écran… Une première chanson du maître, servie par Laurent Conoir, belle voix, pantalon noir, chemise blanche, bref parfait.


Mais bien vite, alors que nous n’étions pas prévenus, nous apprenons que nous sommes embarqués avec, pour guide, Mehdi Bourayou dans une « RandoNougaro », sorte de nouveau concept qui n’est pas fait pour effrayer la randonneuse que je suis, mais qui demande quelques compétences techniques (atteindre la poésie des mots de Nougaro se mérite !) au rang desquelles une descente en rappel dans l’arbre généalogique de Nougaro, lampe frontale et mousquetons à la clé.

 

Et voilà que le concert devient un vrai spectacle qui met en scène, sans les dénaturer, un choix de chansons de Nougaro, pas systématiquement les plus connues. Nous assistons à la naissance d’un petit piano, modèle réduit qui sort des entrailles du grand, pour illustrer « Cécile, ma fille ». Laurent Conoir n’hésite pas à mouiller la chemise (croyez moi, le mot n’est pas usurpé !) et à se grimer d’incroyable façon, pour mettre en sketches « L’écran noir de mes nuits blanches » et, le must, « Amstrong je suis blanc de peau » qui nous amène directement au Vatican et qui, par un procédé technique, voit la transformation de Laurent Conoir, en noir... et sans jeu de mots !

 

Mais c’est surtout un vibrant hommage à l’écriture de Nougaro et au bon vivant qu'était Claude. La salle, comble, ne s'y est pas trompée, qui a ovationné debout les deux artistes. Je ne pouvais trouver meilleur spectacle pour quitter Avignon le cœur gai !

 

Cathy de Toledo

Partager cet article

Repost 0
Published by www.vivantmag.fr
commenter cet article

commentaires