Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • www.vivantmag.fr
  • Site d'aide à la diffusion et à la programmation de spectacles vivants couvrant tous le grand Sud Est de la France, dédié aux programmateurs réguliers ou occasionnels, aux compagnies, mais aussi aux spectateurs.
  • Site d'aide à la diffusion et à la programmation de spectacles vivants couvrant tous le grand Sud Est de la France, dédié aux programmateurs réguliers ou occasionnels, aux compagnies, mais aussi aux spectateurs.

Bienvenue

Couv-cata2010 WebBonjour et bienvenue sur le blog de Vivantmag.
Vous y trouverez l'ensemble des commentaires de nos correspondants sur les spectacles qui ont été vus. Ce service est en ligne en accès libre depuis février 2007.
Si vous souhaitez prendre contact avec l'une des compagnies présentées, adressez nous un mail à blog@vivantmag.fr, nous vous adresserons rapidement leur coordonnées.
Découvrez sur le site www.vivantmag.fr, le catalogue des spectacles repérés... et l'ensemble des services de l'Association d'Aide à la Diffusion Interrégionale du Spectacle Vivant, l'AdAdiff.
Le Catalogue Vivant 2013/2014 des Spectacles repérés est disponible...
> Commande en ligne sur le site.

Rechercher

Mode d'emploi...

Avec plus de 1.200 spectacles commentés sur ce blog, les correspondants Vivantmag - AdAdiff, ne se posent pas en censeur du spectacle, loin de là. Nous souhaitons seulement faire partager un point de vue, forcément subjectif, sur les spectacles que nous voyons. Chaque retour de spectacle est ouvert à vos propres commentaires, et n'hésitez pas à en laisser car ils enrichissent ce travail d'échange et de partage d'informations.
Pour faciliter la lecture des spectacles, nous mettons désormais en place un picto permettant de donner notre avis général sur le spectacle. En voici le détail :
Décevant
Moyen
Pas mal...
Bien !
On adore !!! 

les spectacles du Off 2014

Découvrez tous les spectacles commentés par les correspondants de Vivantmag, et présents sur le Off 2014 d'Avignon. Certains ont été vus à leur création, en salle ou sur d'autres festivals, ou sur des précédentes éditions du Off. Grâce à un travail de veille artistique tout au long de l'année, l'Adadiff met à votre disposition son équipe de correspondants et vous permet de disposer d'un regard extérieur et indépendant pour faciliter votre choix. Commentaires ici...

28 novembre 2011 1 28 /11 /novembre /2011 15:48

fabrice vigne les gietes blog 2011Nous connaissions déjà le texte des Giètes, pour lequel nous avions eu un "coup de coeur". Nous en avions entendu des extraits et nous avons appprécié d’avoir pu profité d’un moment auquel les écoutants étaient venue nombreux.

C’était le samedi 5 novembre 2011 à la P’tite Salle de Vizille (38) dans le cadre des 10 ans de la médiathèque, une initiative conjointe entre la médiathèque et le service culturel de la ville.

 

- Durée approximative : 1h30
- Public : à notre sens plutôt pour adultes et ados

 

Avec Fabrice Vigne et Christophe Sacchettini

 

 

VIVANT-3-COEURS-5.jpg

 

 

Les Giètes, c’est essentiellement un monologue, mais un monologue qui dialogue de toute évidence avec nous autres, les mortel(le)s, parce qu’"on meurt de la mort". Pas vrai ? Alors, en attendant qu’elle se pointe, y’a d’la vie, d’la vie dans la caboche, même quand le corps commence à se faire la malle et qu’on n’arrive plus à finir ses phrases... Les Giètes, c’est un ode à la roue des jours qui comptent, avec leurs petits bobos, leurs grincements de dents et un temps non révolu pour la révolte. Les Giètes, c’est un parcours avec Flaubert qui ne peut pas s’empêcher de la ramener de temps à autre. Parfois, le comique de situation(s) vire à l’incongruité et ça éloigne diablement le pathétique des situations. Le texte a du mordant, du chien, de l’humour et de la gravité, de l’ironie et de l’urgence ; il actionne raison et déraison pour lutter contre l’ennui. Les mots sont de chair, ils ne jouent pas la carte sordide de l’évitement et on aurait sacrément envie qu’ils résonnent dans ces lieux de villégiature pour que ceux-ci ne se résument pas à n’être qu’une ultime étape avant...

Fabrice Vigne "endosse" le costume du protagoniste, un vieux comme on dit, un vieux qui soliloque et que certains pourraient taxer à la hâte de gâteux. Par le regard et les gestes qui tremblent imperceptiblement. "Je résiste autant que je peux" dans ce "comme chez nous", même si "mes mots s’effacent aussi". Y’a ceux qui "partent", comme Michel, le voisin bientôt "remplacé" par une nouvelle, Brigitte qui l’a laissé tout seul et puis Brandon le petit fils qui s’en paie une belle tranche avec son grand-père. Il y a la lenteur et la déchéance, la confusion et la douleur, l’angoisse, les souvenirs et ce dont on voudrait bien garder.

Christophe Sacchettini est avant tout musicien : Dédale, Djal, Frères de Sac. Mais ici, il nous propose une autre approche, où ses touches instrumentales ( flûtes à bec, flûte harmonique, psaltérion, udu) composent avec ses interventions parlées.

Intérêt des croisements de voix, qui dédoublent le personnage ou encore le mettent en perspective. Ces deux-là ne se regardent pas spécialement durant la lecture mais ils avancent ensemble, côte à côte. Ils indiqueront que cette lecture à voix haute a une durée d’existence de 3 ans 1/2 et qu’on dirait bien que c’est la dernière. Why not ? Mais why tout court ? Etaient-ils ce matin-là "dans les giètes", dans ce temps en surplus avant que l’aventure s’achève ? A voir... Nous, venus nombreux, nous aurons bu ce moment avec délectation, et avec le plaisir d’avoir entendu un auteur qui est aussi un fameux lecteur. Que du bonheur !

Avec intérêt et presque une impatience, nous attendons que s’ouvre une autre aventure. A suivre.

 

 

Web Vizille : http://www.sortiravizille.com/

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Véronique Pédréro - dans Spectacle Tout public
commenter cet article

commentaires