Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • www.vivantmag.fr
  • Site d'aide à la diffusion et à la programmation de spectacles vivants couvrant tous le grand Sud Est de la France, dédié aux programmateurs réguliers ou occasionnels, aux compagnies, mais aussi aux spectateurs.
  • Site d'aide à la diffusion et à la programmation de spectacles vivants couvrant tous le grand Sud Est de la France, dédié aux programmateurs réguliers ou occasionnels, aux compagnies, mais aussi aux spectateurs.

Bienvenue

Couv-cata2010 WebBonjour et bienvenue sur le blog de Vivantmag.
Vous y trouverez l'ensemble des commentaires de nos correspondants sur les spectacles qui ont été vus. Ce service est en ligne en accès libre depuis février 2007.
Si vous souhaitez prendre contact avec l'une des compagnies présentées, adressez nous un mail à blog@vivantmag.fr, nous vous adresserons rapidement leur coordonnées.
Découvrez sur le site www.vivantmag.fr, le catalogue des spectacles repérés... et l'ensemble des services de l'Association d'Aide à la Diffusion Interrégionale du Spectacle Vivant, l'AdAdiff.
Le Catalogue Vivant 2013/2014 des Spectacles repérés est disponible...
> Commande en ligne sur le site.

Rechercher

Mode d'emploi...

Avec plus de 1.200 spectacles commentés sur ce blog, les correspondants Vivantmag - AdAdiff, ne se posent pas en censeur du spectacle, loin de là. Nous souhaitons seulement faire partager un point de vue, forcément subjectif, sur les spectacles que nous voyons. Chaque retour de spectacle est ouvert à vos propres commentaires, et n'hésitez pas à en laisser car ils enrichissent ce travail d'échange et de partage d'informations.
Pour faciliter la lecture des spectacles, nous mettons désormais en place un picto permettant de donner notre avis général sur le spectacle. En voici le détail :
Décevant
Moyen
Pas mal...
Bien !
On adore !!! 

les spectacles du Off 2014

Découvrez tous les spectacles commentés par les correspondants de Vivantmag, et présents sur le Off 2014 d'Avignon. Certains ont été vus à leur création, en salle ou sur d'autres festivals, ou sur des précédentes éditions du Off. Grâce à un travail de veille artistique tout au long de l'année, l'Adadiff met à votre disposition son équipe de correspondants et vous permet de disposer d'un regard extérieur et indépendant pour faciliter votre choix. Commentaires ici...

26 juillet 2014 6 26 /07 /juillet /2014 10:35

 les histoires de rosalieCompagnie Le Petit Théâtre (77), Avignon Off, théâtre Arto, tous les jours à 10h.

 

De Michel Vinaver

Adapté par Anne Marie Collin

Avec Sylvie Artel et André Loncin

 

vivant-3-toiles-4Durée 50 min

Tout public à partir de 5 ans

 

 

Un décor magnifique nous accueille…Cinq paravents de bois ajourés, couleur miel, de tailles différentes, délimitent l’espace scénique. L’éclairage derrière ces sortes de moucharabiehs confère une ambiance feutrée. Un très grand tapis persan couvre le sol, à jardin posés au sol des cadres anciens avec des photos d’hommes et de femmes fin XIXème/début XXème siècles. A cour, des bougies dans un grand bougeoir. Un miroir ovale genre psyché, un fauteuil bordeaux très usé et un petit siège bas complètent le décor. Nous sommes plongés dans une ambiance douce et désuète, qui n’attend que le conteur.


André Loncin, pantalon noir, chemise blanche, entre en scène. Plutôt "maître d’école", il nous entraîne dans ses souvenirs quand, enfant, sa grand-mère Rosalie, d’origine russe, lui faisait récit des aventures qu’elle avait elle-même vécues, car elle était une fillette très dissipée ! Tiens, il va nous en raconter quelques unes… ! Bientôt, sa mémoire le trahit. A moins que son esprit ne se mette à vagabonder ? Voilà que sa "babouchka", incarnée par une délicieuse Sylvie Artel, apparaît au milieu du public et vient l’aider à se souvenir… Elle a pourtant disparu il y a longtemps. Depuis, il est devenu père, puis grand-père, et c’est lui maintenant qui raconte des histoires à ses petits enfants…


Bien vite la grand-mère et le petit-fils retrouvent leur complicité d’antan, se taquinent, rient et, ensemble, racontent les bêtises que faisait Rosalie, comment elle avait mordu le docteur qui voulait lui faire une piqûre, comment elle avait grimpé sur le toit par caprice et mobilisé tout le monde pour la récupérer, etc. Emportés par leurs souvenirs, tous deux se retrouvent habillés en costume d’époque, dansant au son du violon et du piano, Rosalie évoquant sa propre mère, qu’elle aimait tant voir danser. Au terme de ces évocations nostalgiques, Babouchka doit repartir comme elle est venue, s’évaporer. Mais elle recommande à son petit-fils de ne pas être triste, nos aïeuls ne meurent jamais et continent d’exister dans un coin de notre mémoire…


On ne peut s’empêcher d’avoir le cœur gros en sortant de ce spectacle émouvant, dont le côté amusant ne saute pas immédiatement aux yeux. C’est plutôt un spectacle familial que véritablement un spectacle jeune public, l’âge minimum préconisé de 5 ans semble même un peu trop jeune si l’on considère que l’aspect narratif est important. Heureusement, la petite ressemblance qu’André Loncin a avec Bourvil, peut apporter une note de légèreté, mais ceci n’est valable que pour moi, cette impression étant très personnelle !!


Cathy de Toledo

Partager cet article

Repost 0
Published by Cathy de Toledo - dans Spectacle Tout public
commenter cet article

commentaires