Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • www.vivantmag.fr
  • Le blog VivantMag vous offre une veille artistique régulière sur les créations de spectacles vivant en France. Il est destiné aux programmateurs réguliers ou occasionnels, aux compagnies, mais aussi aux spectateurs. Si vous souhaitez nous rejoindre pour chroniquer des spectacles, vous pouvez nous contacter sur le site.
  • Le blog VivantMag vous offre une veille artistique régulière sur les créations de spectacles vivant en France. Il est destiné aux programmateurs réguliers ou occasionnels, aux compagnies, mais aussi aux spectateurs. Si vous souhaitez nous rejoindre pour chroniquer des spectacles, vous pouvez nous contacter sur le site.

Bienvenue

Couv-cata2010 WebBonjour et bienvenue sur le blog de Vivantmag.
Vous y trouverez l'ensemble des commentaires de nos correspondants sur les spectacles qui ont été vus. Ce service est en ligne en accès libre depuis février 2007.
Si vous souhaitez prendre contact avec l'une des compagnies présentées, adressez nous un mail à blog@vivantmag.fr, nous vous adresserons rapidement leur coordonnées.
Découvrez sur le site www.vivantmag.fr, le catalogue des spectacles repérés... et l'ensemble des services de l'Association d'Aide à la Diffusion Interrégionale du Spectacle Vivant, l'AdAdiff.
Le Catalogue Vivant 2013/2014 des Spectacles repérés est disponible...
> Commande en ligne sur le site.

Rechercher

Mode d'emploi...

Avec plus de 1.200 spectacles commentés sur ce blog, les correspondants Vivantmag - AdAdiff, ne se posent pas en censeur du spectacle, loin de là. Nous souhaitons seulement faire partager un point de vue, forcément subjectif, sur les spectacles que nous voyons. Chaque retour de spectacle est ouvert à vos propres commentaires, et n'hésitez pas à en laisser car ils enrichissent ce travail d'échange et de partage d'informations.
Pour faciliter la lecture des spectacles, nous mettons désormais en place un picto permettant de donner notre avis général sur le spectacle. En voici le détail :
Décevant
Moyen
Pas mal...
Bien !
On adore !!! 

les spectacles du Off 2014

Découvrez tous les spectacles commentés par les correspondants de Vivantmag, et présents sur le Off 2014 d'Avignon. Certains ont été vus à leur création, en salle ou sur d'autres festivals, ou sur des précédentes éditions du Off. Grâce à un travail de veille artistique tout au long de l'année, l'Adadiff met à votre disposition son équipe de correspondants et vous permet de disposer d'un regard extérieur et indépendant pour faciliter votre choix. Commentaires ici...

16 juillet 2013 2 16 /07 /juillet /2013 14:16

les-murs-ont-des-oreilles.jpgSpectacle de la compagnie Théâtre de l'Ultime (44)

 

d’après "Las Paredes Oyen" de Juan Ruiz de Alarcon (traduction libre d’Eduardo Manet)

vu au Collège de la Salle lors du festival Off d'Avignon 2013


Avec : Loïc Auffret, Julia Gomez, Delphy Murzeau, Fabrice Redor, Christine Peyssens,  François Praud  (ou Damien Reynal)

 

vivant-3-toiles-4Genre : théâtre

Tout public à partir de 10/12 ans

Durée 1 h 30    

 

 

 

La petite troupe de théâtre de Marius obtient enfin l’autorisation de monter la pièce « Les Murs ont des oreilles ». Le budget étant limité, il va falloir faire avec et cumuler les rôles. Précisément, Marius distribue les rôles… et ne fait pas que des heureux (ou heureuses !), certains rôles féminins devant être joués par des hommes, et inversement.

La scénographie s’appuie sur un tréteau du théâtre populaire digne de Molière (largement utilisé aussi dans la commedia dell’arte) avec trappes et coulisses sommaires. Pour les costumes, on puise dans la garde robe de la troupe et, surtout, les comédiens vont assurer le bruitage eux-mêmes, en direct et à tour de rôle, en fonction de la disponibilité que leurs laissent leurs rôles. Ce choix vaut à lui seul son pesant d’or, et l’on se retrouve plongé dans l’ambiance des séances de cinéma muet de l’époque, ce qui, eu égard au rythme effréné du spectacle, n’en est pas si éloigné !

 

Don Juan, gentilhomme vieillissant, pauvre, laid  et bossu, est sincèrement amoureux de Dona Ana, mais est sans espoir tant il est conscient de ses disgrâces. Don Mendo, coureur de jupons patenté (pour une fois le séducteur n’est pas Don Juan !), est lui beaucoup plus agressif dans sa manière de courtiser Dona Ana, mais ses intentions ne sont évidemment pas très louables. Enfin le duc, riche et un peu sot, est lui aussi séduit par la belle Dona Ana. L’amour, les stratagèmes et les mensonges vont révéler la véritable nature de chacun, et il n’est pas exclu que finalement Dona Ana accorde ses faveurs au moins privilégié sous l’injonction, il est vrai, de sa servante elle-même séduite par le valet de Don Juan…

 

L’adaptation de la pièce de Alarcon par Eduardo Manet fait la part belle au théâtre dans le théâtre ; l’effet de mise en abyme étant accentué par le fait que le rôle de Don Juan est attribué à  Alarcon lui-même, et par les nombreux allers/retours entre l’intrigue dans la pièce et les règlements de compte au sein des membres de la troupe. Les choix de mise en scène opérés par le Théâtre de l’Ultime sont parfois un peu osés, comme ce « promontoire » sur lequel se perchent les comédiens pour se défouler et hurler lorsque le besoin s’en fait sentir, ces bruitages qui fusent tous azimuts (et sont parfois même un peu incongrus), un comte et un Don Mendo qui prennent leur bain de concert et entièrement nus (pour ce qu’on peut en juger !)... Bref, une douce folie s’empare des comédiens jusqu’à faire capoter la représentation !

 

C’est extrêmement dynamique, et les comédiens mouillent la chemise pendant 1h30 dans un tourbillon où je les ai suivi avec le plus grand plaisir. Amateure depuis longtemps de théâtre de tréteaux, je ne pouvais qu’être séduite par cette joyeuse prestation !

 

Photo : Théâtre de l'Ultime

Partager cet article

Repost 0
Published by cathy de Toledo - dans Spectacle Tout public
commenter cet article

commentaires