Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • www.vivantmag.fr
  • Site d'aide à la diffusion et à la programmation de spectacles vivants couvrant tous le grand Sud Est de la France, dédié aux programmateurs réguliers ou occasionnels, aux compagnies, mais aussi aux spectateurs.
  • Site d'aide à la diffusion et à la programmation de spectacles vivants couvrant tous le grand Sud Est de la France, dédié aux programmateurs réguliers ou occasionnels, aux compagnies, mais aussi aux spectateurs.

Bienvenue

Couv-cata2010 WebBonjour et bienvenue sur le blog de Vivantmag.
Vous y trouverez l'ensemble des commentaires de nos correspondants sur les spectacles qui ont été vus. Ce service est en ligne en accès libre depuis février 2007.
Si vous souhaitez prendre contact avec l'une des compagnies présentées, adressez nous un mail à blog@vivantmag.fr, nous vous adresserons rapidement leur coordonnées.
Découvrez sur le site www.vivantmag.fr, le catalogue des spectacles repérés... et l'ensemble des services de l'Association d'Aide à la Diffusion Interrégionale du Spectacle Vivant, l'AdAdiff.
Le Catalogue Vivant 2013/2014 des Spectacles repérés est disponible...
> Commande en ligne sur le site.

Rechercher

Mode d'emploi...

Avec plus de 1.200 spectacles commentés sur ce blog, les correspondants Vivantmag - AdAdiff, ne se posent pas en censeur du spectacle, loin de là. Nous souhaitons seulement faire partager un point de vue, forcément subjectif, sur les spectacles que nous voyons. Chaque retour de spectacle est ouvert à vos propres commentaires, et n'hésitez pas à en laisser car ils enrichissent ce travail d'échange et de partage d'informations.
Pour faciliter la lecture des spectacles, nous mettons désormais en place un picto permettant de donner notre avis général sur le spectacle. En voici le détail :
Décevant
Moyen
Pas mal...
Bien !
On adore !!! 

les spectacles du Off 2014

Découvrez tous les spectacles commentés par les correspondants de Vivantmag, et présents sur le Off 2014 d'Avignon. Certains ont été vus à leur création, en salle ou sur d'autres festivals, ou sur des précédentes éditions du Off. Grâce à un travail de veille artistique tout au long de l'année, l'Adadiff met à votre disposition son équipe de correspondants et vous permet de disposer d'un regard extérieur et indépendant pour faciliter votre choix. Commentaires ici...

4 novembre 2013 1 04 /11 /novembre /2013 13:05

Panier-Piano.jpgSpectacle de La Familia Stirman (69), vu le dimanche 29 Septembre 2013 à la 2ème édition du Festiv'halles « Complètement Berges » de Saint-Gilles (30).

 

De et par Léonor Stirman.

 

vivant-3-toiles-4

 

Durée : 1 heure

Public : à partir de 7 ans

Genre : Théâtre/one woman show 

Création 2011

 

 

Seul en scène, un piano. Puis entre une pianiste, Golda Schmendrick. On pense assister à un récital... mais pas du tout. Elle nous convie à une conférence sur le piano classique ! La conférence débute, sérieuse. Mais à l'évocation de l'ancien professeur (et mentor) Ivan Gorevitch, une cheville se tord. Un premier faux pas dans ce qui s'annonçait comme un discours bien huilé ; un détail qui donne le ton et qui reviendra comme un gimmick à chaque évocation de l’amant perdu !

Puis très vite le public est interpellé. Il parait que tout le monde peut jouer de la musique, sauf que certains ont la fibre musicale, et d'autres non. Cette fibre musicale, Golda Schmendrik la jauge au toucher des mains ! Elle jettera son dévolu sur William, qui a l'air si doué. Elle lance alors une gageure : faire de William un pianiste virtuose le temps du spectacle, grâce à la méthode révolutionnaire que lui a transmise son maître. Mais, en se rapprochant de William, la pianiste va petit à petit nous dévoiler ses failles. Et plus elle devient triste, plus les gags deviennent drôles ! On apprend que Ivan Gorevitch l'a un jour abandonnée sur le quai d'une gare. Alors elle noie son chagrin dans la vodka. Le rimmel coule, le rouge à lèvre déborde et on oscille entre rire et larmes... jusqu'à la fin, avec une émouvante interprétation d'une chanson de Barbara. Golda Schmendrick est plus pathétique que jamais, mais si touchante ! Même les enfants, qui avaient un peu décroché, reviennent au silence ; ne sachant pas très bien si la pianiste s'est écroulée « pour de vrai ». Le charme a opéré.

 

La comédienne prend un risque certain en invitant un spectateur sur scène pour la plus grande partie de la représentation. Mais j'ai senti qu'elle maîtrisait cet exercice et y prenait même du plaisir. L'heureux élu n'est jamais mis mal à l'aise, au contraire. Elle le valorise et c'est toujours d'elle que l'on se moque ! Son humour et ses capacités de jeu avec le public (et donc d'improvisation) donnent à ce spectacle interactif une couleur originale et unique.

J'ai vraiment beaucoup aimé, j'ai ri et été émue. Je ne trouve d'ailleurs pas mieux que les mots de l'artiste pour parler de ce qu'elle a fait vivre au public en jouant avec lui. En créant une « vulnérabilité réciproque : aucun, d’un côté ni de l’autre de la rampe, n’est à l’abri ! On se toise, on se teste et, au final, on se donne beaucoup les uns aux autres ». Un spectacle généreux donc, comme la comédienne qui, après une heure seule en scène, est restée échanger avec un public avide de la rencontrer.

Partager cet article

Repost 0
Published by Marie-Pierre HUSSON - dans Spectacle Adultes
commenter cet article

commentaires