Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • www.vivantmag.fr
  • Site d'aide à la diffusion et à la programmation de spectacles vivants couvrant tous le grand Sud Est de la France, dédié aux programmateurs réguliers ou occasionnels, aux compagnies, mais aussi aux spectateurs.
  • Site d'aide à la diffusion et à la programmation de spectacles vivants couvrant tous le grand Sud Est de la France, dédié aux programmateurs réguliers ou occasionnels, aux compagnies, mais aussi aux spectateurs.

Bienvenue

Couv-cata2010 WebBonjour et bienvenue sur le blog de Vivantmag.
Vous y trouverez l'ensemble des commentaires de nos correspondants sur les spectacles qui ont été vus. Ce service est en ligne en accès libre depuis février 2007.
Si vous souhaitez prendre contact avec l'une des compagnies présentées, adressez nous un mail à blog@vivantmag.fr, nous vous adresserons rapidement leur coordonnées.
Découvrez sur le site www.vivantmag.fr, le catalogue des spectacles repérés... et l'ensemble des services de l'Association d'Aide à la Diffusion Interrégionale du Spectacle Vivant, l'AdAdiff.
Le Catalogue Vivant 2013/2014 des Spectacles repérés est disponible...
> Commande en ligne sur le site.

Rechercher

Mode d'emploi...

Avec plus de 1.200 spectacles commentés sur ce blog, les correspondants Vivantmag - AdAdiff, ne se posent pas en censeur du spectacle, loin de là. Nous souhaitons seulement faire partager un point de vue, forcément subjectif, sur les spectacles que nous voyons. Chaque retour de spectacle est ouvert à vos propres commentaires, et n'hésitez pas à en laisser car ils enrichissent ce travail d'échange et de partage d'informations.
Pour faciliter la lecture des spectacles, nous mettons désormais en place un picto permettant de donner notre avis général sur le spectacle. En voici le détail :
Décevant
Moyen
Pas mal...
Bien !
On adore !!! 

les spectacles du Off 2014

Découvrez tous les spectacles commentés par les correspondants de Vivantmag, et présents sur le Off 2014 d'Avignon. Certains ont été vus à leur création, en salle ou sur d'autres festivals, ou sur des précédentes éditions du Off. Grâce à un travail de veille artistique tout au long de l'année, l'Adadiff met à votre disposition son équipe de correspondants et vous permet de disposer d'un regard extérieur et indépendant pour faciliter votre choix. Commentaires ici...

2 mai 2013 4 02 /05 /mai /2013 18:19

Compagnie Pile ou Versa (05) pile-ou-versa-pelle-et-rateau.jpg

Vu à la Laiterie des Beaux-Arts (Montpellier) le 10 Mars à 17h

Mise en scène : Cie Pile ou Versa 

Musiciens-Comédiens :
Daniel Lawless, alias Snake Bronsky - Saxophone 
Etienne Ranger, alias Kenny Bowie - tuba
Gaël Boffard, alias Spike la Motta - percussions
Florian Labriet, alias Mojo Malone - soubassophone

Costumes :  Sandrine Toubon et Florian Labriet

Spectacle de rue, musico-théâtral
Tout public à partir de 5 ans

Création 2012 - 2013   

 

 vivant-3-toiles-4

 La compagnie Pile ou Versa, née en 1996, est un véritable théâtre ambulant qui s'implique dans les territoires où elle passe en proposant des spectacles sous chapiteau ou en plein air ainsi que des ateliers pouvant s'insérer dans des projets locaux. Burlesque, comique, musique et poésie font son quotidien.

 

Aujourd'hui nous assistons à une version pour salle de ce spectacle de rue.

Voilà que déboule sur scène un groupe de Glam-rock bien typé : quatre vedettes excentriques « issues de la scène de Las Francisco et San Vegas », qui "se sont pris des râteaux à la pelle" ! Perruques noires ébouriffées et décorées d’une pelle ou d’un rateau de plage blanc, maquillage charbonné dessiné façon "hard-zombies", longues vestes vert cru cloutées, bottines assorties et pantalons noirs. Spike La Motta la nymphette du groupe, jupe courte et collants résille déchirés porte ses percussions d'un air menaçant. L’allure furibonde et la démarche offensive, ils vont tous quatre nous en démontrer.

 

Ils sont très drôles et ça démarre fort, pour ne pas faiblir, sur un rythme soutenu. Snake Bronsky empoigne un micro grésillant pour nous débiter en anglais-français une présentation peu audible dont on saisit un mot par-ci par-là, pendant que ses trois comparses prennent des poses avant d'attaquer le concert. Et c'est un spectacle incroyablement comique avec une succession d'interruptions cocasses. De Mojo Malone qui se met à nous raconter tranquillement ses difficultés à mélanger les céréales et le lait le matin, à Spike La Motta qui s'échappe de scène pour déclarer à un spectateur qu'il est son type d'homme et Kenny Bowie qui propose des effets spéciaux plutôt simplistes, sans oublier le micro qui ne s'arrange pas... voilà-t-il pas qu'au milieu du spectacle ces quatre grandes vedettes capricieuses exigent qu'on leur porte à boire... et ça redémarre de plus belle ! Quand l'un des musiciens "décroche" ou file dans la salle, les autres le rappellent à l'ordre par de sonores "Hey stop it", ou "Come back here".

 

Tous quatre sont très doués comme clowns, mais sont aussi des musiciens de qualité ! La musique est rythmée et décoiffante, mais difficile à définir je l'avoue, entre fanfare-rock et rock-fanfare, avec en prime un beau solo de batterie qui a fait virevolter les couettes de Spike La Motta. "On est tous des zombies", repris en choeur par le public termine le spectacle. Les jeunes enfants présents ce soir ont dansé avec enthousiasme, parfois emportés dans les bras d'un des "rockers" passant par là. Les spectateurs étaient hilares. Démonstration est faite que ce spectacle passe bien dans une petite salle de cabaret avec une bonne acoustique et ménageant une proximité entre spectateurs et comédiens car beaucoup d'échanges se font entre la scène et la salle.

 

J'ai été emballée par ce spectacle plein de bonne humeur qui allie musique, cirque et théâtre. Il s'adresse à un public de tous âges appréciant les bonnes fanfares, le rock tous styles, l'humour parodique, les comédies déjantées.

 

La laiterie des beaux arts, c'est ici.

Partager cet article

Repost 0
Published by Catherine Polge - dans Spectacle Tout public
commenter cet article

commentaires