Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • www.vivantmag.fr
  • Site d'aide à la diffusion et à la programmation de spectacles vivants couvrant tous le grand Sud Est de la France, dédié aux programmateurs réguliers ou occasionnels, aux compagnies, mais aussi aux spectateurs.
  • Site d'aide à la diffusion et à la programmation de spectacles vivants couvrant tous le grand Sud Est de la France, dédié aux programmateurs réguliers ou occasionnels, aux compagnies, mais aussi aux spectateurs.

Bienvenue

Couv-cata2010 WebBonjour et bienvenue sur le blog de Vivantmag.
Vous y trouverez l'ensemble des commentaires de nos correspondants sur les spectacles qui ont été vus. Ce service est en ligne en accès libre depuis février 2007.
Si vous souhaitez prendre contact avec l'une des compagnies présentées, adressez nous un mail à blog@vivantmag.fr, nous vous adresserons rapidement leur coordonnées.
Découvrez sur le site www.vivantmag.fr, le catalogue des spectacles repérés... et l'ensemble des services de l'Association d'Aide à la Diffusion Interrégionale du Spectacle Vivant, l'AdAdiff.
Le Catalogue Vivant 2013/2014 des Spectacles repérés est disponible...
> Commande en ligne sur le site.

Rechercher

Mode d'emploi...

Avec plus de 1.200 spectacles commentés sur ce blog, les correspondants Vivantmag - AdAdiff, ne se posent pas en censeur du spectacle, loin de là. Nous souhaitons seulement faire partager un point de vue, forcément subjectif, sur les spectacles que nous voyons. Chaque retour de spectacle est ouvert à vos propres commentaires, et n'hésitez pas à en laisser car ils enrichissent ce travail d'échange et de partage d'informations.
Pour faciliter la lecture des spectacles, nous mettons désormais en place un picto permettant de donner notre avis général sur le spectacle. En voici le détail :
Décevant
Moyen
Pas mal...
Bien !
On adore !!! 

les spectacles du Off 2014

Découvrez tous les spectacles commentés par les correspondants de Vivantmag, et présents sur le Off 2014 d'Avignon. Certains ont été vus à leur création, en salle ou sur d'autres festivals, ou sur des précédentes éditions du Off. Grâce à un travail de veille artistique tout au long de l'année, l'Adadiff met à votre disposition son équipe de correspondants et vous permet de disposer d'un regard extérieur et indépendant pour faciliter votre choix. Commentaires ici...

23 juillet 2014 3 23 /07 /juillet /2014 16:55

rhapsodiesSpectacle de Sylvain Levey, vu le 20 Juillet 2014, au Grenier A Sel, Avignon.

Auteur :  Sylvain Levey

Metteur en scène : Laurent Maindon

Interprètes : Ludivine Anberree, Ghyslain Del Pino, Christophe Gravouil, Laurence Huby, Yann Josso, Nicolas Sansier.


VIVANT2-toiles-3Genre : théâtre

Durée : 1h15

Public : à partir de 13 ans


 

Je ne savais pas que "Rhapsodies" entrait dans la Trilogie Asphalt Jungle (+ Au pays des.) de Sylvain Levey, également jouée par le Théâtre du Rictus, et c’est donc hors contexte de cette aventure et sans avoir vu les 2 précédentes pièces que j’ai découvert ce spectacle, choisi pour le texte de Levey.

"Rhapsodies" raconte ce que l’on imagine être l’envers du décor de la téléréalité contemporaine et dénonce ses acteurs sans scrupule, ses participants naïfs, et ses étapes de bidonnage et de fabrication.
Si je m’y connais assez bien en programmation moisie de TF1, il peut même s’agir du reportage télé "Confessions Intimes" (ici renommé : "Secret’s Double"), dont le but est d'exposer le quotidien d'un couple rencontrant un problème (conjoint jaloux, possessif ; dans le texte de Sylvain Levey : le désir d’un enfant, mais uniquement chez l’un des 2 personnages). La vie de ce couple au quotidien est exposée dans un mini-reportage. Chaque protagoniste (des comédiens ?) se confie également seul(e) devant la caméra.

On retrouve tout l’univers des reportages télé véreux qui envahissent nos écrans. Les producteurs, les coachs, les présentateurs, les directeurs de casting et, face à eux, 2 êtres dont on ne sait plus s’ils sont vrais ou s’ils interprètent, à qui l’on demande toujours plus, de se dévoiler, de se mettre à nu, de raconter des histoires entièrement cousues. Le prix à payer pour un quart d’heure de gloire.

Dans "Secret Story 2014" qui démarre au même moment sur nos écrans, on nous présente un faux couple marié à Las Vegas "par hasard", "pour avoir un secret".
Levey tape dans le mille avec son faux couple amoureux contraint de faire croire - pour passer à l’écran - que l’un d’eux, seulement, aimerait un enfant.

Le public est évidemment conscient de la supercherie, les candidats à ce genre d’émission absurdes sont interchangeables à l’infini, malléables, fabriqués de toute pièce jusqu’au bout des ongles, des comédiens qui, à la demande de la production, vont jusqu'à rejouer 4 ou 5 fois des séquences, et transformer intégralement leur reality-vie.

En avril 2013, l'humoriste Rémi Gaillard avait piégé les producteurs de l'émission "Confessions Intimes" afin de dénoncer les séquences bidonnées, les participants manipulés, les SMS d’instruction envoyés par la production à ses candidats durant le tournage. On est dans le même univers.

Sylvain Levey porte un regard lucide sur la téléréalité et ses coulisses. Sur la nudité de ses candidats à de fausses réalités. Son texte est un support pédagogique incontournable, pour ainsi dire "documentaire" de l’envers du décor, comme un "Confessions Intimes" sur le sujet.

Sans avoir toutes les réponses sur les coulisses de ces émissions ou sur les mises en abîme de candidats qui, on le sait bien, ne remonteront parfois jamais la pente, la jeunesse semble s’autocondamner au traitement par l’absurde, par la perversion et par la fiction. L’auteur nous laisse nous défendre seuls avec ce sujet.

Francis Lalanne (également présent sur le festival) a beau dire qu’il a été "complètement emballé, [et que ] c'est le meilleur spectacle [qu’il a] vu depuis 10 ans [parce qu’il a] connu un ami qui a été détruit par la télévision et [qu’il a] vraiment été touché », je reste pour ma part un peu plus circonspecte sur les choix de mise en scène de Laurent Maindon, que j’aurais voulus plus percutants, mieux installés dans un univers à la mesure des proportions démesurées que prend la téléréalité dans notre monde, avec des cages dorées perchées sur les toits des studios de télé, des décors ultra modernes, des caméras cachées.

Un bon sujet pour le prochain BEP de français.
(Au Bac on regarde plutôt le foot, et à 40 ans Allô Allô Nabilla. Enfin, quand on regarde la télé).

 

Danielle Krupa / www.allez-zou.fr/

Partager cet article

Repost 0
Published by Danielle Krupa - www.allez-zou.fr
commenter cet article

commentaires