Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Profil

  • www.vivantmag.fr
  • Le blog VivantMag vous offre une veille artistique régulière sur les créations de spectacles vivant en France. Il est destiné aux programmateurs réguliers ou occasionnels, aux compagnies, mais aussi aux spectateurs. Si vous souhaitez nous rejoindre pour chroniquer des spectacles, vous pouvez nous contacter sur le site.
  • Le blog VivantMag vous offre une veille artistique régulière sur les créations de spectacles vivant en France. Il est destiné aux programmateurs réguliers ou occasionnels, aux compagnies, mais aussi aux spectateurs. Si vous souhaitez nous rejoindre pour chroniquer des spectacles, vous pouvez nous contacter sur le site.

Bienvenue

Couv-cata2010 WebBonjour et bienvenue sur le blog de Vivantmag.
Vous y trouverez l'ensemble des commentaires de nos correspondants sur les spectacles qui ont été vus. Ce service est en ligne en accès libre depuis février 2007.
Si vous souhaitez prendre contact avec l'une des compagnies présentées, adressez nous un mail à blog@vivantmag.fr, nous vous adresserons rapidement leur coordonnées.
Découvrez sur le site www.vivantmag.fr, le catalogue des spectacles repérés... et l'ensemble des services de l'Association d'Aide à la Diffusion Interrégionale du Spectacle Vivant, l'AdAdiff.
Le Catalogue Vivant 2013/2014 des Spectacles repérés est disponible...
> Commande en ligne sur le site.

Rechercher

Mode d'emploi...

Avec plus de 1.200 spectacles commentés sur ce blog, les correspondants Vivantmag - AdAdiff, ne se posent pas en censeur du spectacle, loin de là. Nous souhaitons seulement faire partager un point de vue, forcément subjectif, sur les spectacles que nous voyons. Chaque retour de spectacle est ouvert à vos propres commentaires, et n'hésitez pas à en laisser car ils enrichissent ce travail d'échange et de partage d'informations.
Pour faciliter la lecture des spectacles, nous mettons désormais en place un picto permettant de donner notre avis général sur le spectacle. En voici le détail :
Décevant
Moyen
Pas mal...
Bien !
On adore !!! 

les spectacles du Off 2014

Découvrez tous les spectacles commentés par les correspondants de Vivantmag, et présents sur le Off 2014 d'Avignon. Certains ont été vus à leur création, en salle ou sur d'autres festivals, ou sur des précédentes éditions du Off. Grâce à un travail de veille artistique tout au long de l'année, l'Adadiff met à votre disposition son équipe de correspondants et vous permet de disposer d'un regard extérieur et indépendant pour faciliter votre choix. Commentaires ici...

13 janvier 2007 6 13 /01 /janvier /2007 16:44

Compagnie "Prise de Pied", vue dans le cadre du Festival région en Scène au Scarabée, à Chambéry, le 2 novembre 2006.

Nouveau Cirque

Ce spectacle trés doux nous emporte dans un jeu où comédie et cirque se mélent tout en délicatesse, de façon trés chorégraphiée.  On y parle de relations humaines et d'échange, sans que cela soit téléguidé. L'échange autour de la pomme est rytmé, l'accordéon apporte une note intemporelle et le jeu de la balançoire nous renvoie à nos souvenirs d'enfance et de découverte. Enfin le jeu avec les ombres, sur une grande toile blanche tendue au milieu de la structure est à la fois drôle et émouvant, avec une belle maitrise de la technique. Cette jeune compagnie Lyonnaise a démarré en flêche et risque de faire parler d'elle.

 

 

Repost 0
Published by Eric Jalabert - dans Spectacle Jeune Public
commenter cet article
9 janvier 2007 2 09 /01 /janvier /2007 09:28

La compagnie Magenta (34) dans le cadre d'un spectacle de fin d'année au rectorat de Montpellier.

Un spectacle pour enfants inspiré du Magicien d'Oz, qui nous laisse un peu sur notre faim. Certes l'histoire fonctionne bien et les enfants même en bas age arrivent à suivre son déroulement, bien sûr, il y a un travail sur les costumes et on reconnaît bien chaque personnage, mais il ne ressort aucune magie de ce spectacle d'une heure, dont pourtant on pourrait attendre davantage.

Il n'y a pas de rythme, il y a des longueurs et il m'a semblé même que l'on prenait un peu les enfants pour des idiots ! Les quelques passages chantés auraient mérité d'être fait en play-back, alors que la compagnie propose plusieurs spectacles musicaux. Peut-être un mauvais jour ?

Néanmoins, il a rencontré un bon accueil devant une salle comble, puisqu'il a été présenté en spectacle de fin d'année aux enfants du personnel du rectorat de Montpellier. 

Repost 0
Published by Eric Jalabert - dans Spectacle Jeune Public
commenter cet article
30 juin 215 5 30 /06 /juin /215 23:56

ASuivre.jpg

Présent sur le Off 2015

Spectacle de la Compagnie "Bonus and Clyde" (Chargé de prod A2 Production), vu le 18/11/ 2014 à la Comédie de Paris.

De : Isabeau de R.

Par : Isabeau de R.

Mise en scène : Hélène Serres

 

VIVANT2-toiles-3Genre : One woman show

Public : Adulte

Durée : 1h30

 

Moi qui ne suis guère amatrice de one man show, le spectacle A suivre ! d’Isabeau de R. a su me séduire par sa recherche indéfectible de sens et la justesse de son jeu.

 

Isabeau de R. ouvre son spectacle en nouveau Diafoirus qui débite en latin les règles d’usage au théâtre à savoir l’extinction totale des iphone, ipod, ipad et autre res technicum. Cette énumération oblige à quelques entorses langagières et pose la problématique du spectacle. Si en 2014, on n’en n’est plus à parler la langue de Cicéron, sait-on toujours pour autant parler et écrire la langue de Molière ? Car aux yeux d’Isabeau de R., la langue est la première victime symptomatique des dérives de la modernité.

Isabeau de R. défend sa thèse en alternant deux types de sketches. Les premiers brossent en trois tableaux chronologiques l’évolution de nos rapports à l’éducation de nos enfants, à l’école, à la fumette, au médecin. La même scène est rejouée à trois époques différentes, depuis cette ère antédiluvienne -1975- où « les femmes avaient encore du poil au cul » jusqu’à un hypothétique 2020 où, ma bonne dame, tout fout l’camp ! A commencer par le langage et la littérature qui se délitent sous nos yeux dans un pastiche d’émission littéraire, joué en trois temps distincts et qui rythme la soirée.

Le deuxième type de sketches s’attaque directement aux symboles de la modernité : l’émission télé voyeuriste et décervelante, le portable qui flingue tout tête à tête, l’obsession contemporaine de trouver de nouvelles appellations. Le sketch sur les caissières transformées en hôtesses de caisse offre à Isabeau de R. l’occasion d’une belle envolée lyrique pleine d’inventions verbales.

 

On peut ne pas être entièrement d’accord avec le propos quelque peu décliniste et parfois convenu. Mais on ne peut que rire à certaines situations qui en agacent plus d’un à commencer par ces toubibs qui, retranchés derrière leur ordi, vous expédient en 10 minutes sans même vous ausculter, sous prétexte de remplir votre dossier médical.

Surtout, le rire ne fonctionne que si l’on sait rire aussi de soi. Isabeau de R. revendique absolument son côté réac. Dans ce registre, je préfère largement au slam de la réac la dernière scène du spectacle : « avant, les vieux cons, c’étaient les autres, mais ça, c’était avant », dit-elle en rajustant ses loupes.

Le spectacle d’Isabeau de R. n’est pas un spectacle outrancier mais un spectacle sur l’outrance : à la vulgarité du monde, elle répond avec une certaine poétique (le sketch en rappel sur la rencontre amoureuse du parisien est, à ce titre, un petit bijou) ; à l’agressivité de la société, elle oppose la complicité avec son public ; à la recherche effrénée de la vanne qui caractérise trop souvent les one man show, elle privilégie une forme moins hilarante mais ô combien plus profonde.

 

Catherine Wolff

(crédits photo : www.90c.fr /B. Perroud)

Repost 0
Published by Catherine Wolff - dans Spectacle Adultes
commenter cet article
3 juillet 15 3 03 /07 /juillet /15 01:00

http://audreyvernon.com/data/images/AudreyChagrinDamour-LaNouvelleSeine2014-tn.jpg

Présent sur le Off 2015

Joue également dans le cadre de Destination Démocratie son spectacle "comment épouser un milliardaire" le jeudi 9 juillet au Tri Postal à 16h00 pour une date unique.

Spectacle d'Audrey Vernon, vu et entendu le 28 septembre 2014, à la Péniche de la Nouvelle Seine, Paris.

 

vivant-3-toiles-4Genre : seule en scène

Public : tout public (ayant connu au minimum une brisure de coeur)

Durée : 1h15 (?)

 

Encore en plein chagrin d'amour, Audrey monte sur scène pour jouer Phèdre, la tragédie classique de Racine. Malgré ce récent revers sentimental, Audrey est forte. Il y a peu de temps c'était même une championne. Une championne de déni. Mais elle a passé cette phase et désormais elle se soulage de ce qu'elle a sur le coeur. Elle s'explique, se raconte, s'interroge : à quoi ça sert d'aimer ? Elle s'épanche tellement que les autres comédiens l'ont lâchée. Reste Georges, le souffleur, qui lui fait répéter ses répliques.

 

Au fil des digressions de la pauvre Audrey, la tragédie avance. Même si son malheur la perturbe, la comédienne sait son texte. Elle connaît la fin de l'histoire. Seulement, elle ne veut pas que Phèdre meure ! Elle voudrait que Phèdre et Bambi finissent bien et qu'elle même connaisse à nouveau l'insouciance. Survoltée de désespoir, elle interroge Racine, Freud, les philosophes, les chauffeurs de taxi. Comment faire pour être heureuse tout le temps, en dépit de la météo ? Est-ce que ce n'est pas de la chimie tout ça ? Sa cousine neurobiologiste confirme : l'amour c'est de la drogue, point barre. Alors, comment se sevrer, s'en sortir et réapprendre à vivre ? Faire appel à un guérisseur, à un amoureulogue, à Doctissimo ? entamer une psychothérapie ?... ou écrire une pièce de théâtre ?

 

A quelque chose le malheur d'Audrey est bon : à écraser une petite larme (de rire). Bien sûr on a souffert, bien sûr on a perdu son temps au changement d'heure, et c'est terrible. Mais le soleil reviendra. Ciao l'amour et à bientôt.

 

Loïc D.

Repost 0
3 juillet 15 3 03 /07 /juillet /15 01:00

Satane-Mozart.jpg

Présent sur le Off 2015

Spectacle de la compagnie Swing-Homme. Vu le 23 juillet au festival Avignon Off 2014 à l'Espace ALYA à 22h10.

Avec : Jeremy Bourges, Pierre Bernon, Benoit Marot, Jeremi Proietti 
Metteur en scène : Jean Marie Lecoq 

 

VIVANT-3-COEURS-5Genre: Humour musical

Tout public

Durée : 1h10

 

Création 2014

 

C'est avec grand bonheur que j'ai découvert ces virtuoses en 2012 pour le spectacle "Beethoven ce Manouche" joué alors dans une petite salle, qui par le bouche à oreille fut vite pleine. Ils obtiennent avec ce spectacle (et ce n'est que largement mérité) le prix du Off en 2013. Pour Satané Mozart , Création  2014, ils nous reviennent, en pleine forme, souriants et généreux, dans une salle beaucoup plus spacieuse et... comble !

La présence du comédien-danseur Jéréli Proietti, nouveauté de cette création, apporte au spectacle de la poésie et une présence scénique incomparable. Il signe de plus la diabolique création lumière et dirige la régie depuis la scène tel un chef d'orchestre méphistophélique.

Le spectacle ainsi  théatralisé, à la qualité musicale exceptionnelle et à la tonalité  burlesque, noue une communication exceptionnellle avec un public familial comblé et conquis.

Comédiens et musiciens nous reviennent plus nombreux et dépoussiérent élégamment l'académisme musical trop longtemps resté figé, leurs talents leur permettant de s'extraire des cadres établis. Ces jeunes gens ne sont pas seulement de talentueux musiciens, leurs propositions musicales, leurs improvisations respirent l'ouverture d'esprit et la générosité. Ils rayonnent sur scène. Aujourd'hui, ils jouent d'une multiplicité d'instruments , guitare accoustique/électrique, piano, contrebasse, mandoline, banjo. Ils assaisonnent la musique de Mozart avec du jazz new Orléans et font, au cours du spectacle, de nombreux clins d'oeil à d'autres musiques, pour le plus grand bonheur d'un public résolument enchanté. L' interprétation d'oeuvres classiques  laisse la part belle à l'improvisation, à des ouvertures surprenantes et réussies. Des variations sur "délivrance" au banjo seul, puis  avec piano et contrebasse, sont jouées avec délectation à quatre mains : la contrebasse à l'horizontale sur les genoux, pour mon plus grand enchantement !

 

A quatre musiciens sur scène, leur proposition reste toujours l'exigeance artistique et la complicité musicale. Ils s'avèrent tous excellents. Cette compagnie continue de confondre pour le bonheur de tous, le travail et le plaisir.

Une proposition moins intimiste,  plus "osée", créative  qui sied bien pour cette deuxième création à la Compagnie "Swing'Hommes". Le spectacle est orchestré à la mise en scène par Jean Marie lecoq, à l'insondable expérience et la scénographie élaborée apporte un cadre inespéré aux service des idées abracadabrantes de nos musiciens foldingues.

De l'humour musical, au niveau musical tip top !

Merci à vous pour avoir osé sortir ces compositeurs sacrés de leur pied d'estale et de démontrer aux enfants comme aux adultes, combien il peut être beau, riche et créatif, de mélanger les genres.

 

Un coup de coeur pour ces joviaux phénomènes au talent rare !

Bravo !

Lydie Gisèle Brogi 

Repost 0
Published by Lydie-Gisèle Brogi - dans Spectacle Tout public
commenter cet article