Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Profil

  • www.vivantmag.fr
  • Le blog VivantMag vous offre une veille artistique régulière sur les créations de spectacles vivant en France. Il est destiné aux programmateurs réguliers ou occasionnels, aux compagnies, mais aussi aux spectateurs. Le blog est édité par l'association Adadiff Casi, dédié au spectacle vivant et à la médiation culturelle. Si vous souhaitez nous rejoindre pour chroniquer des spectacles, vous pouvez nous contacter sur le site ou par mail à contact@vivantmag.fr
  • Le blog VivantMag vous offre une veille artistique régulière sur les créations de spectacles vivant en France. Il est destiné aux programmateurs réguliers ou occasionnels, aux compagnies, mais aussi aux spectateurs. Le blog est édité par l'association Adadiff Casi, dédié au spectacle vivant et à la médiation culturelle. Si vous souhaitez nous rejoindre pour chroniquer des spectacles, vous pouvez nous contacter sur le site ou par mail à contact@vivantmag.fr

Bienvenue

Couv-cata2010 WebBonjour et bienvenue sur le blog de Vivantmag.
Vous y trouverez l'ensemble des commentaires de nos correspondants sur les spectacles qui ont été vus. Ce service est en ligne en accès libre depuis février 2007.
Si vous souhaitez prendre contact avec l'une des compagnies présentées, adressez nous un mail à blog@vivantmag.fr, nous vous adresserons rapidement leur coordonnées.
Découvrez sur le site www.vivantmag.fr, le catalogue des spectacles repérés... et l'ensemble des services de l'Association d'Aide à la Diffusion Interrégionale du Spectacle Vivant, l'AdAdiff.
Le Catalogue Vivant 2013/2014 des Spectacles repérés est disponible...
> Commande en ligne sur le site.

Rechercher

Mode d'emploi...

Avec plus de 1.200 spectacles commentés sur ce blog, les correspondants Vivantmag - AdAdiff, ne se posent pas en censeur du spectacle, loin de là. Nous souhaitons seulement faire partager un point de vue, forcément subjectif, sur les spectacles que nous voyons. Chaque retour de spectacle est ouvert à vos propres commentaires, et n'hésitez pas à en laisser car ils enrichissent ce travail d'échange et de partage d'informations.
Pour faciliter la lecture des spectacles, nous mettons désormais en place un picto permettant de donner notre avis général sur le spectacle. En voici le détail :
Décevant
Moyen
Pas mal...
Bien !
On adore !!! 

les spectacles du Off 2014

Découvrez tous les spectacles commentés par les correspondants de Vivantmag, et présents sur le Off 2014 d'Avignon. Certains ont été vus à leur création, en salle ou sur d'autres festivals, ou sur des précédentes éditions du Off. Grâce à un travail de veille artistique tout au long de l'année, l'Adadiff met à votre disposition son équipe de correspondants et vous permet de disposer d'un regard extérieur et indépendant pour faciliter votre choix. Commentaires ici...

28 juin 2021 1 28 /06 /juin /2021 10:12

 

Conférence de presse de la Fédération des Théâtres Indépendants d’Avignon – En ligne - Avignon (84000) - Vendredi 25 juin 2021 (10h)

À moins de deux semaines du lancement du Festival OFF 2021, la FTIA a donné sa conférence de presse sur les trois points clés de cette première édition post-COVID du OFF :

  • Les questions autour du protocole sanitaire exigé
  • Le Festival OFF d’un point de vue économique
  • Les partenariats mis en place par la FTIA

 

        Le protocole sanitaire

La prise en compte de la crise sanitaire sera essentielle durant tout le Festival. Les théâtres devront mettre les moyens au niveau de la protection contre la COVID. La crainte de l’éclosion d’un cluster est réelle et pourrait mettre en péril le Festival 2021. Le protocole sanitaire sera donc strict. Les objectifs sont de renforcer les actions de prévention tel que le dépistage. En effet, les compagnies sont incitées à se faire tester de manière hebdomadaire. Les gestes barrières ainsi que la distanciation sociale doivent être appliqués à l’intérieur comme à l’extérieur. Chaque théâtre sera en possession d’un document d’identification des risques et devra signer une charte d’engagement à la COVID. De plus, un cahier de mesure du CO2 devra être tenu, des contrôles aléatoires auront lieu. Les théâtres devront désinfecter leurs locaux entièrement au moins une fois par jour. Le Pass Sanitaire ne sera obligatoire que pour les représentations dans la Cour d’Honneur du Palais des Papes. Un QR code sera à afficher dans toutes les salles et un cahier pour relever les coordonnées des spectateurs si un cas de COVID se déclarait.

Deux référents COVID doivent être nommés par théâtre, ils pourront notamment informer l’ARS si un cas de COVID survient. Si un nombre trop important de cas est recensé au sein d’une compagnie ou d'un théâtre, le festival pourrait être annulé.

Pour l’accueil du public, la jauge est à 100%. En revanche, en cas de dégradation épidémique, le préfet pourra décider d’une diminution de la jauge.

Le masque sera obligatoire dans Avignon intra-muros du 5 au 31 juillet entre midi et 2 heures du matin. Des contrôles seront effectués. Un sens de circulation sera mis en place dans les rues très étroites telle que la Rue des Teinturiers.

L’ensemble de ces mesures repose sur la base du volontariat.

La Préfecture de Vaucluse a publié un dossier de presse très complet sur les dispositifs sécuritaires et sanitaires pour les festivals, à retrouver via ce lien :

http://www.vaucluse.gouv.fr/IMG/pdf/20210624_dossier_presse_dispositif_de_securite_et_sanitaire_festivals_avignon_vdef-2.pdf

Le protocole sanitaire de la Préfecture, à l'attention des organisateurs, est  à découvrir ici :

http://www.vaucluse.gouv.fr/IMG/pdf/20210624_dossier_presse_dispositif_de_securite_et_sanitaire_festivals_avignon_vdef-2.pdf

 

 La question économique

L’édition 2021 du OFF rassemblera, dans 116 lieux, 1070 spectacles. Au vu du contexte, l’offre est en baisse. Les conditions d’exploitation de cette année engendreront moins de recettes et peu de bénéfices. Nombre d'établissements travailleront à perte. Les théâtres n’ont pas reçu d’aides sectorielles et le fonds d’urgence n’a bénéficié qu’à une quarantaine de lieux sur plus d’une centaine de théâtres. Le fonds de soutien à la professionnalisation mis en place par le Conseil d’Administration d’Avignon Festival & Compagnies continue de faire débat sur ces modalités (ci-joint le lien pour de plus amples informations : https://www.festivaloffavignon.com/espace-pro-ressources/soutiens-artistes-creation/fonds-de-soutien/#montant-aide). L’augmentation de la carte professionnelle, 35€ cette année, crée un mécontentement certain.

La césure entre les éditions 2021 et 2022 du OFF s’annonce difficile. La FTIA a interpellé le Ministère de la Culture sur ce sujet. Les chiffres de la fréquentation restent en suspens. On constate malgré tout un début d’accélération des réservations à l’approche du festival. Le secteur hôtelier confirme cette hausse encourageante.

https://image.over-blog.com/uAn5bcmGX6jNkgUg8L1OQI_niyg=/filters:no_upscale()/image%2F1435974%2F20210628%2Fob_11aca6_000-ct4pp.jpg

Les partenariats

La conférence de presse se termine par une présentation des différents partenariats de la FTIA pour le OFF 2021 :

  • Theaomai (https://www.theaomai.fr/categorie/theatre/) : cette base de données permet une mise en ligne des spectacles, une aide supplémentaire dans la diffusion du spectacle vivant.
  • La mise en place d’une chronique hebdomadaire avec France Bleu Vaucluse à 18 h 40 dès le lundi 28 juin : avec près de 80 000 auditeurs journaliers, cette chronique sera dédiée à la Fédération et représentera une belle vitrine pour les théâtres et compagnies.
  • The Show Must Go Off : cette émission quotidienne sera l’occasion de tables rondes en public, filmées, autour de thématiques transversales. Leur programme est à retrouver sur leur page Facebook : https://www.facebook.com/showmustgooff/
  • Festi TV : cette chaîne sera aussi l’occasion de découvrir les spectacles et leurs compagnies. À retrouver sur le lien suivant : https://www.festi.tv/
  • Le Lieu : ce salon de thé (4, rue des Teinturiers) sera le rendez-vous de la Fédération durant le Festival. Des ateliers collaboratifs seront organisés.

 

2 rendez-vous auront lieu :

  • Le 5/07 à 16 h : la conférence de presse inaugurale de la FTIA au « Le Lieu ».
  • Le 24/07 à 15 h 30 : une table ronde au Village OFF avec Avignon Festival & Compagnies. Le débat portera sur le modèle économique des théâtres privés avignonnais.

La Fédération annonce également la distribution de son guide papier et numérique. Il sera disponible la 1 ère semaine de juillet et livré dans tous les théâtres adhérents.

Chadé Aminou

Partager cet article
Repost0
22 février 2021 1 22 /02 /février /2021 20:30

 Conférence de presse Fédération des Théâtres Indépendants d’Avignon - Théâtre du Rempart – Avignon 84000 – Mercredi 17 février à 11h.

Nous voici de retour au Théâtre du Rempart pour assister à la conférence de presse du mois de février de la FTIA. Au rendez vous, une 20aine de personnes en présentiel et pas moins de 150 participants en distanciel. L’ordre du jour était clair :

  • Point sur les résultats de l’enquête menée fin janvier 2021 par la FTIA.
  • Point sur les perspectives pour le Off d’Avignon à 5 mois de l’ouverture du festival.
  • Point sur les dispositifs FUSV 2 et 3.

https://image.over-blog.com/g9b822wreOoHqKC9vPei4r7Oktk=/filters:no_upscale()/image%2F1435974%2F20210222%2Fob_c61c61_ftia-fevrier-21.JPG

Retour sur l’enquête du mois de janvier 2021

Cette étude démontre l’importance d’une participation au festival Off d’Avignon en prenant en considération les risques associés, l’importance de précisions dans les plus brefs délais des conditions de déroulement du festival mais également l’importance des compensations de pertes associées à la réduction de jauge, la réduction du nombre de créneaux...

(Les résultats complets de cette enquête sont accessibles)

Perspectives pour le Off à 5 mois de l’ouverture du festival

Lors d’une réunion tenue le 8 février 2021 avec Bertrand Gaume (Préfet du Vaucluse), le Ministère de la Culture, la DGCA (Direction Générale de la Création Artistique)… Harold David (Vice président de la FTIA) a eu l’occasion de prendre la parole et de présenter certaines interrogations.

Est ce que les protocoles sanitaires connus à ce jour seront applicables dans le cadre du festival Off ? Est-ce que la présentation d’un test négatif ou d’un « passeport vert » sera obligatoire ? La mise en place d’un « référent COVID » qui accompagnerait les lieux est-elle prévue ? A ce jour, aucune adaptation du protocole sanitaire en vigueur n’est prévue.

Une autre question se pose alors : comment gérer les flux de personnes en prenant en compte l’architecture de la ville d’Avignon ? Il n’existe aucun cadre légal qui permettrait de limiter les entrées et sorties d’une commune, à cela s’ajoute l’impossibilité dans certaines rues d’Avignon de mettre en place deux sens de circulation bien distincts.

Est-ce que la mise en place de la e-billetterie serait une condition nécessaire au déroulement du festival ? En sachant que près de 25 % des théâtres de la ville ne sont pas informatisés.

Ces interrogations ont donné lieu à de nouvelles réflexions en prenant en considération le report de l’État d’Urgence Sanitaire jusqu’au 1er juin 2021 minimum.

  • Cas n°1 : Les lieux restent fermés administrativement. Est ce que des représentations exclusivement réservées aux professionnels sont envisageables dans le cadre du festival ?
  • Cas n°2 : Les lieux sont ouverts mais dans quelles conditions ? Question sur la mise en place de fonds de compensation.
  • Cas n°3 : Les lieux sont ouverts, des fonds de compensation sont mis en place. Comment gérer les flux physiques ?

La solution est-elle d’organiser les deux festivals (In et Off) sur deux mois au lieu d’un ? Dans ce cas là, lequel sera maintenu en juillet ? Cette situation pourrait faire débat sur l’opposition de la « culture nécessaire subventionnée » face à la « culture indépendante privée ».

La question de la réouverture des restaurants et des bars est également au cœur des réflexions puisque l’impact de ces établissements est considérable sur l’attractivité du festival Off d’Avignon.

Certains théâtres d’Avignon sont en relation avec une entreprise spécialisée dans le domaine de la climatisation et de la désinfection qui développerait un système permettant une désinfection rapide (moins de 10 minutes) entre deux représentations. Affaire à suivre…

Une des conclusions proposées à ce point est que cette situation amène à la conception du « festival de demain » qui ne pourra voir le jour qu’à la condition d’une réflexion globale de l’ensemble des acteurs concernés et à la mise en place d’un certain soutien. Pas d’évolution du système sans moyens.

Point sur les dispositifs FUSV 2 et 3

De nouveaux Fonds d’Urgence au Spectacle Vivant ont été mis en place dès le deuxième confinement (FUSV 2 et 3). Différents acteurs de la FTIA se sont donc posé la question de leur éligibilité.

Les conditions d’éligibilité à ce nouveau fonds de soutien ont évolué entre décembre 2020 et février 2021.

En effet, début décembre 2020, il était demandé de justifier de 12 représentations effectuées entre septembre et décembre 2019. C’est avec surprise que certains acteurs avignonnais du spectacle vivant ont découvert que ce justificatif était imposé exclusivement aux lieux d’Avignon.

Cela pose évidemment problème car cela met en avant plusieurs points. Premièrement, cette clause est discriminatoire : pourquoi les théâtres de la France entière n’ont pas à apporter ces justificatifs ? Deuxièmement, dans l’éventualité que cette clause soit appliquée à l’ensemble des théâtres en France, la saisonnalité de l’activité habituelle d’un lieu justifie t-elle le besoin de soutien ou non ? Pour finir, les raisons d’une « non activité » entre septembre et décembre peuvent être nombreuses (travaux, ouverture d’établissement…) et ne sont pas liées à la situation sanitaire que nous vivons actuellement.

Cette clause d’éligibilité a disparu depuis la première semaine de février 2021. Affaire à suivre…

 

​Valentin Mamichel

Partager cet article
Repost0
11 janvier 2021 1 11 /01 /janvier /2021 10:48

Conférence de presse Fédération des Théâtres Indépendants d’Avignon - Théâtre du rempart – Avignon 84000 - Mercredi 6 janvier à 16h.

Nous voici au Théâtre du Rempart, avec une bonne trentaine de personnes et plus de 60 en visio. J’ai choisi la version en présentiel et cela fait plaisir de retrouver un peu de monde. Nous allons donc faire un point selon l’ordre du jour alléchant et consistant que nous avons reçu, sur :

- la FTIA, fédération de théâtres indépendants d’Avignon, née pendant la crise sanitaire,

- l’Assemblée Générale de AF&C (l’association qui gère le programme et «coordonne » le Off d’Avignon) et qui a vu la démission le 14 décembre de Pierre Befeytte, son président depuis 4 ans)

- et bien sur l’édition 2021 du Off pour laquelle nous n’avons pas de nouvelle.

Il faudra que je pense à appeler AF&C pour avoir des nouvelles, car effectivement je n’entends rien à ce sujet...

Harold David (Archipel et Atypik Théâtre) et Sylvain Cano-Clémente (Théâtre du Rempart) nous accueillent sur le plateau en tant que vice-présidents de la FTIA.

Ils font un point rapide sur l’année 2020, année catastrophique comme nous le savons, mais qui appelle à une réflexion sur l’avenir.

La FTIA, créée en mai 2020, représente 48 théâtres d’Avignon, soit 77 salles de spectacles, et s’est créée à partir du manifeste du 8 juillet dans l’objectif de fédérer leurs forces et leurs énergies afin de mieux faire connaître et reconnaître leurs actions.

La moitié des adhérents de la FTIA sont également adhérent à AF&C.

La FTIA a également organisé « Indépendance(s), "un festival non « off »", mais complémentaire de la semaine d’art initiée par le festival d’Avignon fin octobre, et interrompue comme on le sait par le second confinement. Ce festival s’inscrit dans le souhait d’organiser deux éditions d’indépendances(s) au printemps et à l’automne pour favoriser la diversité de la création et créer des rendez-vous réguliers.

Enfin, ils ont participé dans le cadre des états généraux du Off (EGOFF – créé en avril) à un sondage sur l’avenir du Off, auxquels ont répondu plus de 500 structures professionnelles et couvrent l’ensemble de la filière du spectacle vivant montrant leur attachement au festival. Enfin, ils ont écrit à Roselyne Bachelot pour l’interroger sur l’avenir du spectacle et apporter leur soutien à la procédure référé Liberté pour la réouverture des lieux de spectacle vivant. Une année chargée et active pour cette nouvelle fédération. Un aiguillon pour le off ?

Suite à cette présentation de l’association, la FTIA rappelle le fond d’urgence du Off, mis en place par le ministère mais pour lequel, elle émet des réserves sur les critères d’attribution mis en place par les partis en présence (Drac, préfecture, collectivités et AF& C). Selon eux, beaucoup de structures n’ont pas bénéficié de ce fond qui a permis d’aider 49 théâtres sur 138. Sur les 800.000 € provisionnés par le ministère, 460.000 € ont été attribués en aide aux lieux d’Avignon. Vous trouverez ici la page de présentation du fond de soutien avec le détail des critères.

L’association travaille à l’activation d’un second fond d’aide du gouvernement, mais s’interrogent sur les règles d’attribution de ce fond aux théâtres privés qui posent des questions sur le respect des règles de droit selon eux : l’impératif par exemple, d’avoir réalisé 12 représentations de septembre à décembre 2020, qui n’est pas impératif pour les autres théâtre en dehors d’Avignon… Bref, avec l’argent, c’est vite compliqué et sujet à discorde.

Un rapide compte rendu a été fait de l’Assemblée Générale très tumultueuse de AF&C le 14 décembre dernier. C’est vrai que je n’ai pas eu de Compte Rendu de l’AG par AF&C… Je savais qu’elle avait été tumultueuse, particulièrement avec cette année catastrovidée, mais je crois savoir qu’elles le sont souvent.

C’était l’occasion de renouveler un tiers des membres du Conseil d’Administration et à cette occasion Harold David et Anthéa Sogno (La condition des soies), tout deux membres du collège solidaire de la FTIA, ont été élus pour le collège A (Théâtres). [Alain Cofino Gomez, du Théâtre des Doms pour le collège A et Anna Cottis, Valérie Durin et Pauline Remond pour le collège B (Structures de production) viennent compléter ces nouvelles nominations. Ndlr]

Le bilan du président a été très critiqué et Pierre Beffeyte a préféré démissionner. J’ai vu plus tard qu’il avait dit à sceneweb Gérer une telle association en temps de crise, c’est un mi-temps. Je suis arrivé aux limites de l’exercice” … “Il faut préparer 2021. Les gens qui doivent gérer les crises ne sont pas ceux qui doivent reconstruire car on génère de la frustration. Je ne suis plus la bonne personne pour impulser de l’énergie“.

De nouvelles élections se préparent très prochainement en janvier et Harold David se présente à la présidence vacante de AF&C.

Enfin, le point tant attendu des perspectives de l’édition 2021.

La FTIA est dans l’attente des annonces du 7 janvier (oui nous étions le 6 janvier) mais la réouverture semble peu probable selon la lettre de Jean Castex du 30 décembre. Il n’y a pas de visibilité au-delà du 20 janvier, même si Roselyne Bachelot milite pour une ouverture des festivals cet été. Mais qu’en est il du Off qui est un festival un peu différent ?

A partir de là, deux scénarios se présentent :

Envisager un Off réduit ou aller vers une nouvelle annulation du Off, avec des mesures compensatoires (mais qui ne sont pas d’actualité))

Il semble que la date du 1er mars soit une date « seuil » pour permettre au Off de se projeter, et envisager toutes les questions « sanitaires » qui impacterait l’économie fragile du off. Des jauges réduites, qui impacte une baisse de 40 à 60 % des jauges, l’aération des salles qui réduiront les créneaux exploitables, la gestion des files d’attentes, la question du tractage et des parades … autant de mesures qui auront des conséquences sur les équilibres du Off.

La FTIA appelle à la solidarité interprofessionnelle car toute la filière professionnelle du spectacle vivant est impliquée dans le Off.

Pour cela une réunion est programmée fin janvier avec tous les acteurs concernés. (Merci de nous faire suivre les informations à ce sujet). Un plan de relance pour le spectacle vivant, porté par le ministère est en cours, mais il semblerait qu’il se dirige pour être plutôt un « plan de sauvegarde ».

Un petit rappel est fait sur le sondage organisé par les Etats Généraux du Off – EGOFF – en novembre dernier, sur les perspectives du Off. Selon ce sondage complété par plus de 500 professionnels du secteur, il apparaît un fort soutien « affectif » au Off et l’idée que des compensations et un soutien de l’état semblent incontournable pour une nouvelle édition 2021 du Off. A suivre donc…

La présentation s’est poursuivie avec les projets et les commissions portés par la FTIA : la mutualisation de services partagés par tous (Contrôle ERP, vérification des clim’ , assurances,…) pour bénéficier de tarifs mieux négociés, des programmations avec des rendez-vous réguliers, la mise en place de réseaux thématiques de diffusion (réseau Mermaid), et même la mise en place d’une Charte des lieux, acceptée et contrôlée – portée par Raymond Yana.

Il semble en tout cas que cette nouvelle fédération soit portée par des équipes motivées, avec des questions concrètes, qui concernent autant les compagnies et les artistes que les théâtres pour l’avenir du Off. Ils luttent contre l’idée d’une opposition des « gentilles » compagnies et des « méchants » lieux comme cela a été souvent monté en épingle. Ils tentent de trouver des solutions pour rendre les choses possibles dans cette obscurité sanitaire.

Pour ma part, je ne peux que me féliciter que cette énergie concrète, déployée pour imaginer demain, viennent contribuer au travail de « réfondation » réalisé par AFC depuis 4 ans. Car même si AFC est le « porteur » reconnu du Off, par les institutions et la profession, elle doit s’alimenter des contributions du plus grand nombre. La tache étant immense, les bonne énergies et les échanges seront les bienvenus, me semble t-il.

Espérons que les intérêts divergents, les divergences de vues et les ego des divers gens parviendront à s’alimenter et à s’enrichir plutôt qu’à diviser.

Eric Jalabert

Pour compléter votre information :

www.ftia.fr

Etats Généraux du Off :

https://sceneweb.fr/tag/etats-generaux-du-off/

https://www.profession-spectacle.com/les-etats-generaux-partent-du-principe-que-le-festival-off-davignon-est-un-bien-commun/

Sondage EGOFF :

https://sceneweb.fr/actu-iront-ils-au-festival-off-davignon-en-2021/

Démission de Pierre Befeyte:

https://sceneweb.fr/actu-pierre-beyfette-demissionne-de-la-presidence-de-afc/

https://lebruitduoff.com/2020/12/12/avignon-off-pierre-beffeyte-demissionne-et-il-a-bien-raison/

https://www.ledauphine.com/culture-loisirs/2020/12/12/festival-off-pierre-beffeyte-explique-pourquoi-il-demissionne-de-la-presidence-d-af-c?utm_medium=Social&utm_source=Facebook&fbclid=IwAR3Y_HGtQMwVt3g7Iq08LO-NP99BSMpdLd9jaKhqzaw2REyVSPdpcIGDOiM#Echobox=1607757972

 

 

 

Partager cet article
Repost0