Si Richard Si

Présent sur le Festival OFF 2017

Spectacle du Collectif La Cantine (75), vu à Avignon Off 2015, Théâtre des Corps Saints, à 12h jusqu’au 26 juillet

Très librement adapté de W. Shakespeare

Par : Florence Fauquet et Chloé Lasne au jeu

Voix off : Pierre Yves Bon

Genre : Théâtre burlesque, mime

Public : Tout public à partir de 8 ans

Durée 1h10

En préambule, un peu de lecture. Quelques phrases projetées en fond de scène rappellent le contexte. Dans « Richard III », Shakespeare imagine que le Duc de Gloucester a comploté contre ses frères pour accéder au trône et usé de subterfuges pour amener Lady Anne à l’aimer.

Ainsi, il aurait pu faire appel à des agents très spéciaux…

En voix off, dans un pur style « Mission impossible », Richard explique à ses deux recrues, qui ne se connaissent pas, mais se reconnaîtront grâce à un signe distinctif, en quoi vont consister leurs missions. Sont alors propulsées sur le plateau nu les deux « Drôles de dames », valise à la main, visage passé au blanc, sourcils dessinés, bouche soulignée de noir, petit chignon et mini chapeau perché sur la tête, dans un style pierrot lunaire teinté de Kabuki. Elles sont vêtues à l’identique d’un chemisier à lavallière et d’un short noirs, bas fumés, sortes de Women in Black. Et portent en signe de reconnaissance un bracelet de tissu rouge, aux vertus bien particulières. Déjà indéniablement une belle identité visuelle. La découverte mutuelle qui s’ensuit dans le pur style du mime laisse présager des bons moments à venir.

Et les missions vont s’enchaîner, initiées par les ordres en voix off d’un Richard de plus en plus désabusé, dont les interventions sont ponctuées de la célèbre phrase de la pièce « Un cheval, mon royaume pour un cheval », énoncée à la façon des messages de la Résistance ! Les deux agents vont se révéler totalement incompétents, ou pleutres, ou tiraillés par leur conscience, bref incapables de mener à bien la moindre des missions qui leur sont confiées !

Ces deux toutes jeunes comédiennes réalisent la performance, sur un plateau totalement nu, aidées par un éclairage et une bande son ad hoc, de nous entraîner dans les péripéties de leurs missions. Nous les suivons sur des itinéraires improbables, sautons des haies, grimpons des murs, sommes enfin pris à partie lors d’un « échange » de questions/réponses avec le public, qui permet de reprendre souffle ! Outre le mime, et avec autant de bonheur, les deux comédiennes s’adonnent aussi à la danse afin d’hypnotiser Lady Anne, à la chanson avec des pastiches décalés de quelques morceaux très célèbres. Elles font appel à des techniques plus actuelles, telles le sampler pour créer la musique d’accompagnement de la préparation du poison destiné à l’un des frères de Richard, mais également la vidéo… Et c’est peut-être la seule réserve que je ferai: la sortie de salle des deux comédiennes, que l’on retrouve certes sur la vidéo, avant leur retour en salle, mais qui m’a semblé casser un peu le rythme.

Il n’en reste pas moins qu’elles nous ont servi un spectacle enlevé, plein d’humour, mais pas seulement, et qu’elles semblent à l’aise et en harmonie dans le registre qu’elles ont choisi.

A suivre donc… dans d’autres aventures ??

Cathy de Toledo

Retour à l'accueil