Chaque jour, une petite vie
©gregoire-edouard
©gregoire-edouard

Présent sur le Off 2016

Spectacle de la Cie Méli-Mélodie (34), vu le 8 Mai 2016, 12h30, Domaine départemental d’O, Montpellier (34), festival Saperlipopette

Conception : Esther Thibault

Composition, écriture et jeu : Esther Thibault et Sylvia Walowski

Regard extérieur : Julie Minck

Genre : Théâtre musical

Public : Jeune public de 3 à 6 ans

Durée : 35 min

Jauge : 90

Création décembre 2015

Ce spectacle léger, ludique et rythmé fait référence au vécu des jeunes enfants en égrenant de courtes histoires chantées ou jouées en duo musical. Dans une ambiance où les lumières mettent une touche de merveilleux, les artistes échangent mimiques et gestes avec une complicité amusante, en jouant avec les mots, les rythmes et les instruments de musique. La magie des sons déroule le fil conducteur du spectacle : guitares, percussions, bruits de bouche accompagnent les histoires pleines de douceur, de rêve ou de petits frissons. E.Thibault et S.Walowski proposent ainsi aux très jeunes enfants un parcours artistique porteur de sens en adéquation parfaite avec leurs capacités d’attention et leurs ressources émotionnelles.

L’enfant retrouve ici ses rituels, ses sensations et ses émotions dans des chansons fraîches et rythmées, comme ce joli texte qui égrène tout ce qu’il aime, ou ce poème sur "Papa". Il y a bien sûr aussi un zeste de peur avec l’histoire d’un dragon, rythmée aux percussions. De tendres comptines sont scandées "à petit pas" : en effet, à chaque jour "une petite vie" ! J’ai apprécié la diversité et le charme des sonorités et des rythmes, qui restent toujours à la portée d’écoute du jeune public, très attentif. Associée aux mélodies instrumentales la musique des mots est ici très travaillée, souvent même malaxée avec un plaisir jubilatoire dans des échanges comiques entre les deux artistes. Quelques moments d’étrangeté épicent agréablement le spectacle. Ainsi lorsque E.Thibault et S.Walowski entrent en scène en chantant en polonais, j’ai été un instant perdue à l’écoute de ces syllabes rythmées à la signification énigmatique. C'est peut-être ainsi que les tout-petits découvrent le langage des adultes ?… J’ai regretté certaines mimiques un peu appuyées, une absence de maquillage et des costumes qui m’ont paru décalés par rapport à l’ambiance poétique. Encore tout jeune ce spectacle déjà attractif demande à prendre de la maturité et reste très prometteur.

Tout en respectant leur imaginaire, "Chaque jour, une petite vie" offre aux tout-petits un miroir paisible et joyeux de leur monde émotionnel tout en les introduisant aux jeux sonores et musicaux, au langage et, plus globalement, au sens. A recommander aux collectivités d’enfants, et aussi aux familles, car les adultes n’y boudent pas leur plaisir.

Catherine Polge

Retour à l'accueil