Spectacle Thomas Laffont Group (13), vu le 18 février 2018 à 17h, au Théâtre des Vents (Avignon, 84).

Avec : Thomas Laffont (basse/compositions), Jules Lapébie (guitare), Franck Lamiot (orgue Hammond), Arthur Billès (batterie)

Genre : Concert/Jazz
Public : Tout public
Durée : 1h30

 

Une salle comble pour cette session de jazz mensuelle qui a su fidéliser un public d’amateurs de musique et de jazz en particulier.

En première partie de ce concert, se sont produits les élèves de l’atelier musical de Loïc Fauche, qui anime des cours au sein du Théâtre des Vents, et qui ont pu nous interpréter plusieurs standards de jazz devant un public bienveillant. L’occasion pour ces musiciens amateurs de se confronter à la scène et de faire partager leurs émotions.

Thomas Laffont, quand à lui, est un jeune bassiste compositeur plein de talent, issu de la scène Marseillaise et son jazz funky avait attiré ma curiosité. Il est lauréat en 2018 de la Pépinière d’artistes, portée par Nomades Kultur, qui a pour objectif de soutenir le développement de la vie musicale locale.


Il nous offre une rythmique puissante et syncopée alternant ligne de basse sophistiquée et plus "pêchue". C’est un mélange de jazz, de rock et de funk et sa maîtrise de la basse, qu’il utilise parfois comme une guitare, est tout à fait surprenante. Ses constructions musicales sont fluides, rythmées, avec de belles envolées et des ruptures de rythme surprenantes. Bref, c’est un jazz riche et généreux, dans lequel il s’accorde de nombreux solos de basse volant dans les aigus, tout en laissant la place à ses musiciens. Il est accompagné d’un batteur particulièrement percutant, d’un guitariste complice et d’un organiste qui mériterait de se lâcher davantage.


Ses compositions personnelles sonnent comme des classiques, qui nous accrochent avec douceur et dont les lignes musicales flottent dans nos têtes. On y sent ses influences musicales (Miles Davis, Erik Truffaz, Snarky Puppy), mais il sait garder un style personnel, original et inventif, qui lui permettra de se faire un nom dans ce microcosme du jazz.
À découvrir sans tarder.

 

Eric Jalabert

Retour à l'accueil