Spectacle produit par la «Compagnie Compas Austral» (75) vu le 10 juillet 2019 à 14h40 à L'Atelier 44 (Avignon) dans le cadre du festival Off d’Avignon, du 05 au 28 juillet 2019. (Relâche 9-16-23)

 

 

Texte : Richard Malègue

Mise en scène : Eve Claudel

Avec : J. Gratens, B. Jullian, S. Gfeller, L. Castelli, R Malègue

Genre : Comédie
Public : Enfants à partir de 5-6 ans

Durée : 55 minutes

 

Comment apprendre aux enfants la nécessité de protéger la planète qui nous héberge et nous a donné la vie ? Comment leur faire partager cet élan nouveau qui anime ceux qui veulent faire arrêter la production de déchets et rendre la terre plus propre ? C'est simple, il faut commencer par le début.

 

Cousine Mancpasd'air est un spectacle proposé depuis dix ans plus d'une centaine de fois dans des théâtres, des centres de loisirs et des écoles de toute la France.

Ma première question, au début du spectacle, fut de me demander comment des enfants de 5-6 ans pouvaient comprendre les mécanismes qui génèrent la pollution et ceux qui permettent de les enrayer. Même si certains d'entre-deux avaient été sensibilisés par leurs parents ou l'école,  je ne voyais pas quel enchaînement pédagogique pourrait leur rendre intelligible, simplement, des phénomènes si complexes. J'avoue que j'ai été bluffé. Au début il y a l'air, mais qu'est-ce que l'air ? Puis le gaz carbonique. Mais qu'est-ce que ce CO2 ? Et le méthane ? Et la lumière ? Et les vaches qui rotent et pètent tout en ruminant et en vous regardant d'un air distant, comme si de rien n'était. Mais savent-elles, les vaches, qu'elles produisent du méthane qui, accompagné du CO2, rejette puis enferme les rayons invisibles qui réchauffent la planète ?

Le spectacle, c'est les enfants. Depuis leur siège ou sur scène, à tour de rôle : les enfants participent aux expériences, rendues tellement accessibles et compréhensibles par les dialogues et le jeu drôle et subtil du professeur, de l'animatrice et de la cousine Mancpasd'air. Cette dernière roulait en 4X4, surchauffait son appartement tout en laissant la fenêtre ouverte, prenait l'avion pour partir loin en vacances, et serait bien partie en villégiature sur la lune si on ne l'avait pas retenue. Le pari était de la convaincre de réduire ses émissions de gaz à effet de serre, avec l'aide des enfants. Pari tenu. Sans oublier que sous les rires des enfants elle a perdu tous ses moyens en tombant amoureuse du professeur. Et là, c'est la salle qui était surchauffée par l'enthousiasme des enfants. J'ai souri en voyant avec quel sérieux chaque enfant choisi participait aux expériences. Au fil du spectacle, l'animatrice prenait soin de choisir ceux qui n'étaient pas encore passés sur scène afin de les faire participer.

C'est un spectacle qui devrait être obligatoire et remboursé par le Ministère de la Transition Écologique et Solidaire.

Gilbert CORDIER

 

 

 

Retour à l'accueil