Programme OFF 2019

Programme OFF 2019

Le long voyage du pingouin vers la jungle

Spectacle de Cie l’Arsenal d’apparitions (72), vu le 15 juillet à 13 h 20 au théâtre du Centre, dans le cadre d’Avignon OFF 2019, du 5 au 28 juillet, sauf mercredi

D’après la pièce de Jean Gabriel Nordmann

Mise en scène : André Roche

Interprètes: Stéphanie Boré, Eva Kovic, André Roche

chansons et musiques originales de Dmitri Negrimovsk

Genre : spectacle musical

Public : jeune public à partir de 5 ans

Durée : 50 min

Petit Pingouin est fatigué de vivre dans un monde noir et blanc. D’ailleurs, lui-même est noir et blanc ! Il rêve de découvrir le monde des couleurs, dont lui a parlé son grand père, et de rencontrer les animaux de la jungle. Il finit par entreprendre un voyage mouvementé, plein de péripéties,  mais riche de rencontres variées,  qui le mènera en Afrique, où il sera accueilli comme un roi. Mais trouvera-t-il ce qu’il est venu y chercher… ?

André Roche a choisi de faire de cette pièce de JG Nordmann, une sorte de comédie musicale  pour trois interprètes. Eva Kovic est Petit Pingouin, pendant que les deux autres comédiens se partagent les rôles des animaux et des personnages que le jeune pingouin rencontre, une sirène, une pieuvre, une baleine, des marins, une africaine, des animaux de la jungle…etc.  

Les personnages et animaux utilisent pour s’exprimer diverses techniques vocales, chanson, chant lyrique, slam, sur des compositions originales de Dmitri Negrimovsk.

Une grande carte du monde occupe le fond de scène.  La lumière qui accompagne le périple du pingouin passe des tons bleus évoquant le froid,  aux teintes chaudes orangées, au fur et à mesure que le pingouin se rapproche des pays du Sud.

Le pingouin est bien représenté avec un costume noir et blanc, pantalon large blanc, chemise blanche, redingote noire, chapeau melon noir. L’évocation de certains  animaux (pieuvre, baleine, sirène)  sur de grands cartons, au moyen d’un graphisme stylisé, inspiré des illustrations des romans d’aventures d’autrefois, ne m’a pas réellement convaincue. D’autant plus que pour ce qui concerne la pieuvre, la structure montée sur roulettes n’étant pas autonome, devait être poussée par une tierce personne pour entrer et sortir de scène…   Mes autres personnages m’ont paru bien plus intéressants, notamment ceux arborant des masques, comme la femme  et les animaux d’Afrique.

Finalement, cette proposition nous donne à suivre un joli voyage pédagogique, qui, sur les traces d’un jeune pingouin téméraire, permet d’aborder avec les enfants des notions de géographie, mais aussi de découverte d’autres pays et d’autres peuplades… Mais s’il est bien d’être curieux, il faut aussi savoir regarder et apprécier ce qui est simplement à côté de nous. Il m’a semblé que de nombreux enfants connaissaient ce texte et ils ont suivi la représentation avec une grande attention.    

Retour à l'accueil