Photo : Julien Truchon

Photo : Julien Truchon

Dalida sur le divan

2ème Représentation de Dalida sur le Divan par La Cie Chansons de Gestes (38) au Théâtre du Verbe Fou à Avignon (84) vu le jeudi 27 avril à 20h15 dans le cadre du Festival Off.

 

Genre : Théâtre music-hall

Compagnie : Cie Chansons de Gestes (38 Isère)

Auteur : Joseph Agostini

Adapté pour la scène par : Joseph Agostini, Lionel Damei et Alain Klingler

Comédiens, chanteurs : Lionel Damei et Alain Klingler

Piano : Daniel Kingler

Regard extérieur et mise en scène : Sophie Lahayville et Christophe Roussel

Direction technique : William Burdet

Durée : 1H10

 

J'entre dans la salle de spectacle du Théâtre du Verbe Fou et je découvre, avant de m'installer, dans l'obscurité un comédien assis à droite sur scène, sur une bergère noire à l'accoudoir argenté, la main cachant à moitié son visage. Il est immobile, on ne ferait presque pas attention à lui. Je ne le sais pas encore mais il va incarner Dalida chez son psy.

 

A gauche de la scène, un piano droit. C'est le comédien Alain Klingler, lui seul, qui s'en servira. Le psy va entrer et le spectacle commence. La mise en scène est sobre et efficace.

Dalida interprétée par Lionel Damei est habillée en redingote verte qui tombe derrière jusqu'au sol, une longue chemise noire en dessous, Lionel interprète Dalida, c'est un homme, il va se confier à son psy, répondre à ses questions, se souvenir, chanter. Le pianiste, qui joue également le psy est vêtu sobrement, chemise blanche, veste noire.

Pour seuls accessoires pour Dalida un boa rose et une paire de boucles d'oreilles, juste utilisés pour une chanson ou deux, j'avoue, je n'ai pas compté.

Dalida/Lionel m'a beaucoup touchée, émue, j'ai ri aussi, j'ai eu les larmes aux yeux durant une chanson "Lucas" évoquant un enfant (puisqu'elle a fait le choix de ne jamais en avoir).

C'est un spectacle qui vaut le déplacement : la salle était pleine, le public captivé. Applaudissements, bravos à gogo, rappel et chants avec le public ont clôturé cette belle soirée.

Le jeu des comédiens est subtil et juste, comme j'aime.

Je conseille vivement.

 

Natacha Régnier-Ledieu

Retour à l'accueil