Vagabundo de la compagnie ARESKI (31)

Vu dans le cadre du festival Off d’Aurillac le 20/08/09

 Auteur et Interprète : Lubasz Areski

(Collaboration artistique : Britta Arste)

Théâtre d’Objets muet

Public : Tout public à partir de 6 ans

Durée : 45 mns

 

Un beau spectacle de manipulation à vue où la scénographie est particulièrement soignée, donnant dès les premières secondes, cette ambiance si particulière propre au cinéma muet de Chaplin.

On est dans le réalisme, tendance patos, avec cette marionnette unijambiste, mendiant pour vivre, et découvrant les effets du néo-libéralisme chez les pauvres.

Aussi, mais c’était peut-être une lecture personnelle, il me semblait que nous allions dans une proposition un peu « rentre dedans », prenant le contre-pied de la marionnette sage et gentille pour les enfants.

Pensez : je voyais une marionnette unijambiste se traînant lamentablement pour se déplacer. ET bien non ! Il s’agissait en fait de l’un de ses bras, car la marionnette était un bilboquet, donc sans jambe.

Evident, bien sûr ! Néanmoins, le premier tableau racontant ce drame nocturne de la marionnette mendiante, aurait pu supporter une marionnette unijambiste … Mais pas les suivants.

Car nous partons alors vers deux autres tableaux qui sombrent dans le conte moral, facile et gentillet.

Malgré un nombreux public, fruit d’un fort bouche à oreilles sur ce spectacle, je suis resté sur ma faim, à la fois sur les récits et surtout sur la fluidité de la manipulation.


Peut-être est-ce un mauvais soir ? Mais la magie que l’on pouvait sentir en début de spectacle n’a pas donné vie aux personnages, ni à cette histoire, où l’on ne voit qu’une succession de numéros.
Dommage !

Retour à l'accueil