a-quoi-reconnait-on-un-clown.jpgSpectacle de la "Compagnie du I" (84), Avignon Off 2014, Salle Roquille, 11h tous les jours (relâche le 22) du 4 au 27 juillet.

 

Avec :  Mathilde Dromard, Sophie Rossano.

 

vivant-3-toiles-4

Genre : théâtre Clown

Tout public à partir de 7 ans

Durée : 1h10


 

Je ne pouvais rater une telle conférence, et la chance de savoir enfin ce qu’était un clown. Emanuelle Vincent, brillante experte en Humour Appliqué, vient nous présenter les 52 points propres à nous éclairer. Elle est assistée de sa stagiaire, Anne-Sophie, certes peu expérimentée, mais très appliquée. L’une et l’autre sont habillées chic, tailleur pantalon et cheveux tirés pour l’experte, tailleur très Chanel, lunettes et talons hauts très « secrétaire » pour la stagiaire. L’experte arbore un air sérieux et suffisant, peu en adéquation avec le message qu’elle est supposée délivrer !

 

Comme toujours dans ce genre de prestation, la situation est un peu longue à se mettre en place. Le temps de récupérer la bouteille d’eau, la plante verte dont il faut trouver l’emplacement adéquat, d’avoir pris le temps de soulager un besoin urgent et néanmoins naturel, d’installer les documents nécessaires, les deux intervenantes peuvent enfin s’installer à la (minuscule) table de conférence. Evidemment, tout ce cérémonial se déroule en silence, même si les deux femmes échangent parfois à voix basse, alors que l’exaspération monte du côté de la conférencière…

 

L’experte peut enfin aborder son propos qui va tendre à nous démontrer dans un premier temps « les bienfaits du rire ou comment faire l’humour dans notre société contemporaine? », propos suivi avec dévotion par la stagiaire dont les mimiques sont irrésistibles. Elle aborde ensuite les exercices pratiques visant à révéler le clown qui sommeille en chacun de nous, avec l’aide accessoire de l’incontournable nez rouge, et sur fond de  jeux de mots douteux, genre « on se demande en marrage et on se passe la blague au doigt »…

 

La conférencière invite tout un chacun, ainsi que sa stagiaire, à se lâcher… Est-ce réellement une bonne suggestion ? La situation va alors lui échapper et l’élève va se venger des humiliations subies, entraînant un pétage de plombs bilatéral mémorable…

 

Cathy de Toledo 

Retour à l'accueil