vivant-3-toiles-4.jpg


Compagnie des Chercheurs d'air (39)

Vu le 24 juillet 2009 au Festival des Arts de rue à Chalon-sur-Saône.

Théâtre Forain décalé
Spectacle tous publics à partir de 14 ans
Durée : 35 minutes

Création 2008.

Mise-en-scène, jeu et écriture Lemaître Dominique et Comby Dominique
Regard extérieur Pageault Christian

Blog_cie-chercheurs_arrete-.jpg

Georges et Yveline, 2 animateurs en reconversion professionnelle, tiennent un stand de prévention pour éviter l'addiction au livre et avertir des dangers de la lecture. " Le livre est un objet dangereux et la lecture est un vecteur de divers problèmes sociaux. Il faut arrêter de lire pour le bien de tous ! "
Avec de nombreuses stratégies et démonstrations pratiques, ils font l'apologie d'un monde enfin libéré du livre !

A la manière de la présentation d'un télé-achat, dont ils utilisent les procédés de communication (phrasé, djingle, postures, expressions du visage...). Georges et Yveline prouvent combien il est aberrant de constater l'omniprésence des livres dans nos cités !

Le principe humoristique est efficace car il permet de mettre en exergue les bons vieux procédés de persuasion médiatiques et commerciales, de rire de la paranoïa ambiante suscitée régulièrement à la télévision par des avertissements sécuritaires simplifiant les situations sociales soit en diabolisant  des moyens de communication ou de jeux (téléphone portable, jeux vidéo, certains sites internet...) soit en stigmatisant des comportements d'un type de population (les jeunes, les chômeurs, les fonctionnaires,les étrangers...) mais par la même de défendre la nécessité de la lecture et de la connaissance de sa diversité.

Ainsi après l'évocation de philosophes et penseurs " qui fatiguent l'esprit de nos enfants en pleine croissance ", ils prouvent en fin de compte que " que tous ces gens de l'art et de la culture ne pèsent pas lourd en vérité ". Pour cela, ils pèsent l'ensemble du répertoire de Molière en livre de poche et constate que son poids n'excède pas 250 grammes !

Les procédés décalés de démonstration sont diversifiés et font partie d'une mise-en-scène rythmée et efficace, le jeu de la comédienne est particulièrement réussi, l'écriture du spectacle est intelligente et drôle.

Un vrai moment agréable et subversif à ne pas hésiter à programmer dans les lycées, bibliothèques et médiathèques et festivals de rue !




Retour à l'accueil