VIVANT2-toiles-3.jpg

 

Compagnie Stylistik (69).

 

Création 2010. 

 

Vu le 17 septembre 2010 au Croiseur (69007) dans le cadre du " Parcours dans Hip-Hop 2010 ".

 

Solo, 40 minutes (version courte, 20 minutes).

 

 Blog_cie-stilystik_entre-deux.jpg

 

Photo : Clémence Richier

Graphisme : Claire Rolland

 

La scène est noire, seuls des points de lumière, en fond, viennent l’éclairer. Abdou N’gom entre en scène et nous ne pouvons que deviner ses gestes sans le voir complètement. La musique génère une atmosphère prenante, particulière, rappelant parfois la pluie et le tonnerre.
Grâce à la danse, hip hop/ contemporaine, à une musique harmonieuse et recherchée, et à des jeux de peinture originaux, ce danseur d’origine sénégalaise nous emmène sur le chemin semé d’embûches de la quête de l’identité et met en scène la lutte intérieure qui, un jour ou l’autre, a remué chacun d’entre nous.
Du plâtre et quelques bandelettes créent un masque qui s’humanise. Bien plus qu’une question de couleur de peau, noire ou blanche, c’est ici une interrogation sur l’identité et le poids des apparences, qu’Abdou N’gom met ingénieusement en scène.

 

Malgré quelques longueurs par moments et la difficulté d’être seul sur scène, Entre Deux amène à se poser des questions (mais n’est ce pas le but de toute expression artistique ?), à débattre de l’Identité, à penser à l’image que nous renvoyons aux autres, et à celle qu’eux nous renvoient. Finalement, le poids des apparences ne nous empêche t-il pas, parfois, d’être ce que nous voudrions vraiment être ?

« Il n’est pas nécessaire de venir d’un autre pays pour se sentir rejeté. L’inconnu fait peur, la différence dérange. Sur quel pied danser ? » (Abdou N’gom).

 

 


 


 


 

 

Retour à l'accueil