Spectacle de la Compagnia Dell'Improvviso (34)etre ou ne pas etre

vu au théâtre la Luna, dans le cadre du festival d'Avignon Off 2013

 

Ecriture et interprétation : Luca Franceschi 

Oeil extérieur : May Laporte

Accompagnement jeu d'acteur : Gérard Santi

Costume : Rosalba Magini

Décor : Stefano Perocco

Création lumière :  Loredana Oddone

vivant-3-toiles-4 

 

Genre : théâtre

Durée : 1h20

 

 

"Être, ou ne pas être, telle est la question"... de l’acteur. Pour une néophyte, comme moi, du théâtre Shakespearien, me sensibiliser à son œuvre à travers le prisme de la comedia dell‘arte de Luca Franceschi fut un pur moment de bonheur. Loin de s’adresser a des spécialistes du « théâââtre »,  l’acteur, seul en scène, développe un jeu ludique où interactivité avec le public et  goût de la farce mènent le jeu.

 

Un réveil sur scène impose le tempo : "1h10, pas une minute de plus, pas une minute de moins". Voilà qui donne une notion du temps fort structurante autour de laquelle Luca Franceschi brode avec brio. Il navigue entre rigueur du texte et improvisation avec le public, et s’applique à nous donner, il me semble, les clefs d’une réflexion sur  les conditions de son métier, sa précarité, ses doutes et ses angoisses. Shakespeare est un prétexte, bien sûr, quoique des extraits dudit auteur viennent ponctuer le propos et attisent la curiosité à découvrir plus amplement  l’oeuvre.

Ici, l’originalité est dans l’angle de jeu. Les rôles s'inversent lorsque l’acteur construit le personnage qui kidnappe alors l’acteur. Il parle à travers son corps et sa voix. Cette "prise de pouvoir" du personnage décale le propos et nous plonge dans une schizophrénie jubilatoire. Nous même, public, sommes là ou pas, selon qui est sur scène ou pas… et ce, dans un spectacle éternel d’une 1h et 10 minutes précisément. C’est très fort !

 

Je suis sortie de ce spectacle bouleversée par la prestation de Luca Franscheschi. "Être ou ne pas être" ? Je ne sais toujours pas, mais allez donc voir l’acteur se poser la question. C'est extraordinaire !  

Retour à l'accueil