spectacle_10040.jpg

Spectacle de la compagnie Théâtre Bascule, vu le 13 Juillet au Collège de la salle à 11h00 dans le cadre du festival off d'Avignon.

 

Auteur : Stephane Fortin

Interprètes : Thomas Aknine et Céline Champmartin

Scénographie lumière : Olivier Clausse

Univers sonore : Emmanuel Six


vivant-3-toiles-4

Genre : Théâtre

Tout public

 

 

 


Bienvenue dans l’univers si particulier de « Jongle ». Des cubes gris positionnés en muret, des luminaires en forme de bulles transparentes, des balles de jonglage orange vif. C’est peu habituel de trouver un parti pris de couleurs et de formes géométriques  si tranché dans un spectacle pour les tout-petits. Ce n’est que le début de mes surprises… Deux artistes, Thomas Aknine et Céline Champmartin, apparaissent. C’est alors un ballet qui commence : entre le jonglage et la danse un pont est jeté. Le mariage entre les deux arts me paraît soudainement évident. Il y a de la rigueur, de la technique et une très belle direction d’acteurs, le tout dans un esprit et une sensibilité que je rapprocherais du nouveau cirque. C’est l’histoire d’une rencontre entre deux êtres humains, entre le rond et le carré, entre la couleur et le gris. C’est l’histoire de l’apprentissage et de l’acceptation de l’autre avec ses différences. Tout est réfléchi dans ce spectacle, la scénographie et les lumières sont sophistiquées et simples à la fois.

 

La bande sonore est à l’image du décor, magnifiquement déconcertante. Des extraits d'un texte sont ajoutés à de la musique abstraite. Les tout-petits enfants présents lors de cette représentation n’ont pas décroché de toute la durée du spectacle. Il faut dire que l’histoire, tout en image, est savamment déroulée.

 

« Jongle » c’est unique et audacieux et c’est pour les tout-petits. Cela prouve, une fois de plus, que  l’on peut sortir des codes habituels du spectacle pour jeunes enfants car ce public là a une spécificité : il n’a pas encore d’a priori sur la construction d’un spectacle. Profitons-en !

 

Retour à l'accueil