detournement-delles_lechelle-a-2-temps.jpgSpectacle de la compagnie Détournement d'Elles, vu au festival Font'arts 2012 à Pernes les Fontaines (84).

 

Avec : Julia Guillaud et Sophie Berger

Direction artistique: Julia Guillaud

Mise en scène: Carole Tallec

Directeur d'acteur: Nikola Martin

Création musicale: Damien Delpiroux et Benoît Black

Regard aérien: Véronique Gougat

Regard chorégraphique: Lise Casazza 

Régisseuse: Marianne Pibault

Réalisation du portique: Lucile Emmer et Florent Seffar

Réalisation Vidéo: Mélissa OttavianO et Mélina Sendra

 

Durée : 45 min

Tout public

 VIVANT2-toiles-3.jpg

Une échelle suspendue à l'horizontale par deux cordes sur un portique, et deux femmes.

 

L'une (Jackie) est habillée de rouge, plutôt ronde. Elle est extravertie mais rêve de devenir une autre femme. L'autre (Simonée) est habillée de noir, mince. Elle est réservée et incarne un idéal féminin. 

Le public est captivé dès le début lorsque Simonée s'épanouit dans les airs et nous donne à voir de belles figures à la corde lisse. Elle monte sur le portique et se suspend dans le vide sans aucune sécurité. Le public lâche des "Aaaah" de stupeur et les enfants demandent à leur maman si "la dame ne va pas tomber". Elle nous donne le vertige et joue avec notre peur du vide. Jackie fait ensuite retomber la pression : beaucoup moins gracieuse, elle nous fait rire de ses clowneries.

 

Ici, l'échelle est une métaphore, à la fois ligne de vie et "cases" dans lesquelles les intervenantes cherchent leur place. Tout le spectacle n'est pas forcément à la hauteur du début. De nombreuses et bonnes idées sont amorcées mais pas toujours complètement exploitées. Peu importe, on se laisse aller à voir ces femmes se démener pour comprendre la place qu'elles doivent occuper. La féminité est multiple et elles nous le prouvent. Un bon moment pour les femmes comme pour les hommes. 

Retour à l'accueil